Dispersée

Je me sens larguée depuis mon retour de Rio de Janeiro où j’ai vécu dans une bulle. Le retour à la vie normale est difficile et j’en subis les contrecoups.

J’ai toujours l’impression d’être ailleurs. J’ai revu mon Frangin, la Puce et quelques amis, je suis sortie, ai dîné aux restaurants, suis montée au chalet sans me sentir investie ni présente.

Je déteste ça.

Le chaos dans ma tête se répercute dans mes affaires. Les dossiers sur mon bureau ne sont pas traités aussi méticuleusement qu’à l’ordinaire ; la penderie, rangée selon la méthode de Marie Kondo et dont j’étais si fière, part en cacahuète à l’exception de mes vêtements toujours impeccablement repassés et pliés par la femme de ménage ; les objets récupérés chez papa et maman attendent dans des cabas que je veuille bien m’en occuper.

C’est dans ces instants que je peux me reposer sur certains rituels que j’ai mis en place : un achat par semaine, mon budget parfaitement maîtrisé, mon sac à main vidé tous les soirs et mes livres impeccablement alignés parce que je n’ai pas le temps de les lire :o)

C’est là aussi où mon blog retrouve tout son sens. Comme mes lecteurs réguliers le savent, mon blog est avant tout un espace virtuel personnel où je me cherche j’expérimente diverses méthodes, farfelues ou non, qui aboutissent parfois à quelque chose de concret. Je vais donc m’en servir ces prochains temps pour réorganiser les aspects de ma vie qui en ont besoin.

Avant de retrousser mes manches, je vais tout d’abord partir pour un long week-end à Madrid qui me fera le plus grand bien ! J’ai déjà pris deux semaines de vacances, l’une à Rio où j’ai eu du mal à me détendre après trois semaines de travail frénétique et l’autre malade, clouée au fond du lit sans que j’en profite vraiment et je compte sur cette escapade espagnole pour me recentrer, recharger mes batteries au soleil et profiter du moment présent.

Bonne fin de semaine à tous !

img_9958a

Dispersée

Un achat par semaine 13 à 14 à Lyon

Il est des week-ends qui nous marquent plus que d’autres et celui que j’ai passé à Lyon au printemps dernier en fait partie. Tout a commencé par une invitation de ma chère Mme Coco ex-Miss Fricadelle qui me proposait de faire connaissance de son fils qu’elle portait, bien à l’abri dans son ventre de femme enceinte, la dernière fois que nous nous étions vues. Le programme était alléchant : visite guidée de la ville, déjeuner dans un restaurant étoilé, soirée et nuit au domicile douillet et lumineux de M. et Mme Coco avant que Lui me rejoigne pour poursuivre le week-end.

60219354
(c) photo Le Royal Lyon
60219372
(c) photo Le Royal Lyon

img_6484a

Achat de la semaine 13. Un week-end à Lyon

Le lendemain de mon arrivée à Lyon, ne souhaitant pas abuser de l’hospitalité de M. et Mme Coco, j’ai posé mon bagage ou plutôt mon sac Goyard (je voyage toujours léger) à l’hôtel Le Royal Lyon, un boutique hôtel dirigé par l’Institut Paul Bocuse, idéalement situé sur la place Bellecour au centre de la ville.

J’ai aimé les murs de la chambre tapissés de toile de Jouy, l’amabilité de l’accueil et du service, le petit-déjeuner parfait dont je reparlerai bientôt et le service voiturier très pratique.

Hôtel Le Royal Lyon / 20 Place Bellecour / 69002 Lyon / France

untitledAchat de la semaine 14. Plateau feuillage (c) photo Mini Labo

Lalalère ayant malheureusement fermé ses portes, Mme Coco m’a recommandé une boutique tout aussi mignonne répondant au nom charmant de L’instant poétique.

img_4965

J’ai gravi à pied les pentes de la Croix-Rousse pour me retrouver dans un lieu girly à souhait rempli de choses qui ne servent à rien a priori si ce n’est à faire joli et à rendre la vie plus douce ce qui est déjà beaucoup : des cartables et des trousses de toutes les couleurs, des veilleuses en forme de poire, de pomme, de nuage, des colliers hibou origami, des doudous et des guitares en tissu, des chaussettes et du linge de lit, des mugs et des fanions, des stickers pour décorer les murs, etc.

img_7654

Après moultes hésitations, j’ai choisi un plateau en bois de bouleau de la marque française Mini Labo décoré de fines branches en fleurs en forme de pompons qui répond à mon envie de privilégier les marques locales quand je visite un pays et les matières naturelles si possible. Je l’utilise au bureau pour rendre mes snacks et mes boissons plus appétissants comme ce bagel mexicano de Bagel on the way à Lausanne.

L’instant poétique / 129 Boulevard de la Croix-Rousse / 69004 Lyon / France

Si vous le voulez bien, cette rentrée bloguesque sera consacrée à Lyon avec trois articles consacrés aux activités à Lyon, aux restaurants de Lyon et la recette de poulet au lait de sauge de Mme Coco !

Un achat par semaine 13 à 14 à Lyon

Non, mon blog n’est pas mort !

Interpellée par Soubeyre qui me lit apparemment et qui m’a écrit un commentaire pour me dire que « bien qu’elle comprenait ma douleur, il serait bien de dire au-revoir et de fermer mon blog », je tiens à préciser que malgré les apparences, je n’ai jamais eu l’intention de cesser de bloguer.

Je tiens à m’excuser auprès de Soubeyre et de mes lecteurs pour n’avoir rien publié depuis le 30 juin mais d’une part, j’ignorais que mes articles intéressaient encore du monde (si, si, merci beaucoup de me suivre) et d’autre part, j’ai vécu un été chargé entre la liquidation du logement de mes parents, le travail en amont pour finaliser des projets maous costauds au Brésil, les réaliser sur place pendant 3 semaines de labeur intense 7 jours sur 7, suivis de deux semaines de vacances dont l’une sur place et l’autre occupée à me soigner et à guérir d’une grippe (Zika ?).

Il est vrai cependant que j’aurais pu informer mes lecteurs de mon absence et ne manquerais pas de vous avertir la prochaine fois. Si jamais, je vous annonce d’ores et déjà que je serais très occupée de mi-octobre à mi-novembre 2016, période où j’ai deux échéances professionnelles majeures dont l’une qui me verra me déplacer à Nanjing en Chine.

19863499326_29cd6deeef_b
J’ai envie de gaîté, de couleurs et de féminité, histoire d’illuminer les sempiternelles tenues blanches, noires et grises des garde-robes minimalistes (c) photo : Internet.

25-gucci-resort-2017-this-is-glamorous
Dans ma wishlist d’un achat par semaine, ce qui me fait le plus craquer en ce moment est le sac à épaule Gucci brodé comme le bleu ci-dessus ou le Gucci Dionysus GG Suprême avec sa boucle en forme de tête de tigre structurée. Lui m’a dit de l’acheter depuis le temps que je lui en parle mais je me tâte encore. J’ai suffisamment de sacs et j’ai des vêtements à acquérir en priorité comme des mocassins pour cet automne et des gants et un manteau pour cet hiver. L’un n’empêche pas l’autre, bien entendu, mais je m’étonne moi-même d’être si raisonnable ! Alors, craquera, craquera pas ? (c) photo : Internet.

En attendant, c’est aussi la rentrée sur mon blog avec les rubriques habituelles :

  • Un achat par semaine. J’ai été très sage et n’ai aucun problème à suivre ma ligne de conduite (facile quand on n’a pas le temps de faire les magasins :o)). Afin de poster plus souvent, je vais rédiger des articles plus courts avec un seul achat à chaque fois et pas plusieurs groupés qui me demandent plus de travail
  • Les comptes rendus de restaurants, de voyages, etc. Là, je n’ai quasi plus d’espoir de rattraper mon retard car je bouge sans arrêt. Depuis janvier, j’ai été à Punta Cana, Tunis, Lisbonne, Lyon, Madère, Göteborg, Vérone et Rio de Janeiro…
  • Les grands et petits plaisirs de la vie. Il serait peut-être temps que j’exécute mes listes « Eat, Pray, Love », n’est-ce pas ? Si jamais, vous en trouverez quelques-uns sur mon compte Instagram sous le hashtag #koyangiopulence
  • Les réflexions sur mon mode de vie. Développement personnel, cogitations et tribulations intérieures, tests et expériences en tout genre, gestion et organisation, découvertes, etc.

En ce moment, je prends les choses comme elles viennent sans me poser de questions. Il est évident que la mort simultanée de papa et maman a changé ma vision de la vie. Je suis devenue sans doute plus individualiste et ne cherche plus à correspondre à ce que l’on attend de moi. Je me moque aussi de savoir si je suis populaire, si j’ai du succès, si je suis ringarde, si j’ai de belles chaussures, si je suis cohérente avec moi-même (surtout pas !), si c’est plus tendance de boire du Mojito ou de la Caïpirinha, s’il faut plier mes T-shirts en carré et mes chaussettes en boule, bref, tout ça me passe par-dessus la tête.

J’ai en revanche plein de belles réalisations à mener à bien ! Un chalet tout neuf à la montagne à construire pour remplacer le vieux chalet de grand-papa Louis, deux anniversaires en retard à fêter, celui de la Puce et de ma copine Madame, un tableau à faire encadrer, une plante verte à rempoter, des recettes de cuisine à préparer (allez, je peux cuisiner au moins une fois par semaine, chiche ?), un tricot à terminer, un homme à aimer et deux petits corps à chouchouter (le mien et celui d’Izzi :o)).

Non, mon blog n’est pas mort !