Edit Mode

A quelques jours des fêtes de Pâques, je l’avoue, j’ai raté mon Carême 2015. Il faut dire qu’il avait bien mal commencé avec un week-end en amoureux post Saint-Valentin à Lisbonne où je n’ai pas réussi à contenir ma frénésie d’achats dans la boutique Marciano au centre Colombo ni à me contenter d’une modeste soupe pour tout repas dans les exquis restaurants de la ville.

IMG_9540
Mes T-shirts « qui me procurent de la joie » (sic) pliés selon la méthode Marie Kondo. C’est joli, esthétique (en réunissant mes hauts, je me suis rendu compte qu’ils s’accordaient tous dans une harmonie de blanc, de gris souris et de rose layette ;o)) et pratique. Le rangement vertical permet d’avoir une meilleure vision de ce que l’on possède et permet de gagner une place folle dans l’armoire ! A présent, je ne suis pas sûre d’adhérer aux réflexions de Marie Kondo qui dit que « Lorsque vous ne les (les vêtements) portez pas, imaginez qu’ils sont en vacances » ! Et quand on les lave, ils sont dans un Jacuzzi au Spa, c’est ça ? ;o)

J’ai cependant quelques points positifs à mon actif en ce qui concerne le ménage de printemps. Tout d’abord, le désencombrement ne me concerne plus car je n’ai plus d’objets personnels superflus hormis quelques rares affaires à donner, à envoyer ou à recycler. Je m’emploie désormais à « aimer » mes chaussettes et mes vêtements en les pliant avec soin selon la méthode de Marie Kondo qui a écrit un guide sur la « Magie du Rangement ». A ce propos, je suis fière de moi car je n’ai pas couru l’acheter de suite en librairie quand il est sorti. Les ouvrages de Dominique Loreau et les informations sur Internet (articles et vidéos explicatives) me suffisent, puis, je ne fais qu’appliquer le principe no 1 de la nouvelle gourou japonaise du rangement : faire le vide chez soi ! :o)

En parlant de principes, passons en revue les 10 commandements de la « papesse du rangement » livrés par Le Nouvel Obs qui me suffisent pour me faire une idée :

  1. La méthode KonMari tu appliqueras. C’est un peu la base si on veut suivre cette méthode, non ? ;o)
  2. Une fois pour toutes tu rangeras. Marie Kondo ne suit pas les préceptes du Kaizen puisqu’elle préconise de ranger d’un seul coup… sur 6 mois. J’y vois comme une légère contradiction, puis, je n’ai pas assez d’affaires pour consacrer 6 mois à les ranger.
  3. Des sacs-poubelle de 45 litres tu rempliras. En Suisse, nous avons des sacs-poubelle de 17, 35, 60 et 110 litres mais pas de 45 litres, ça part donc mal ;o) Et à CHF 20.- les 10 sacs de 35 litres (taxe au sac), je conseillerai plutôt le recyclage. Quant à jeter tous les papiers administratifs, c’est un très mauvais conseil même si l’envie ne me manque pas ! Les scanner à la limite.
  4. Dans ta main les objets tu prendras. Se poser la question de savoir si l’objet « me met est en joie » est une bonne idée que j’ai commencé à appliquer en les publiant sur Instagram.
  5. Par catégories les objets tu trieras. Je n’ai pas assez d’objets pour les classer par catégories. Je sais que j’ai deux solaires, deux parapluies, deux chapeaux, deux vernis, une casquette, un stylo-plume, un appareil photo numérique, une paire de gants, un eyeliner, une brosse à cheveux, etc.
  6. Au même endroit les objets tu réuniras. Etant donné que le point 5 ne s’applique pas pour moi, je ne vois pas l’utilité de réunir mes affaires au même endroit.
  7. Une place pour chaque objet tu choisiras. J’ai vidé une étagère de mon armoire et je la remplis au fur et à mesure que je prends les objets en photo sur Instagram.
  8. A plier tes vêtements tu apprendras. Merci les vidéos sur Internet ! Ce conseil est simplement génial et fait toute la force de la méthode KonMari !
  9. L’effet rebond tu éviteras. Etant donné que je m’astreins à n’acheter qu’un objet par semaine, je n’ai pas trop de souci à ce niveau-là même si je pense que 52 achats, c’est déjà trop.
  10. Ta maison tu salueras. Hum, je parle déjà à mes plantes vertes et à ma voiture à qui je donne des noms. S’il faut que je fasse de même avec ma crème pour les mains et ma clé USB, ça va vite devenir compliqué… Disons que, comme pour le point 4, cela permet de savoir d’une manière positive si on tient à un objet ou pas et ça, c’est bien !
IMG_9633
La méthode « Konmari » (c) Marie Kondo appliquée à la pharmacie… le temps que Lui remette le bazar dans le tiroir ! Ce qui me plaît dans cette méthode de rangement, c’est que l’on garde uniquement ce que l’on aime, ce qui est plus motivant et moins culpabilisant que de se débarrasser de son désordre tel le « sale hoarder de base, misérable victime de la société de consommation, blablabla ». Un discours qui est également moins extrême que celui tenu par Madame Béa sur son blog Zéro Waste Home dont je ne suis toujours pas remise : sérieux, elle se maquille vraiment avec de la poudre de cacao et du jus de betterave ?

Tout n’est pas encore parfait dans ma penderie mais j’y vois plus clair et arrive à me constituer un style qui m’est propre et qui n’est pas calqué sur celui de la dernière blogueuse à la mode ou sur le livre La Parisienne d’Inès de la Fressange que je garde encore dans le doute. Je l’ai consulté il y a quelques jours pour glaner quelques incontournables à ramener de Paris le weekend prochain et n’ai rien vu de particulier. Je n’ai pas envie d’une besace en toile Upla (pour quoi faire ?), ni de veste d’homme, ni de jean blanc, ni d’escarpins Roger Vivier, même si elle écrit que ce sont des « must-have ». Pour elle, pas forcément pour moi.

En 2015, je veux être authentique, cultiver ma singularité, finir ce que j’ai commencé et me plonger dans des activités qui me passionnent. C’est peut-être ça la finalité du rangement et de l’approche minimaliste.

Edit Mode