Libérée, Délivrée

IMG_1107Ah, c’est malin, elle vous trotte dans la tête maintenant, la chanson d’Elsa du film d’animation La Reine des Neiges ! De rien, c’est gratuit ! ;o)

Cette année, j’ai réussi des choses et d’autres beaucoup moins, j’ai vécu un deuil puis la maladie d’une personne qui m’est chère, j’ai délaissé quelque peu mon blog, j’ai souvent été débordée par la quantité d’activités à faire mais j’ai aussi glandé, je me suis cassé deux côtes, j’ai parcouru le monde (Kuala Lumpur, Malacca, Koh Samui, Lisbonne, Paris, Perugia, Algarve, re-Lisbonne, re-Paris, Kazan, Lake Placid, New York, Vancouver et bientôt Orlando et Punta Cana), j’ai tenu mon objectif de 47 achats par semaine, j’ai jeté au feu les conseils de développement personnel, j’ai pris de la distance par rapport au minimalisme, j’ai fait le ménage dans mes e-mails et les réseaux sociaux, j’ai continué à consommer du Coca-Cola, du lait, des chips, des céréales, des sucreries et de la viande rouge, j’ai cessé de me mettre la pression et surtout, j’ai arrêté de me demander ce que les gens pensaient de moi et de mes chaussures moches.

Je suis satisfaite de mon univers aussi imparfait que ma personne, j’ai appris à aimer les revers de fortune, les chemins de traverse, les tentatives hasardeuses voire infructueuses, le grain de sable dans les rouages, les erreurs répétitives, la procrastination nonchalante, les écarts de conduite, les fashion faux-pas et les promesses non tenues.

Je n’ai aucune intention de changer en 2016 car je suis désormais à l’aise avec mes défauts. Je crois que c’est ce qu’on appelle la différence entre l’être et le paraître… Leçon apprise !

Libérée, Délivrée

10 réflexions sur “Libérée, Délivrée

  1. Merci pour la chanson qui va me trotter dans la tête toute la journée ! En plus, je ne l’aime pas.

    Je ne sais pas comment sera 2016 pour moi. Je vis actuellement la maladie d’un être que j’adore. Mon but est de profiter de l’instant présent et d’essayer de trouver de jolies choses et moments autour de moi.

    J’ai toujours eu du mal avec le minimalisme. J’ai lu le livre de Bea Johnson, gracieusement prêté par mon employeur. Je suis d’accord pour certaines choses. J’ai adoré son idée de bons pour des cadeaux avec des découvertes sur 52 semaines. Mais j’ai trouvé cette femme quelque peu ridicule même si je retiens certaines de ses idées.

    1. De rien pour la chanson ! 😉 Je suis désolée pour toi, j’ai aussi ma maman qui est à l’hôpital depuis un mois et demi. Je comprends ce que tu vis en ce moment. J’espère que cela s’arrangera pour tout le monde.

      Je pense que c’est très bien que des personnes comme Bea Johnson essaient de vivre mieux avec moins et on ne peut que les remercier et les encourager à continuer. Ce qui me dérange en revanche, c’est le côté parfois un tantinet moralisateur ou culpabilisant. Je n’aime pas trop les gens qui se donnent en exemple ou qui se positionnent comme des donneurs de leçons. Enfin, je pense qu’il faut adapter les préceptes à notre mode de vie et ne pas tout suivre à la lettre.

  2. Une belle leçon de vie + une jolie chanson (je l’ai écouté un millier de fois je crois!). Je te souhaite une très belle nouvelle année, pleine de petits et grands plaisirs, qu’ils soient minimalistes ou non! Bisous

  3. Anne M dit :

    Libérée, délivrée…cette chanson me rappelle le film que j’ai vu avec une personne très proche qui sortait de l’hôpital, c’est un souvenir douloureux mais ce film et cette chanson lui ont fait beaucoup de bien car elle a pris conscience (et moi aussi) qu’il ne fallait pas vouloir contrôler sa vie à tous prix et vouloir être parfaite…
    Il est important de se sentir bien, d’essayer d’améliorer certains aspects, d’avoir des projets et des désirs mais, savoir profiter de sa vie au présent est essentiel et ne plus se soucier du regard des autres sur ses choix est particulièrement libérateur.
    J’apprécie beaucoup ton blog et je te souhaite une très bonne année 2016, remplie de sagesse, de folie, de bien être, de nouvelles contrées et rencontres, de moments de partage et de joie 🙂
    Bises

    1. Décidément, on est beaucoup de personnes à connaître des gens à l’hôpital et c’est bien triste. Contrôler sa vie est une illusion, je vis beaucoup mieux depuis que je vis au jour le jour. Chaque fois que j’ai souhaité quelque chose de toutes mes forces, cela ne s’est jamais passé comme je l’avais prévu et depuis que je me contente de suivre le courant et de ne pas forcer le destin – tout en essayant de faire chaque chose au mieux – les opportunités se succèdent les unes après les autres !

      Quant au regard des autres, j’ai appris à le laisser glisser sur moi en 2015. Au final, ce n’est toujours qu’un avis extérieur, l’autre n’étant pas moi. J’ai aussi commencé à cesser de me justifier pour tout. Mes décisions m’appartiennent et je n’ai de comptes à rendre à personne.

      Je te remercie pour tes encouragements et te souhaite également une très belle année 2016 ! A bientôt, bises.

  4. Angelique dit :

    Je te présente mes meilleurs voeux pour 2016, que cette année soit remplie de petits bonheurs, de douceur et surtout beaucoup d’amour, ne change rien Koyangi, tu es une belle personne qui s’est trouvée et nous on a la joie d’avoir un jour trouvé ton blog ! 😉

    1. Je souhaite que 2016 soit une année belle, agréable et facile pour toi ! En raison de mon environnement plus privilégié que pour certains, je ne me rends malheureusement pas toujours compte de la réalité de la vie et je suis heureuse de te connaître virtuellement. J’espère que nous pourrons continuer à échanger souvent. Bisous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s