Papoter autour d’un Latte

IMG_9832
Matcha Latte au Sleepy Bear Coffee. J’aime beaucoup ce café à Lausanne qui est une alternative locale à Starbucks. Les boissons sont toujours servies avec de beaux dessins, même que ça s’appelerio du Latte Art !

Trois semaines que je n’ai pas blogué alors que j’aimerais m’y mettre avec plus de constance comme à mes débuts où tout était tout nouveau tout beau et que je prenais le temps d’entretenir un minimum d’interactions sur les réseaux sociaux.

Qu’est-ce qui me retient loin de mon blog alors ?

La paresse en premier lieu car ça prend du temps d’écrire et de trier les photos. Cependant, je ne considère pas que ce soit un « travail » comme j’ai pu le lire sur certains blogs parce que personne ne m’a rien demandé et qu’au contraire, je me sens plutôt reconnaissante envers tous ceux qui me suivent via écran interposé.

Donc, la paresse, puis le job qui m’occupe de passablement à très beaucoup selon les circonstances et enfin, les soirées oisives à visionner des émissions inutiles à la TV : Top Chef, Norbert, commis d’office, Dr Pol (un vétérinaire dans le Michigan qui semble être the trou perdu aux USA), The Island et n’importe quelle émission avec Mike Horn, peu de séries depuis que Outlander 2 s’est terminé en attendant GoT saison 6 ou 7, je ne sais plus !

Je voyage aussi mais pas très loin depuis le début de l’année au Cap-Vert : Lisbonne, Paris, Lyon, le Japon bientôt (ah oui, ça, c’est loin). Hier avec Lui, on discutait de retourner 2-3 jours à Lisbonne avant le grand départ pour Tokyo rien que pour manger du poisson ce qui est du gros n’importe quoi ! Je ne sais pas si on sera raisonnable ou si l’appel du bacalhau sera plus fort ;o)

Je découvre également de nouvelles adresses de cafés et de restaurants à Lausanne comme Sleepy Bear Coffee, le Pointu, Al Sacco, le Framboisier et me nourris de délices au beurre, de salades de dent-de-lion (pissenlit en vf) et de Saint-Honoré chez Lucien Moutarlier, mes trois obsessions alimentaires en ce début d’année 2017.

Avec mon Frangin qui me répond la plupart du temps par un très laconique « ok », j’arrive bientôt au bout du dossier de construction du nouveau chalet qui remplacera celui de grand-papa Louis. Je consacrerai un article sur le sujet sur mon blog une fois que les modifications au projet de départ seront validées et que toutes les autorisations (de détruire et de construire) seront délivrées. En attendant, j’enrichis mon vocabulaire de termes techniques comme saut de loup, yxuhults anghärdade gasbetong (sic), seuil planet, isolation EPS Drain périmétrique, etc.

Je suis bien consciente que je ne suis occupée que par des préoccupations matérielles qui ne sont que des « illusions » (certes, mais il faut quand même faire bouillir la marmite) mais c’est ainsi et je le vis plutôt bien :o) Et chez vous, ça se passe comment ? Discutons ensemble, voulez-vous ?

Papoter autour d’un Latte