Agir sur l’environnement

Ce matin, je suis allée jeter des bouteilles vides à la déchèterie sur le chemin du travail. Ceci ne constitue pas un exploit en soi puisque c’est notre devoir de citoyen suisse, mais comme beaucoup de personnes, je m’interroge sur mes habitudes de consommation et mon impact sur l’environnement.

On ne me verra pas manifester dans la rue pour le climat et on ne me verra pas manifester tout court. Je n’aime pas les mouvements de foule et je ne vois pas à quoi ça sert à part occuper les media et les réseaux sociaux. Je préfère me concentrer sur ce que je peux faire à mon échelle sans m’autoflageller pour autant car il faut vivre !

Au fond, l’objectif de toutes ces manifestations pro-climat est moins de sauver la planète Terre que l’espèce humaine. La Terre, elle, se porte bien et survivra sans nous. Depuis sa création, elle a connu plusieurs épisodes d’extinctions massives et je crois que ça lui est complètement égal de savoir si elle est peuplée de dinosaures, de cloportes ou d’humains.

Pour parler sérieusement, voici les mesures immédiates qui devraient être appliquées si nous voulions avoir un impact réel sur l’environnement et qui nous conduiraient tout droit à une dictature verte !

Je me demande bien ce qu’est un vol hors Europe non justifié : les vacances ? Quant à la loterie nationale pour gagner des billets d’avion, c’est sympa mais tu as presque autant de chance de gagner au loto et en plus, tu voyageras seul. Youpi ! La seule initiative applicable serait de voyager effectivement par la route ou le train pour les distances de moins de 4h.

Limitation des transports et plus de voitures neuves, il faudra qu’on m’explique comment les gouvernements vont faire avec un taux de chômage qui va exploser ! Quant au télétravail, je suis pour, mon entreprise nous encourage d’ailleurs à le faire.

Okay, il va falloir planter des patates au lieu du pré fleuri que j’avais prévu pour le chalet. On obligera les chômeurs de l’industrie automobile et des transports aériens à se recycler dans l’agriculture et seuls les riches pourront s’offrir de la viande, du café, du thé, du chocolat et des fruits exotiques. Est-ce cela le monde idéal ? Moi, il me fait froid dans le dos.

Plus de publicité en ligne = Adios réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, Google+, Tumblr, Snapchat, YouTube, etc.) ! En a-t-on vraiment besoin ? Là est la question en effet. Adios aussi la propriété individuelle, cependant, personne ne nous dit où ira l’argent des locations s’il n’y a plus de propriétaires ? A l’Etat ? Non merci ! Quant à la limitation d’1 kg de vêtements neufs par personne et par an, cela signifie qu’on n’aura droit qu’à un manteau et éventuellement à une chemise neuve par année. Ce sera l’extinction en masse de tous les influenceurs sur les réseaux sociaux ! Bye bye Kim K. et family !

Du moment où il n’y aura plus de réseaux sociaux, il y aura moins de besoins en électricité. En revanche, il va faire froid dans les chaumières mais c’est égal puisque les températures vont augmenter partout, autant que cela serve à quelque chose ! ;o)

En résumé, le modèle de vie zéro impact à adopter est celle de cette charmante Chinoise qui cultive et cuisine ses légumes dans un logement rudimentaire en terre battue… Elle n’a pas l’air malheureuse, note.

Malgré les apparences, elle a quand même un impact négatif sur l’environnement avec sa bouteille et son seau en plastique. Elle pourrait faire des efforts ! ;o)

De mon côté, je suis une vraie catastrophe en matière de transport : j’ai une voiture et je prends l’avion comme si je prenais le bus, souvent pour mes déplacements professionnels. Je suis cependant ouverte à toute proposition pour organiser 2 jours de réunion en visio-conférence avec 205 pays, on ne sait jamais !

Ce n’est toutefois pas une raison pour baisser les bras et je vais :

  • Marcher le plus possible ;
  • Cuisiner, ce que je fais de plus en plus. De toute façon, je n’achète jamais de plats industriels tout préparés ;
  • Continuer à recycler mes déchets ;
  • Consommer local ;
  • Limiter drastiquement mes consommations à l’emporter : boissons, nourriture, etc. ;
  • Favoriser les petits producteurs ;
  • Cultiver des fraises, de la salade, des courgettes, des herbes aromatiques ainsi que des framboises au chalet.
  • Faire du télétravail le plus souvent possible ;
  • Créer des hôtels pour les insectes et des abris pour les hérissons ;
  • Essayer de m’en tenir à 1 kg de vêtements neufs par année (pas facile mais ce sera l’occasion de voir ce qu’on peut dénicher dans les boutiques de seconde main. Les habits, on peut les laver mais en revanche, les chaussures déjà portées, je ne peux pas ! Oui, je suis une sale bourge snobinarde) ;
  • Apprendre à coudre si j’ai le temps mais il faut que je finisse mon tricot avant :o) ;
  • Scanner mes documents importants et les stocker sur des clés USB.

C’est tout ce que je veux faire pour le moment et non, je n’ai aucune intention de vendre le chalet pour vivre dans un espace de 30 m2 attribué dans un kolkhoze sous un système de néo-servage alimenté par la peur du réchauffement climatique. L’histoire nous a prouvé que les régimes totalitaires ne fonctionnaient pas et j’espère que nous n’arriverons jamais à une telle extrémité !

5 commentaires

  1. Que de bonnes idées pour réduire notre production de CO2. Ce monde serait totalement effrayant et digne d’une dictature surréaliste. Mais c’est un excellent scénario pour un film de science-fiction.
    Personnellement, je fais moyennement attention. Mais je vais travailler à pied, ce qui devient compliqué avec la nuit et le mauvais temps. La mairie a fermé une passerelle qui était un énorme raccourci depuis plusieurs mois. Je pourrais prendre la voiture mais je me force à marcher. Lui a acheté une trottinette (pas électrique). Mais je me rends que l’énorme différence est d’avoir le choix. J’ai une voiture qui m’attend et que je peux prendre s’il fait trop mauvais.
    Je ne prends pas l’avion. Si je le prenais, je ne prendrais pas une compagnie low coast.
    Je trie mes déchets, je ne suis pas une bête de mode et je passe trop de temps sur les réseaux sociaux. Il faudrait par contre absolument que j’apprenne à d’avantage cuisiner. Et j’aimerais savoir coudre à cause de mon gabarit et de mes goûts difficiles.

  2. Bonsoir..
    Aucune..critique..loin de là..
    Les vols, quels qu’ils soient..internationaux, voyages d’affaire, mais aussi et surtout..tourisme de masse jusqu’à l’autre bout de la planète..polluent..énormément..
    Il en va de même pour tous ces paquebots de croisières, comme tous ceux pour ces différentes navettes, comme, par exemple, entre la France et la Corse..
    Mais il y a également tous ces pétroliers géants, comme tous ces super cargos porte containers.
    Chaque fois que l’on commande, par le biais du e/commerce, sur le net, que ce soit chez « AMAZON », ou encore « Zalando », et tant d’autres, on participe à la pollution..Mondiale !!!
    Le capitalisme, avec la production (toujours produire plus..)..surproduction, comme société de consommation (proposer toujours plus pour donner envie..), a fait et amené à cela, je veux dire par là, la situation que l’on connaît à travers le Monde..triste et amer constat.
    Cette chinoise n’est pas malheureuse, certes, mais elle se bat, chaque jour..pour vivre et pouvoir subsister à ses besoins..
    En résumé, le modèle de vie zéro impact à adopter est celle de cette charmante Chinoise qui cultive et cuisine ses légumes dans un logement rudimentaire en terre battue… Elle n’a pas l’air malheureuse, note.
    L es différentes révolutions industrielles ont, peu à peu, contribué au mode de vie que nous connaissons et auquel les gens ont adhérés, par la force des choses, et en ava

  3. Re..
    Je suis désolé..
    Il y a eu une fausse manip..de ma part (clavier..) et mon message (non terminé..) a été pris en compte et affiché..sorry !..
    Je reprends..
    Bonsoir..
    Aucune..critique..loin de là..
    Les vols, quels qu’ils soient..internationaux, voyages d’affaire, mais aussi et surtout..tourisme de masse, pour se rendre jusqu’à l’autre bout de la planète..polluent..énormément..
    Il en va de même pour tous ces paquebots de croisières, comme tous ceux pour ces différentes navettes, comme, par exemple, entre la France et la Corse..
    Mais il y a également tous ces pétroliers géants, comme tous ces super cargos porte containers.; qui sillonnent les mers du globe..
    Chaque fois que l’on commande, par le biais du e/commerce, sur le net, que ce soit chez « AMAZON », ou encore « Zalando », et tant d’autres, on participe à la pollution..Mondiale !!!
    Le capitalisme, avec la production (le fameux..toujours produire plus..)..surproduction, comme société de consommation (proposer toujours plus pour donner envie..), a fait et amené à cela, je veux dire par là, la situation que l’on connaît à travers le Monde..triste et amer constat. ( se rappeler la chanson d’Alain Souchon à ce sujet..)
    Cette chinoise n’est pas malheureuse, certes, mais elle se bat, chaque jour..pour vivre et pouvoir subsister à ses besoins..
    En résumé, le modèle de vie zéro impact à adopter est celle de cette charmante Chinoise qui cultive et cuisine ses légumes dans un logement rudimentaire en terre battue… Elle n’a pas l’air malheureuse, note.
    Les différentes révolutions industrielles ont, peu à peu, contribué au mode de vie que nous connaissons et auquel les gens ont adhérés, par la force des choses, et en avançant dans le temps, et ce..jusqu’à ce jour…
    Pour une meilleure vie..
    Simplify our life..simplify..your..Life..
    La vie simple, sans rajout ni chichis, avec des achats raisonnés (pour faire une chemise n coton, il faut 1000 litres d’eau..pour un jean, il en faut..10 000 !..).Le coton est très gourmand en eau, et de plus..traité ! (il n’y a pas que les couches pour bébés que ce soit « Pampers » ou autre..).
    Le fait d’avoir recours au vraies « AMAP » et circuits-courts est un bon début, comme le fait d’avoir son propre jardin potager, des poules et des lapins..le reste..du verbiage inutile !..
    Le « Bio », dans son ensemble, n’est que du bio..menteur à..99% !..
    Bonne soirée à vous, respectueusement..Denis.

  4. Merci pour cette réflexion, très parlante ! Ces tableaux résument bien le paradoxe : on sait qu’il faut agir, de toute urgence, mais que tous les efforts qu’on ferait seraient insuffisants. De là à pousser les gens à s’en foutre, il n’y a qu’un pas. Voilà pourquoi le livre Famille en transition écologique (J.Pichon, B.Moret) m’a à la fois intéressée et déprimée : bien sûr qu’ils ont raison. Et bien sûr que je suis incapable d’adopter nombre de ces mesures. Pour l’avion, inventions des binômes: si tu voles deux fois par mois et que tu trouves une mamie qui n’a jamais volé de sa vie, on équilibre? 🙂 Même pas d’ailleurs, tout se joue à l’instant t. Ta conclusion est la voie du bon sens éclairé: faisons chacun ce que nous pouvons, avec enthousiasme. La Terre a déjà flanché certes, mais à cause d’un groupe de ses animaux invasifs, c’est la honte…

Répondre à Musme Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s