Le Central à Villars-le-Terroir

aIMG_7824

Mon Frangin connaît de bonnes adresses dans le canton de Vaud où nous aimons risquer notre vie en consommant de la viande rouge. Villars-le-Terroir est un petit village situé dans le Gros-de-Vaud (les noms sont pittoresques et bien campagnards par ici), où à part une église construite en 1908, il n’y a rien de notable à signaler si ce n’est le restaurant Le Central pour un « taquet », soit un morceau de bœuf ou de cheval de minimum 200 grammes servi avec de la salade et des frites maison ainsi qu’une sauce à choix (béarnaise, poivre vert ou ail).

aDSC01140aDSC01137aDSC01136

Ne vous fatiguez pas à demander la carte au personnel accueillant de l’établissement, il n’y en a pas. Le Central est un endroit pour les carnivores qui vont probablement mourir du cancer mais qui auront pris beaucoup de plaisir avant. De nos jours, cela relève de l’inconscience, de l’épicurisme ou de la gestion des risques de se repaître de chair animale mais au moins, je vous aurais prévenus ! ;o)

aDSC01142aDSC01143

La salle est simple et rustique, la décoration se limite à un bouquet de fleurs fraîches sur la table mais il n’y a pas besoin de plus quand on reçoit une viande d’excellente qualité, tendre et juteuse, avec une sauce à l’ail goûteuse présentée à part, pour un prix franchement raisonnable : CHF 32.- pour 200 grammes, supplément de CHF 10.- par 100 grammes supplémentaires.

aIMG_7822

La prochaine fois, car il y en aura une, j’essaierai la sauce au poivre vert.

Restaurant Le Central / Place de l’Eglise 3 / 1040 Villars-le-Terroir / Suisse

Le Central à Villars-le-Terroir

Un achat par semaine 27 à 33

IMG_9967Achat de la semaine 27. Marciano Fluid Shirt

Je ne regrette aucun de mes achats à la boutique Marciano/Guess à Lisbonne mais je pense que c’est la dernière fois que j’achèterai autant de vêtements à la fois vu que cela a sérieusement entamé le nombre d’acquisitions que je pouvais faire cette année, soit 47 objets si je suis raisonnable (pas de shopping pendant Carême) ou 52 si je ne le suis pas. Ce chemisier rose est devenu un basique de ma penderie. Je le porte aussi bien avec un jean qu’avec une jupe stricte au travail et sa matière fluide ne se froisse pas quand je l’emporte avec moi dans une valise, ce qui est un très bon point !

Centre Colombo / Av. Lusiada / 1500-392 Lisbonne / Portugal

LFAchat de la semaine 28. Sac Luis Onofre

Cette année, je ne jure que par Luis Onofre, une marque lancée en 1999 par le styliste portugais du même nom, issu d’une famille spécialisée dans la chaussure depuis 1939. J’avais envie de tout acheter dans la seule boutique située sur la luxueuse avenue de la Liberdade à Lisbonne. Non seulement je trouve les souliers féminins et magnifiques, mais en plus, ce sont les seuls que je peux porter toute la journée ou la nuit sans souffrir, même juchée sur des talons de 12 cm ! J’ai eu le plaisir de recevoir deux paires de sandales pour mon anniversaire et ai complété ma collection de sacs avec ce modèle en velours violet que je porte comme une pochette XXL sans la chaîne dorée.

Je rêve à présent de retourner à Lisbonne pour m’offrir des sandales et des cuissardes de la collection A/W 2015 !

Luis Onofre Store / Avenida da Liberdade, 247 / 1250-149 Lisbonne / Portugal

MS1Achat de la semaine 29. The Unisex Tee Maison Standards*

A Noël dernier, mon Frangin m’a offert le chemisier Oxford bleu, le pull en cachemire marine ainsi que le pull noir en laine mérinos de Maison Standards qui est un peu l’équivalent français de la marque américaine Everlane. Le concept de Maison Standards est d’offrir des vêtements de bonne facture, simples et classiques, sans intermédiaire ni boutiques physiques afin de vendre des habits au meilleur prix. La totale transparence de la marque sur les coûts et sur la production de leurs usines m’a donné envie de me constituer chez eux un ensemble de pièces basiques même si j’ai été moyennement convaincue par la qualité du cachemire et par la coupe des T-shirts Unisex trop grands pour moi en XS.

PS : J’ai compté pour un achat le fait d’acheter deux pièces identiques de différentes couleurs. Appelez cela de la triche si vous voulez, j’assume, même si dans un avenir que j’espère proche, j’arriverai à ne commander qu’un seul article à la fois ;o)

Maison Standards / Boutique online : http://www.maisonstandards.com/en/

MSS1Achat de la semaine 30. La Mini Jupe en Jersey Maison Standards*

Toutes les pièces chez Maison Standards s’accordent les unes avec les autres ce qui est appréciable, surtout quand on n’a pas envie de se casser la tête le matin devant son armoire. Les deux jupes courtes grise (photo) et noire 100 % coton que j’ai achetées sont super confortables, ne se froissent pas et sont faciles à entretenir. Que demander de plus ? Peut-être les jupes denim, les chemisiers en soie, les sweatshirts à coudières en cuir et les pulls marins ? ;o)

Maison Standards / Boutique online : http://www.maisonstandards.com/en/ 

DSAchat de la semaine 31. La console New Nintendo 3DS White et le jeu Fantasy Life

Je souhaitais tuer le temps dans les aéroports et pendant les longs trajets en avion en jouant à un jeu vidéo sur console mais c’était oublier qu’une fois après avoir visionné un film en dégustant des mets délicats arrosés de Chardonnay et de Porto, je préférais m’allonger pour dormir sous mon duvet douillet pendant les trajets en Business Class plutôt que de faire évoluer Wulfi, mon paladin, cuisinier, bûcheron, pêcheur, mineur et tailleur (oui, il sait tout faire ou presque. Il lui reste encore 6 métiers à apprendre) sans peur et sans reproches dans le joli royaume de Rêveria voué à la destruction sinon ce ne serait pas drôle. Ce ne sera donc peut-être pas dans un avion mais les pieds en éventail sur un transat à la plage que je passerai du niveau d’apprenti à celui de Big Boss de fin de niveau…

Léman Centre / Chemin du Saugy 1 / 1023 Crissier / Suisse

MA1Achat de la semaine 32. T-shirt long manches kimono noir Mel et Alma

C’est à l’occasion d’une vente organisée au salon de coiffure The Red Room de ma chère Danijela que j’ai rencontré Mélissa Joliquin et Alma Gudzevic, les sympathiques fondatrices de la marque suisse Mel et Alma spécialisée dans les maillots de bain colorés aux hauts et bas interchangeables. Ayant déjà deux bikinis alors que je ne devrais n’en posséder qu’un selon Dominique Loreau ;o), j’ai choisi ce T-shirt noir avec l’inscription « Coach Make Me Gorgeous ! » qui est devenu mon T-shirt doudou préféré. Je l’aime tellement que je l’emmène partout avec moi dans le monde. Devant mon enthousiasme et sachant que j’étais blogueuse, Mel et Alma m’ont offert le débardeur jade que je vais porter pour le footing sitôt les beaux jours revenus et qui sera vite rejoint par le débardeur rose à dos nageur que je commanderai l’année prochaine.

Mel et Alma / Boutique online : http://meletalma.com/fr/

Fiat500_vintage1-contact-2IMG_2484F500Achat de la semaine 33. Fiat 500 Vintage ’57 Verde Lattementa

J’ai inondé les réseaux sociaux de photos de Luigi, ma nouvelle voiture, dont je suis tombée amoureuse à Pâques cette année quand le Zio nous a conduits, Lobo, Moumoune, Lui et moi chez son ami Marchi, propriétaire d’une concession Fiat et Alfa Romeo à Perugia en Italie. J’ai troqué la puissance de la boîte DSG à 7 rapports de vitesse de Satine 2 que j’aimais vraiment beaucoup pour un moteur bicylindre qui fait vroum pout pout pout à l’arrêt mais ne regrette pas mon choix. La Fiat 500 Vintage ’57 présentée en première mondiale en mars dernier au Salon de l’Auto à Genève est un modèle limité (seulement 3’500 exemplaires dans le monde) qui rend un très bel hommage à son aïeule de 1957 avec sa moustache de chrome, son look rétro, son logo historique, ses jantes alliage de 16 pouces blanches chromées, sa sellerie en cuir Poltrona Frau, son toit et ses rétroviseurs blancs, etc. Quant à la technologie embarquée, elle est résolument moderne avec 7 airbags, bluetooth, CD+MP3, Start & Stop, fonction écologique, ESP, GPS, HBA, Hill Holder et que sais-je encore…

Le conseiller de vente m’a informée que de nombreux clients avaient fait des propositions d’achat quand ils ont vu Luigi au garage (elle avait 14 km au compteur quand je suis allée la chercher), mais le « pot de yaourt » mentholé était pour moi. Quelle chance !

Garage Mangani et Forte / Route Cantonale 114 / 1025 Saint-Sulpice / Suisse

*Copyright (c) photos : Maison Standards

Un achat par semaine 27 à 33

Eat, Pray, Love… en Automne

IMG_3406

Le point 93 de mes activités d’été mentionnait « un programme pour l’automne ». Je vous le livre aujourd’hui en gardant à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un défi où il s’agit pour moi d’accomplir toute la liste avant l’hiver mais bien de profiter chaque jour du temps qui passe.

Difficile de définir la durée d’une saison. D’après le calendrier astronomique qui définit la saison comme l’intervalle de temps durant laquelle la Terre effectue sa rotation autour du soleil, nous sommes entrés dans l’équinoxe d’automne le mercredi 23 septembre jusqu’au 21-24 décembre 2015. En hémisphère nord, la durée des saisons est de plus ou moins 92,8 jours au printemps, 93,6 jours en été, 89,8 jours en automne et 89 jours en hiver. Je décide donc d’arrêter à 90 jours la durée de l’automne pour obtenir un chiffre rond.

Dans mes plaisirs de saison, il y a beaucoup de nourriture mais, outre le fait que c’est une de mes raisons de vivre ;o), le but de mon exercice est de profiter en pleine conscience du moment présent sans dépenser une fortune, une notion toutefois relative en fonction de notre niveau de vie.

  1. Une écharpe toute douce
  2. Une brisolée valaisanne (pléonasme, la brisolée ne peut être que valaisanne)
  3. Enfiler des chaussettes et paresser sur le canapé
  4. Cultiver l’art des Elevenses
  5. Marcher en forêt
  6. Cuisiner au feu de bois (Caroline Ingalls, sors de ce corps)
  7. Voir un spectacle
  8. Un bol de granola au petit-déjeuner
  9. Dresser un inventaire de mes pullovers
  10. Ma variété de pomme préférée
  11. Une bougie aux senteurs automnales
  12. Un 5 o’clock tea dans un Palace
  13. Un sachet de marrons glacés
  14. Rester au lit toute la journée et regarder des films ou une série TV
  15. Des pommes, des poires et des scoubidous bidous wouah
  16. Une wish-list de Noël
  17. La Toussaint
  18. Un plat de chasse (pauvre Bambi)
  19. De la soupe chaude, des finger sandwiches et un paquet de petits gâteaux d’un grand chef pâtissier
  20. La lumière dorée d’octobre
  21. Halloween
  22. M’emmitoufler dans des vêtements chauds et sortir marcher dans la neige
  23. Tester tous les chocolats chauds de la ville
  24. Des plats à base de fromage : fondue, raclette, vacherin Mont-d’Or…
  25. Un potage à la courge et des clémentines en dessert
  26. Imaginer ma zone refuge
  27. Une gelée de coing
  28. Mon adresse cosy préférée
  29. Une paire de gants
  30. Le nez rouge et les mains glacées autour d’une boisson chaude
  31. Relire des contes d’enfance
  32. Un joli parapluie
  33. Un corps tonique pour mieux profiter des plats caloriques
  34. Faire la fête aux champignons
  35. Des figues
  36. Un dîner de Noël
  37. La Bénichon
  38. Le chat tout fluffy, son museau rose, ses gants blancs et sa fourrure d’hiver
  39. La Saint-Martin
  40. Un rendez-vous dans un salon de beauté
  41. Une lumière crépusculaire
  42. Une brasserie
  43. Un sachet de marrons chauds à grignoter dans la rue
  44. Un travail manuel pour occuper les mains et l’esprit
  45. Remettre des bottes
  46. Réfléchir aux cadeaux de Noël
  47. Un marché artisanal de produits du terroir
  48. Consacrer une journée à préparer des plats chauds et réconfortants et apprécier chaque étape : ragoût fumant, tartes, soupes, quiches…
  49. Un thé d’automne à la pomme ou aux épices
  50. Me balader des heures en ville quand il fait bien froid, me prendre pour la petite fille aux allumettes, admirer les vitrines de Noël
  51. Fréquenter les salons de thé
  52. Un petit-déjeuner avec un café au lait, des croissants tout chauds sortis du four, du beurre et de la confiture
  53. Une crème gourmande pour les mains
  54. M’offrir un bon goûter
  55. Me soigner contre les refroidissements avec de l’huile essentielle d’eucalyptus (merci Danijela !)
  56. Un papet vaudois
  57. Un gros pull douillet et tout doux
  58. Des desserts d’automne : vermicelles de marron, tarte aux pruneaux, Apfelstrudel…
  59. Un tricot pour préparer l’hiver
  60. Un croqu’Olympe
  61. Une peau lumineuse et bien protégée
  62. Un paysage noyé sous une brume romantique
  63. Des feuillages somptueux
  64. Un calendrier de l’Avent
  65. Un festin sur le thème indien : curry, noix de coco, lentilles, épices…
  66. Un baume pour les lèvres
  67. Une soirée popcorn, un masque sur le visage et les cheveux, un vin pétillant et 2-3 magazines
  68. Eteindre la TV et jouir du silence avec un mug de thé de Noël Betjeman and Barton
  69. Une fleur de Noël : poinsettia, amaryllis…
  70. La Saint-Nicolas
  71. Des coussins moelleux et une bouillote chaude
  72. Un marché de Noël
  73. Huîtres, vin blanc, pain de seigle et beurre salé
  74. Une journée Tata Noël avec la Puce
  75. Un beau tube de rouge à lèvres
  76. Un bouquet de fleurs automnal
  77. Un bouquet de fleurs hivernal
  78. Le crépitement du feu dans la cheminée
  79. Les légumes d’automne : céleri, rave, chou rave, cèpes, pommes de terre, cresson, courge…
  80. Découvrir les boissons chaudes exotiques du monde : chaï latte, bubble tea…
  81. Une provision de collants et de chaussettes
  82. Un savon décoratif
  83. Avancer le niveau de mes personnages dans les jeux vidéos Fantasy Life sur New 3DS et FFXIV sur PS4
  84. Choisir un parfum capiteux signature pour les jours gris
  85. Une chapka et des boucles
  86. Nigella’s Sexy Spaghetti à déguster au fond du lit
  87. Sortir la porcelaine et nettoyer l’argenterie
  88. Préparer un pique-nique pour une personne et le savourer avec lenteur dans un jardin public
  89. Un stock de gaufres Meert de Lille
  90. Un programme d’hiver
Eat, Pray, Love… en Automne

EAT, PRAY, LOVE… EN ETE

IMG_6616

Edit du 3 juillet 2015 : Pour le point de la situation, vous trouverez les photos de mes « réalisations de la semaine » insérées directement au-dessus des sujets correspondants de l’article que je ferai remonter chaque vendredi. J’ai bon espoir d’illustrer toute ma liste d’ici à la fin de l’été même s’il n’y a aucune obligation (je peux très bien me contenter de siroter de la sangria au champagne tout l’été si je le veux :o)) ni rien à gagner si ce n’est des moments pour penser à soi et profiter de la vie !

C’est aussi avec grand plaisir que je partage cette idée avec vous si vous souhaitez vous en inspirer pour vos blogs et/ou autres comptes Twitter, Facebook, Instagram, Tumblr, etc. N’hésitez pas à la reprendre, à l’adapter à vos goûts car je doute qu’on trouve du Cenovis et du Rivella hors de la Suisse (de toute façon, ce n’est pas bon ;o)) et à me le signaler dans un commentaire afin que je puisse vous suivre. Merci beaucoup !


Pour contrer ma tendance à aller vers la facilité en publiant des photos sur Instagram plutôt que de rédiger des articles sur mon blog, je me suis préparé une liste d’activités à faire pendant les 93 jours d’été qui a débuté le dimanche 21 juin et qui se terminera le mardi 22 septembre 2015.

Je l’ai intitulée EAT, PRAY, LOVE en référence au roman éponyme de l’auteur américaine Elizabeth Gilbert afin de me rappeler qu’il n’y a pas besoin de s’expatrier en Italie, en Inde et à Bali pour profiter du moment présent tous les jours et sans dépenser une fortune.

Je reviendrai sur mon blog chaque vendredi pour faire le point de la situation en images, dans un ordre qui n’est pas forcément celui de la liste. Bien entendu, n’hésitez pas à partager vos idées avec moi dans la partie commentaires. Bel été à vous !

IMG_00631. Un melon

Et pas n’importe quel melon, un melon italien Lorenzini Naturamica acheté au marché de Lausanne ! Chaque melon Lorenzini, dont l’évolution est documentée, est garanti pour sa teneur en sucre minimum de 14°brix et doit répondre aux critères de lutte biologique-intégrée. Il n’y a pas mieux du point de vue traçabilité : on sait dans quel lopin de terre le melon a été cultivé, dans quelle pépinière, la date de la récolte, etc. Au final, on obtient un fruit succulent qui, selon Lui, manquait un peu « de caractère » contrairement à moi qui ai aimé sa douceur de miel et sa chair fondante.

Marché de Lausanne du samedi matin / Rue de Bourg / 1003 Lausanne / Suisse

2. Une huile pour le corps

DSC009673. Un plat léger et froid

Une salade de mangue et de papaye verte du Chef Alain N’Guyen de l’hôtel Anantara à Mui-ne au Vietnam qui m’a donné un cours de cuisine pendant les vacances il y a, euh, 2-3 ans ? Le temps file si vite ! J’adore cette salade épicée, exotique et fraîche, idéale pour les beaux jours.

4. Une pastèque

5. Une brochette de guimauves

IMG_03256. Des solaires

Les New Audrey de Céline aux verres polarisés, inspirées par les solaires qu’Audrey Hepburn portait dans le film « Breakfast at Tiffany’s » et qui, d’après Lui, sont plus grandes que moi ;o) Un design élégant et intemporel caractéristique de la marque qui a le chic pour réinventer des pièces classiques avec une touche de modernité. Détail appréciable, ces lunettes sont livrées dans un étui en cuir velours et non dans une boîte volumineuse et encombrante dont on ne sait que faire.

Céline / Rue du Rhône 47 / 1204 Genève / Suisse

IMG_05107. Une crème hydratante après un bain de soleil

Le gel-fluide Lipikar de la Roche-Posay que je partage avec Lui, le lait-crème concentré Embryolisse que j’ai acheté lors de mon dernier week-end à Paris et qui m’a laissée un peu sur ma faim par rapport aux témoignages dithyrambiques lus çà et là sur les blogs beauté et l’Egyptian Magic à l’emballage tout pourri qui a été une vraie révélation pour moi ! Je l’utilise comme démaquillant, comme crème de nuit et comme baume hydratant sur tout le corps en insistant sur les talons et les articulations et je pense en racheter pour cet hiver. La texture cireuse 100 % naturelle (huile d’olive, cire d’abeille, miel, pollen, gelée royale, extrait de propolis et amour divin ;o)) peut déconcerter à prime abord tout comme son odeur, mais une fois réchauffée dans la main, elle se transforme en huile très facile à appliquer.

IMG_08538. Des balades bucoliques

J’ai eu la chance de me promener un peu partout cet été. Sur les rives de la Volga dans la République du Tatarstan en Russie (photo ci-dessus), au bord du Lake Mirror à Lake Placid aux USA et dans Stanley Park à Vancouver au Canada. Partout, j’ai été époustouflée par la beauté de ces sites naturels merveilleusement préservés et ai été ravie de constater que les préoccupations écologiques étaient les mêmes en Russie, en Europe et en Amérique du Nord.

9. Une semaine de vacances

10. Des mets régressifs

11. Une sieste les fenêtres ouvertes

IMG_143312. Un BBQ

J’ignore pourquoi nous n’avons pas organisé plus de barbecue chez nous cette année, peut-être en raison de la canicule qui ne nous encourageait pas à allumer un feu ? A Lake Placid, je me suis régalée de ces St. Louis Ribs, une spécialité de la cuisine cajun, enrobés d’un assaisonnement maison. La chair fondante des travers de porc se détachait toute seule de l’os et la sauce, gluante et sucrée à souhait, était parfaitement décadente. Un (demi) plat comme seuls les Américains savent le faire !

Delta Blue / 2520 Main St. / Lake Placid / NY 12946 / Etats-Unis d’Amérique

13. Un apéritif sur une terrasse avec des amis pour refaire le monde

14. Un brunch

IMG_429315. Un poisson grillé

Des filets de perche et des frites maison chez Pitch à Pully, un des meilleurs restaurants de la région pour moi qui propose cette spécialité suisse, sorte de version helvétique du célèbre « Fish & Chips » britannique ;o) Pas bon marché mais la qualité y est !

Restaurant Chez Pitch / Chemin des Bains 1 / 1009 Pully / Suisse

IMG_194516. Une balade au marché local pour faire le plein de fruits et de légumes de saison

M’approvisionner au marché ou chercher mon panier de fruits et de légumes aux Jardins d’Ouchy n’est plus un secret pour personne. J’aime d’autant plus y aller à la fraîche en été quand les étals des maraîchers ne sont pas encore pris d’assaut dans les rues quasi désertes de la ville.

Marché du centre-ville / Mercredis et samedis de 8h à 14h30 / Lausanne / Suisse

IMG_175017. Un plat de fruits de mer

Aux USA, on ne mange pas que des cochonneries bourrées de sucre et de gras :o) En cherchant bien, surtout à New York, on peut trouver des petits restaurants sympathiques proposant des fruits de mer comme cette assiette de quatre variétés d’huîtres que j’ai gobées à Long Island, l’île où The Great Gatsby possède sa magnifique propriété et que j’aimerais mieux découvrir un jour.

Canterbury’s Oyster Bar and Grill / 46 Audrey Ave / Oyster Bay / NY 11771 / Etats-Unis d’Amérique

IMG_020518. Une salade composée

Depuis que le Festival de la Cité est éclaté sur plusieurs sites à Lausanne, dont Sauvabelin (non, mais Sauvabelin, quoi ?!), il me semble que l’ambiance n’est plus au rendez-vous. Déçus par l’animation sans âme au centre historique de la Ville, Lui et moi avons profité de cette occasion pour grignoter une salade César sur la terrasse de l’Eléphant Blanc, un petit établissement réputé pour ses produits frais – les viandes proviennent de boucheries artisanales de la région – et sa cuisine savoureuse à base de légumes et de fruits de saison.

L’Eléphant Blanc / Rue Cité-Devant 4 / 1005 Lausanne / Suisse

19. Des abricots du Valais

20. Des fraises

21. Une glace en début de soirée après une journée de travail bien remplie

22. Des myrtilles. Une tarte aux myrtilles *__*

23. Des cerises. Aussi en clafoutis

Que la paresse m’emporte ! Pas de tarte ni de clafoutis à la cerise mais de grosses bigarreaux juteuses du Mont-sur-Lausanne que je vais chercher le samedi matin « chez la dame » au sommet de la rue de Bourg à Lausanne. Ma cerise préférée est la Concupiscence, une cerise géante à la chair ferme et croquante et à la saveur douce et acidulée. Sur le kilo que j’achète chaque semaine en début de saison, il n’en reste malheureusement jamais assez pour les préparer en dessert. D’un autre côté, ce serait presque dommage de cuire ces beaux fruits à la peau foncée et brillante qui sont un vrai appel au péché de gourmandise.

Marché du centre-ville / Mercredis et samedis de 8h à 14h30 / Lausanne / Suisse

24. Une sangria au champagne

25. Un bain dans une eau thermale

IMG_115526. Des nectarines et des pêches

Certains prétendent qu’acheter des fruits et des légumes de saison au marché coûte moins cher que dans les supermarchés (peut-être chez Aldi ou Lidl, que sais-je puisque je n’y vais pas ?) mais je n’en suis pas si sûre car Lui et moi dépensons grosso modo une centaine de francs en fruits et en légumes frais chaque samedi. Un « sacrifice » auquel nous consentons volontiers tant le goût et la qualité des produits sont incomparables ! Chaque été, nous nous régalons de pêches jaunes et blanches, de pêches melba oranges et charnues ainsi que de pêches de vigne à la belle couleur rougeâtre tirant sur le bordeau foncé (photo).

Marché du centre-ville / Mercredis et samedis de 8h à 14h30 / Lausanne / Suisse

27. Un Bellini avec une purée de pêches du marché

IMG_0650IMG_065128. Un feu d’artifice

En matière de feux d’artifice, j’ai été gâtée puisque j’en ai vus depuis notre balcon pour la fête nationale suisse le 1er août (photos), à Kazan en Russie et à Lake Placid aux USA. La chance d’être entourée de gens festifs ;o)

aIMG_014629. La fraîcheur de l’eau qui balbutie et l’ombre des sous-bois

J’aime courir dans le Parc Le Denantou pendant la pause de midi. Ce n’est pas le plus beau parc de Lausanne mais il est suffisamment grand, arborisé et en pente ;o) pour s’entraîner pour la course à pied.

Parc Le Denantou / 1006 Lausanne / Suisse

30. Une coupe de Moscato d’Asti > remplacée par un Mojito fraise car à double, merci Gwendy !

31. Des figues

32. Des tomates

33. Des courgettes

34. Du concombre. En tzatziki, dans une salade grecque

35. Des aubergines à cuisiner dans une ratatouille ou une caponata

IMG_211636. Un gaspacho maison

Lui est un cordon bleu et mieux que ça, il aime cuisiner ! Je crois que ça le détend car il peut passer une journée de congé à mijoter des petits plats. Parmi ses nombreuses spécialités, figure le gaspacho qu’il prépare en recueillant la pulpe de tomate fraîche à travers un tamis (pas question d’utiliser du jus de tomate ni de gaspacho en brique, tss, hérésie) et qu’il agrémente selon son inspiration du moment de dés de chouriço (chorizo portugais), d’oeuf et de croûtons frottés à l’ail. Quant à moi, le seul effort que je fournis est de lever ma cuillère, prendre une photo et déguster, miam ! ;o)

IMG_107637. Des prunes : mirabelles, Reine-Claude…

Oû sont passées les Reine-Claude ? J’ai dû les louper au marché contrairement aux mirabelles. A l’instar des cerises, je les croque sitôt que j’en ai sous la main alors que je pourrais les transformer en confitures (la confiture de mirabelle est l’une de mes préférées, zut) ou des gâteaux. Je me rattraperai cet automne avec la tarte aux pruneaux…

Jardins d’Ouchy / Maison de Quartier Sous-Gare / Avenue Dapples 50 / 1006 Lausanne / Suisse

38. Des groseilles à maquereau

39. Un bol de Mul Naengmyeon

IMG_206240. Des rouleaux d’été lao

Selon la recette de Sengtavanh sur mon ancien blog (le pauvre, défiguré par la publicité depuis que je n’ai plus mon nom de domaine sur Overblog :o() mais avec des crevettes à la place du poulet. Le côté pratique, c’est qu’on peut en faire des tonnes avec quelques légumes et, hormis les crevettes, cela reste un plat très bon marché et idéal pendant les périodes de forte chaleur !

IMG_177941. Le mois du homard

En parlant du mois du homard, je faisais référence à la carte du mois de juin du restaurant de l’hôtel de Belmont. Mon Frangin et moi, nous nous sommes réveillés trop tard cette année pour profiter de cette offre (Lui préfère la langouste) mais j’ai eu ma revanche (et quelle belle revanche !) avec ce somptueux roi des crustacés fraîchement pêché dans l’océan Pacifique à Vancouver au Canada. Inutile de préciser qu’il était délicieux, simplement poché avec un peu de beurre fondu chaud comme assaisonnement.

The Vancouver Fish Company / 1517 Anderson St. / Vancouver / BC V6H 3R5 / Canada

42. Un plat de ceviche péruvien

43. De l’Aïoli

44. Des sirops et des confitures

45. Une coupe de Champagne. Du Ruinart rosé de préférence

46. Une Bavaroise avec le Frangin

IMG_104647. Un Monaco dans chaque bar

Il fût un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître où je ne buvais pas une goutte d’alcool, ce qui faisait la fierté de ma maman (désolée de te décevoir, maman). Sans être tombée dans l’alcoolisme, même si ma liste d’été pourrait faire penser le contraire, j’apprécie un petit verre quand je sors. C’est mon Frangin qui m’a fait découvrir le Monaco (bière + sirop de grenadine) aux Brasseurs à Lausanne.

Les Brasseurs / Rue Centrale 4 / 1003 Lausanne / Suisse

IMG_113148. Un Spritz

Boire un Spritz, que les amis de Lui sirotaient bien avant que ce cocktail soit à la mode, c’est bien, le boire en compagnie des mêmes amis pour fêter un anniversaire avec des crostini à la tomate, c’est encore mieux ! Merci Carlitos !

Brasserie Lausanne-Moudon / Rue du Tunnel 20 / 1005 Lausanne / Suisse

49. Du Moscato d’Asti

50. Du Fragolino

IMG_066551. Une Pink Lemonade selon la recette de Mélodie

Mélodie avait publié la recette de la Pink Lemonade sur son blog et j’ai eu envie de la tester. A base d’eau, de sirop de sucre, de jus de citron et de jus de cranberry, cette boisson tonique quand on y ajoute plein de glaçons risque fort de devenir une de mes nouvelles addictions estivales !

52. Des bulles de savon

53. Un cocktail de fruits avec un petit parasol

54. Des fleurs, des fruits ou des légumes à faire pousser sur le balcon

IMG_007255. Des bains dans la piscine

Par ces journées caniculaires, avoir une piscine à la maison est un vrai luxe dont je ne profite malheureusement pas assez. Lui m’a dit qu’il ne faudrait pas que je me plaigne quand l’hiver sera venu. C’est toujours pareil, je suis vite blasée et ai du mal à vivre en pleine conscience dans l’instant présent. Je suis trop pourrite-gâtée. Il faut que ça change.

IMG_096156. Un festival de musique : Paléo Festival, Montreux Jazz Festival. Festival de la Cité

Le Festival de la Cité était une déception ; j’ai zappé le Paléo Festival de Nyon étant donné que j’étais à Paris et non derrière l’écran de mon ordinateur le jour de la vente des billets et n’ai pas eu le courage de me mêler à la foule du Montreux Jazz Festival. Je ne sais plus trop si j’aime encore ces grands rassemblements populaires où, entre deux stands de kebabs et de mauvaise cuisine thaïlandaise servie dans des assiettes en plastique, on circule, une bière à la main parce qu’il faut bien s’occuper, avant de plonger dans une marée humaine pour apercevoir un micro bout de chanteur sur une scène et me demande si je ne vais pas plutôt privilégier les petits festivals l’année prochaine. En attendant, j’ai quand même eu ma dose de spectacles, de musique, de danse et même de cinéma au Tatarstan, notamment lors de la cérémonie de clôture du championnat du monde de natation 2015 où j’étais invitée.

57. Une couverture sur les herbes hautes. Pique-nique !

58. Une crème solaire. A appliquer religieusement tous les jours

IMG_008659. Une manucure flashy

Je le dis d’emblée, je ne reçois pas que des compliments dans ma famille. Entre Lui qui trouve la plupart de mes chaussures moches, mon Frangin qui me traite de « petite grosse » (just kidding) et ma maman qui a tiqué quand elle a vu la couleur orange fluo de mes ongles (Wanted de la marque suisse Akyado), ce n’est pas toujours facile d’assumer mes choix mais je tiens bon ! ;o) Parce que je suis têtue et parce que, selon maman : « Je n’en fais toujours qu’à ma tête. »

Ongle Attitude / Avenue de Villamont 17 / 1005 Lausanne / Suisse

60. Un Beach Wavy Hair sans avoir besoin d’aller à la plage

61. Un cervelas

IMG_001762. Un chapeau

Je dois cette sublime photo à mon ami Lobo, qui s’est tenu debout en équilibre au-dessus de moi sur le bateau qui roulait et tanguait sur les vagues du Léman. L’eau du lac, qui a eu le temps de se réchauffer, est un régal en ce moment. Ce chapeau à large bord est un souvenir que j’ai ramené de Hua-Hin en Thaïlande où Lui, Lobo, Moumoune et moi avions fêté la Nouvelle Année. Pour moi, c’est un indispensable qui me permet de me protéger du soleil quand on part naviguer au large loin de la foule et des plages bondées le weekend ainsi que des puces de canard.

Marché local / Hua-Hin / Thaïlande

63. De la burrata

64. Une combinaison

IMG_185865. Un bracelet de cheville

Je n’ai conservé que trois choses de Goa : mon pashmina, un bracelet de pacotille pour enfant ainsi que ce bracelet de cheville en argent qui habille le pied de manière exotique. Un beau souvenir à ramener des Indes (je sais que le pays est l’Inde mais j’aime bien dire les Indes à l’ancienne, hors considération colonialiste bien entendu).

66. Un film dans une salle obscure désertée par les vacanciers pour rechercher un peu de fraîcheur

IMG_033567. Du vitello tonnato

Chaque jour avec Lui, c’est la fête des papilles à la maison ! La pizza congelée et les boîtes de raviolis n’ont pas leur entrée chez nous et vous ne me ferez pas avaler du gratin de légumes industriels plein de sucre, de gras et de vilain cholestérol. Je suis trop gourmande pour cela. Avec une belle pièce de veau, des anchois, du thon, des câpres et de la mayonnaise, Lui a réussi à sortir ce magnifique plat de vitello tonnato que nous avons dégusté un dimanche soir avec des amis, du vin rosé et du Spritz. Le vitello tonnato, qui se mange froid, est une spécialité italienne du Piémont mentionnée pour la première fois au XIXe siècle par Pellegrino Artusi dans son livre « La science dans la cuisine et l’art de bien manger. »

68. Un tartare de bœuf ou de saumon

IMG_039669. Un carpaccio

Il faudra que je rédige très vite un article sur le restaurant du Nord à Chexbres où Lobo, Moumoune, Lui et moi sommes toujours chaleureusement reçus par le patron et le personnel agréable et attentionné. Le restaurant de Jeancarlo est une de nos valeurs sûres quand nous avons envie de très bonne cuisine italienne dans un cadre sans chichis avec, en prime, d’excellents crus transalpins recommandés par le maître des lieux, fin connaisseur.

Restaurant du Nord / Place du N 4 / 1071 Chexbres / Suisse

70. Une virée à la montagne pour me mettre au vert

71. Un bon thé glacé

72. Un rendez-vous chez Tante Williamine

73. Une tarte au goût de l’enfance

74. Un panier en osier

75. Un restaurant d’alpage

76. Des petits pois écossés dans un saladier en inox assise en tailleur sur le tapis © Dominique Loreau

77. Une robe et des nu-pieds

78. Un verre avec des glaçons tintinnabulants

J’ai consommé moins d’alcool que ma liste d’été le prévoyait et c’est tant mieux ;o) J’ai mis de longues années avant d’apprécier la douceur des cocktails et des vins sucrés comme le Fragolino, le Porto et le Moscato d’Asti et, à présent, je ne boude pas mon plaisir quand il s’agit de trinquer avec un verre de Chardonnay ou de Pinot gris. Cet été, après le Spritz, c’était le Gin Tonic qui était à l’honneur chez nous. Cheers !

79. Un déjeuner à l’extérieur

IMG_133680. Un livre génial à ne plus lâcher

J’ai un faible pour les pavés et les romans historiques. Je me suis plongée avec délectation dans les trois premiers tomes de la saga des cavaliers de l’an mille de Marcel-Louis Terrier que je finirai pendant les vacances cet hiver et ai découvert son « équivalent » britannique : Robert Lyndon. La Quête (Hawk Quest en vo) est typiquement l’un de ces livres que je fais durer car je n’ai pas envie d’arriver à la fin. On y suit l’épopée d’un groupe de volontaires chargés de capturer des faucons gerfauts en Norvège puis de les amener jusqu’à Constantinople en traversant le Groenland et la Russie. Ainsi résumé, l’intrigue semble guère folichonne mais les personnages sont tous bien décrits et attachants et j’ai l’impression de partager leurs aventures tant l’écriture est immersive.

Le Bon Marché / Librairie / 24, rue de Sèvres / 75007 Paris / France

81. Un café sur le port pour changer de décor

82. Une chemise à la place d’un T-shirt

83. Un sorbet pour lutter contre les grosses chaleurs

84. L’art de siroter

IMG_051985. Un orage avec les yeux écarquillés d’effroi quand il tonne

Il est vrai que je ne me sentais guère rassurée en photographiant les éclairs sur le lac mais j’ai apprécié l’exercice et ne manquerai pas de le réitérer chaque fois que j’entendrais le tonnerre gronder dans le ciel.

86. Des petits sentiers

87. Les parfums du bitume et les senteurs du jardin après une averse d’été

88. Des bouteilles fraîches avec une touche de sirop fruité

89. Une tartine de beurre et de Cenovis pour le goûter avec du Rivella

90. Un vendredi soir

IMG_055191. Une nouvelle adresse

J’ai mangé la deuxième meilleure pizza de ma vie chez Gigio’s à Lausanne, la première étant un morceau de la pizza que Lui avait commandée dans un bar de plage sans prétention à Rimini en Italie. La Montanara (photo) est une pizza frite avec de la tomate fraîche, de la fior di latte, une cousine de la mozzarella à base de lait de vache et non de bufflonne, de parmesan et de basilic. J’en avais gardé un si bon souvenir que je me suis empressée d’en chercher une autre à l’emporter chez Gigio’s qui s’est révélée être un parfait désastre : la fior di latte avait disparu voire avait complètement fondu dans la pâte trop épaisse pour être croustillante, me laissant perplexe face à un magma informe trop salé à base de tomate. Je vais retenter ma chance un prochain jour avant de me faire un avis définitif en espérant de tout coeur qu’il soit positif.

Gigio’s / Avenue Mon-Repos 14 / 1005 Lausanne / Suisse

IMG_103892. Un bouquet de fleurs sauvages

Le marché de Lausanne ne propose pas que des fruits et des légumes mais aussi des fleurs comme ce ravissant bouquet champêtre confectionné par la dame située en face de Manor. Elle propose également d’excellentes tomates coeur de boeuf et roses de Berne en saison.

Marché de Lausanne / Mercredis et samedis de 8h à 14h30 / Lausanne / Suisse

IMG_340693. Un programme pour l’automne

Ca se passe ici !

EAT, PRAY, LOVE… EN ETE