Un achat par semaine en 2016

La fin de l’année est souvent synonyme de bilan : on se presse de tout clôturer pour mieux prendre des résolutions intenables quelques semaines plus tard (l’être humain est bizarre). Je vous livre aujourd’hui mon shopping de l’année 2016 qui a été plutôt sage puisque je n’ai acheté « que » 44 objets alors que je me suis fixée une limite de 52 par année. Je peux bien sûr me rattraper d’ici au 31 décembre 2016 mais ça m’étonnerait. Je déteste la cohue dans les magasins et il y a peu de risque que l’on me voit faire des pieds et des mains pour terminer mes emplettes avant Noël !

En règle générale, j’évite d’acheter sur Internet sauf si le magasin n’existe qu’en ligne comme Maison Standards et profite de mes nombreux voyages pour acheter des marques locales ou introuvables en Suisse : Converse, Diane von Furstenberg et Under Amour aux USA, Tiffosi et Bordal au Portugal, Havaianas, Triton Eyewear et Gilson Martins au Brésil, Hope en Suède, etc.

Quant aux produits cosmétiques, je les ai regroupés sous un seul achat car il ne reste rien de l’objet physique une fois que je l’ai utilisé. Puis, il faut bien que je prenne soin de mon petit corps, même si j’avoue que des fards à paupières ne sont pas « utiles et nécessaires » sauf peut-être pour le moral.

moscot%20-%20lemtosh%20-%20tortoise%20con%20lenti%20neutre%203-1206x775
Moscot Originals Lemtosh. L’achat le plus utile et intelligent que j’ai fait en 2016. J’ignorais que c’était la lunette des stars américaines : Andy Warhol, Woody Allen, Johnny Depp, Lady Gaga, Chris Evans, etc. Au départ, j’hésitais avec des Chanel mais cette monture frappée d’un diamant stylisé sur le devant et sur les branches était juste parfaite pour mon visage !

POUR L’ARMOIRE*

*Je ne sais pas pour vous mais je déteste lire le mot « penderie » à toutes les sauces sur les blogs mode. Une penderie est une pièce d’un logement servant à s’habiller ou la partie d’une armoire pour suspendre des vêtements. Nous avons une penderie à la maison mais je n’y stocke pas mes vêtements qui sont dans une armoire même si ça fait moins chic ;o)

Je ne regrette aucun vêtement à part ceux de Tiffosi, une marque de confection portugaise bon marché dont je ne suis pas satisfaite de la qualité. Le slim noir a viré au gris anthracite après plusieurs lavages (ce qui n’est pas trop gênant puisqu’il est de la même couleur que mon sweater Maison Standards) et je suis bonne pour racheter l’année prochaine les t-shirts en train de boulocher…

  1. Souliers : Converse All Stars Ox Canvas Trainers
  2. Robe : New Julian Two Mini Diane von Furstenberg
  3. Souliers : Ugg Zea Wedge
  4. Accessoire : Bonnet en cachemire Maddison
  5. Jupe : Midnight Wool Skirt Isabel Marant Etoile
  6. Veste : Doudoune Trussardi
  7. Indéterminé : De la laine Zagal de mouton merino de l’Alentejo de la mercerie Rosa Pomar à Lisbonne. Je compte en faire un pullover ou un gilet
  8. Top :  Chemise en lin brodée à manches courtes Bordal achetée à Madère
  9. Top : T-shirt blanc à manches courtes Tiffosi acheté à Madère
  10. Top :  T-shirt marine à manches courtes Tiffosi acheté à Madère
  11. Pantalon : Slim noir, enfin gris, Tiffosi acheté à Madère
  12. Top : T-shirt blanc imprimé à manches longues Tiffosi acheté à Madère
  13. Souliers : The Dickers en daim marron clair Isabel Marant
  14. Top : Sweater raglan gris Maison Standards
  15. Top : Chemisier en soie blanc Maison Standards
  16. Souliers : Tongs Havaianas vertes à fleurs roses que je porte à la maison achetées à Rio de Janeiro
  17. Souliers : Tongs Havaianas dorées avec des perroquets que je porte en vacances achetées à Rio de Janeiro
  18. Accessoire : Solaires Triton Eyewear à grosse monture ronde achetés à Rio de Janeiro
  19. Top : Signature Hope Off White Grand Sweater acheté à Göteborg
  20. Veste : Bellisa Long Cardigan by Malene Birger acheté à Göteborg
  21. Souliers : Mocassins Castellano Madrid
  22. Accessoire : Moscot Originals Lemtosh
  23. Accessoire : De la laine Alaska Phildar que je viens de tricoter pour en faire une écharpe XXL sur le modèle Billie de la marque australienne I Love Mr Mittens

 

untitled
Aesop, la marque bobo par excellence :o)

POUR LA SALLE DE BAIN

  1. Des produits cosmétiques américains, australiens, brésiliens, portugais, français et suisses. Je suis plutôt nomade dans mes produits de beauté avec quelques marques fétiches comme Aesop, Kiehl’s, Bobbi Brown et Anastasia

Mes favoris :

  • Maquillage : Eyeliner Benefit They’re Real Push Up Liner, USA. Plus besoin d’acheter cet eyeliner chez Sephora à l’étranger, Manor le commercialise en Suisse ! Youpi !
  • Maquillage : Anastasia Brow Gel Dark Brown, USA
  • Maquillage : Too Faced Primed Poreless, USA
  • Maquillage : Anastasia Dipbrow Pomade Dark Brown, USA
  • Visage : Epidermal Re-Texturizing Micro-Dermabrasion Kiehl’s, USA
  • Maquillage : Clinique Chubby in the Nude Foundation Stick Abundant Alabaster, USA
  • Maquillage : New York Palette Bobbi Brown, USA
  • Visage : Eau florale de rose ou fleur d’oranger Kart Laboratoires, Suisse
  • Mains : Akyado Ma Crème Limoncello, Suisse
  • Cheveux : Après-shampooing lavande provençale phebo mediterraneo, Brésil
  • Corps : Exfoliant lavande provençale phebo mediterraneo, Brésil
  • Visage : Sérum anti-oxydant à la graine de persil Aesop, Australie
  • Cheveux : Après-shampooing classique Aesop, Australie
  • Visage : Gommage pour le visage à la feuille d’arbre à thé Aesop, Australie

Ce que je ne rachèterai pas :

  • Visage : Crème Benamor, Portugal. J’ai eu de la peine à finir le tube. La crème épaisse s’étale assez mal et je ne suis pas fan de l’odeur qui semble pourtant être une madeleine de Proust pour les Portugais, un peu comme la crème Nivea en Suisse peut-être
  • Corps : Savon et eau de toilette Lavandia Arch Brito, Portugal. J’arrive au bout de l’eau de toilette. Même si le flacon vert est joli et délicieusement rétro, je suis lasse de m’appliquer de l’eau de cologne au lieu de mon eau de toilette habituelle
  • Visage : Dentifrice Couto, Portugal. Intéressant mais moins que les dentifrices italiens Mavis
  • Cheveux : I.C.O.N. 24K richly exotic mask, USA. L’odeur est à tomber mais cela me gave d’appliquer un masque sur les cheveux et d’attendre 15 minutes que le produit agisse, je préfère de loin appliquer un après-shampooing même si le soin est différent
  • Maquillage : Guerlain Gold Radiance Powder Foundation 12 Light Rosy, France. Rien à redire sur la poudre ni sur le parfum délicat mais c’est beaucoup trop cher pour ce que c’est ! Je ne suis plus d’accord de mettre plus de CHF 100 pour un poudrier
  • Maquillage : Lancôme Grandiôse Liner 01 Noir Mirifique, France. Un eyeliner gadget, le pinceau qui se plie n’apporte strictement rien. Encore un coup marketing pour pas grand chose

aIMG_4646

POUR LE SPORT

  1. Des chaussettes Under Armour
  2. Des leggings Under Armour Fly By

The-Merchant-and-co-19

POUR LA CUISINE

Malheureusement pour moi, The Merchant and Co. à Neuchâtel, où je dénichais plein d’articles de cuisine design a cessé ses activités. J’ai quelques pistes pour 2017 mais c’est toujours dommage de perdre des bonnes adresses.

  1. Un set de plats américains pour le four Falcon
  2. Une casserole italienne KNIndustrie, collection K7
  3. Un récipient japonais pour le beurre Sitaku

untitledPOUR LA MAISON

  1. Un plateau pompons Minilabo en bouleau acheté à Lyon
  2. Une grande pochette Bordal pour stocker mes factures achetée à Madère. J’ai découvert la maison de broderie Bordal à Funchal sur l’île de Madère, fournisseur de marques de luxe comme Chanel. J’ai été fascinée par la très grande qualité des articles brodés à la main et ne peux que louer la gentillesse et la compétence des vendeuses de la boutique
  3. Une petite pochette Bordal pour les mouchoirs achetée à Madère
  4. Un napperon rectangulaire Bordal acheté à Madère que je réserve pour le chalet. Je vais certainement en commander plusieurs l’année prochaine
  5. Une nappe Paris em Lisboa sobre, blanche et unie, achetée à Lisbonne
img_5460
Belmond Reid’s Palace, Madère, Portugal

POUR LES VOYAGES

  1. Une étiquette de voyage orange Gilson Martins achetée à Rio de Janeiro
  2. Une bouteille Tap Bottle made in Switzerland
  3. Un week-end à Lyon, France
  4. Un week-end à Lisbonne, Portugal
  5. Un week-end à Vérone, Italie
  6. Un week-end à Madrid, Espagne
  7. Un voyage à Madère, Portugal
  8. Un voyage à Ilha do Sal, Cap-Vert
kubo-and-the-two-strings-is-a-film-that-will-be-appreciated
Kubo and the Two Strings de Travis Knight est le film d’animation en stop motion que j’ai le plus aimé en 2016. L’histoire poétique et touchante, proche des univers de Burton et de Miyazaki, parle de filiation et de mémoire des proches disparus ce qui ne pouvait que résonner avec mon propre vécu cette année. J’avoue que j’ai versé de grosses larmes en le visionnant

POUR LE PLAISIR

  1. Un abonnement de cinéma Pass Pathé. En Suisse, le cinéma est hors de prix ! A Lausanne, il faut compter CHF 19.60 pour une entrée adulte (+ CHF 3 pour les films en 3D), CHF 75 pour un abonnement de 5 entrées prépayées. L’abonnement mensuel Pass Pathé à CHF 40, supplément 3D inclus pour un minimun de 12 mois, a été très vite amorti. Je peux voir autant de daubes que je veux (Tarzan, Doctor Strange, Ice Age, Warcraft, 9 Lives, etc.) sans culpabiliser
  2. Un calendrier de l’Avent Kiehl’s qui tombe bien pour mon prochain voyage au Cap-Vert où j’aurais tout loisir de tester les miniatures de la marque new-yorkaise lancée en 1851

Un achat par semaine 13 à 14 à Lyon

Il est des week-ends qui nous marquent plus que d’autres et celui que j’ai passé à Lyon au printemps dernier en fait partie. Tout a commencé par une invitation de ma chère Mme Coco ex-Miss Fricadelle qui me proposait de faire connaissance de son fils qu’elle portait, bien à l’abri dans son ventre de femme enceinte, la dernière fois que nous nous étions vues. Le programme était alléchant : visite guidée de la ville, déjeuner dans un restaurant étoilé, soirée et nuit au domicile douillet et lumineux de M. et Mme Coco avant que Lui me rejoigne pour poursuivre le week-end.

60219354
(c) photo Le Royal Lyon
60219372
(c) photo Le Royal Lyon

img_6484a

Achat de la semaine 13. Un week-end à Lyon

Le lendemain de mon arrivée à Lyon, ne souhaitant pas abuser de l’hospitalité de M. et Mme Coco, j’ai posé mon bagage ou plutôt mon sac Goyard (je voyage toujours léger) à l’hôtel Le Royal Lyon, un boutique hôtel dirigé par l’Institut Paul Bocuse, idéalement situé sur la place Bellecour au centre de la ville.

J’ai aimé les murs de la chambre tapissés de toile de Jouy, l’amabilité de l’accueil et du service, le petit-déjeuner parfait dont je reparlerai bientôt et le service voiturier très pratique.

Hôtel Le Royal Lyon / 20 Place Bellecour / 69002 Lyon / France

untitledAchat de la semaine 14. Plateau feuillage (c) photo Mini Labo

Lalalère ayant malheureusement fermé ses portes, Mme Coco m’a recommandé une boutique tout aussi mignonne répondant au nom charmant de L’instant poétique.

img_4965

J’ai gravi à pied les pentes de la Croix-Rousse pour me retrouver dans un lieu girly à souhait rempli de choses qui ne servent à rien a priori si ce n’est à faire joli et à rendre la vie plus douce ce qui est déjà beaucoup : des cartables et des trousses de toutes les couleurs, des veilleuses en forme de poire, de pomme, de nuage, des colliers hibou origami, des doudous et des guitares en tissu, des chaussettes et du linge de lit, des mugs et des fanions, des stickers pour décorer les murs, etc.

img_7654

Après moultes hésitations, j’ai choisi un plateau en bois de bouleau de la marque française Mini Labo décoré de fines branches en fleurs en forme de pompons qui répond à mon envie de privilégier les marques locales quand je visite un pays et les matières naturelles si possible. Je l’utilise au bureau pour rendre mes snacks et mes boissons plus appétissants comme ce bagel mexicano de Bagel on the way à Lausanne.

L’instant poétique / 129 Boulevard de la Croix-Rousse / 69004 Lyon / France

Si vous le voulez bien, cette rentrée bloguesque sera consacrée à Lyon avec trois articles consacrés aux activités à Lyon, aux restaurants de Lyon et la recette de poulet au lait de sauge de Mme Coco !

Un achat par semaine 6 à 12

Ce n’est certainement pas à mes parents, suisses et coréens confondus, que je dois mon « minimalisme chic » selon les propos de la belle @carolinekae avec qui j’ai eu le plaisir de partager un verre l’année passée sur sa terrasse favorite à Paris.

Je suis la seule de la famille à posséder un minimum de choses et la seule aussi à boire du lait mais ça, c’est hors sujet :o)

Avec ma tante et mon Frangin, on passe nos nuits et une partie de nos week-ends à trier les affaires de mes parents qui gardaient tout (des factures de 1960 au collier en plastique jaune tout cassé que j’ai jeté à la poubelle et qui était, en fait, le premier cadeau offert à maman par mon Frangin, oups) et il nous arrive souvent de pester devant la montagne de travail qui reste à faire. Parfois, aussi, las et découragés, nous avons envie de tout envoyer à la déchèterie mais notre tante est là pour veiller au grain et nous empêcher de nous débarrasser des objets de valeur…

IMG_5075
Cette pochette n’a aucune valeur commerciale mais elle a été brodée à la main par maman ce qui lui confère une valeur inestimable à mes yeux

Qu’est-ce qu’un objet de valeur au juste ? La question est intéressante. Selon l’avis de deux experts que nous avons consultés, très peu de choses matérielles ont de la valeur. En résumé, il y a la haute joaillerie, la haute horlogerie, les meubles anciens en bois précieux ou ceux des grands noms du design (Eames, Van der Rohe, Le Corbusier), les œuvres d’art correspondant à un mouvement spécifique de l’histoire de l’art (impressionnisme, cubisme, etc.), les appareils de photo mythiques (Leica et Hasselblad) et une quantité minimale de vêtements et de sacs de luxe (Hermès oui, Alexander Wang non). Pour le reste, on oublie, ils n’ont d’intérêt que ce qu’on veut bien leur en donner.

Forte de cette connaissance et persuadée plus que jamais que moins et mieux, c’est plus, je vais continuer à réfléchir à ma consommation et essayer de trouver un équilibre entre ce dont j’ai besoin, ce qui me donne du plaisir et ce qui en vaut vraiment la peine.

IMG_4382Achat de la semaine 6. UGG Australia Zea Wedges

Je n’ai aucun avis sur les UGG, moches ou pas moches, surtout pas après mes kyBoots et mes MBT ! ;o) UGG Australia s’est pas mal diversifié ces dernières années et a sorti une gamme de bottes qui ne ressemblent plus à des UGG mais presque à des chaussures, à la fois chaudes et confortables (les caractéristiques qui ont fait le succès de la marque) mais aussi imperméables et résistantes aux intempéries. Je porte mes Zea Wedges avec des slims, des leggings ou des jupes en hiver.

UGG / Grand Rue 32 / 1820 Montreux / Suisse

IMG_4017Achat de la semaine 7. Un bonnet en cachemire Maddison

Quand je vous dis que je n’ai quasi rien, c’est vrai puisque ce bonnet est mon premier bonnet. J’ai bien une chapka en fausse fourrure achetée au marché de Noël de Montreux mais elle est grande et ne va pas avec tout. Un jour où je rentrais à pied à la maison et où j’ai failli perdre mes oreilles à cause du froid intense, je me suis décidée à chercher d’urgence un bonnet qui ne prenne pas de place et que je puisse emporter partout avec moi. Chose faite avec ce bonnet aussi léger qu’une plume que maman a trouvé très joli (je t’aime, maman). En plus, comme c’était les soldes, je l’ai payé CHF 20.- au lieu de CHF 79.90.

Manor / Rue Pichard 3 / 1002 Lausanne / Suisse

IME0011502193001_1Achat de la semaine 8. Midnight Wool Lyle Midi Skirt Isabel Marant Etoile*

J’ai profité d’être en avance à un rendez-vous en ville pour découvrir la boutique Camille que je connaissais de nom. Située dans l’un des escaliers les plus anciens de Lausanne, cette enseigne est spécialisée dans les marques de créateurs internationaux comme Dries Van Noten, Isabel Marant, Paul Smith, etc. J’ai adoré l’accueil et les conseils prodigués par l’équipe de vente qui tranchent avec l’indifférence anonyme des grandes surfaces et ai décidé de m’approvisionner chez eux désormais pour acquérir tel ou tel vêtement de mes marques fétiches plutôt que de les commander sur Internet, les prix étant les mêmes avec le service en plus.

isabel-marant-etoile-grey-lyle-knitted-skirt-gray-product-4-251201096-normal

J’ai choisi cette jupe noire en laine pour sa coupe en biais mais aussi pour sa polyvalence qui me permet de la porter d’une manière casual comme sur la photo ci-dessus ou, plus chic, comme une robe avec une jolie ceinture et des escarpins.

Camille / Rue Caroline 5 / 1003 Lausanne / Suisse

IMG_5202Achat de la semaine 9. Une veste matelassée Trussardi

Marie Kondo, auteur de la méthode Konmari, suggére de dire adieu aux objets dont on veut se séparer et de les remercier pour leurs bons et loyaux services (sic). On ne doit pas être triste pour eux car ils reviendront dans notre vie sous une autre forme. Okay, admettons (elle fume quoi, Marie Kondo ?).

Il y a quelques années, j’ai lâchement abandonné une veste noire chaude et légère à des œuvres de bienfaisance qui, telle la fidèle Lassie, est retournée vers moi sous la forme de cette veste Trussardi en tissu « sac poubelle », duvet et plumes qui prend un minimum de place quand elle est roulée. Tant d’amour, c’est beau, j’en suis tout émue, tiens !

Trussardi / E-shop

61K86fea0lL__SL1200_Achat de la semaine 10. Falcon Enamelware Bake Set*

Cette année est un peu différente des précédentes dans le sens où je n’ai quasi plus rien à acheter pour compléter ma garde-robe. A part des T-shirts pour remplacer ceux de Maison Standards unisexes (= informes) et trop grands pour moi, même en XS, deux slims, une marinière, un blazer noir, des escarpins nudes et des gants pour cet hiver, j’ai tout ce qu’il faut. Le reste ne sera que des caprices de bobo bourge cagole : un trench Burberry, un chemisier blanc en soie, un manteau en cachemire camel, les Tango Napa Leather Pump Valentino, des escarpins roses…

La vraie raison de ce désintérêt modesque vient de la petite sœur de Lui qui est arrivée un jour chez nous avec plein d’habits luxueux (Sonia Rykiel, Helmut Lang, Moschino, Alberta Ferretti, etc.) rien que pour moi ! J’avais l’impression d’être à Noël ou dans le roman « La petite princesse » quand Sara ouvre les colis remplis « d’élégants vêtements de qualité » qui lui sont adressés par un inconnu.

Ceci explique pourquoi je me concentre sur des objets moins glamour mais ô combien utiles du quotidien comme cet ensemble de cinq plats allant au four de la marque anglaise Falcon Enamelware, établie en 1920, reconnaissable à son blanc pur souligné d’un liseré bleu et qui est un classique du design.

The Merchant and Co. / 2000 Neuchâtel / Suisse

The-Merchant-and-co-19Achat de la semaine 11. Une casserole KNIndustrie, collection K7*

Lui ne pousse pas l’esthétisme jusqu’au moindre détail et râle un peu quand je veux remplacer les ustensiles de cuisine ordinaires par des créations de designers. Manque de chance pour lui, j’ai découvert par hasard le site suisse The Merchant & Co. qui propose des objets du quotidien sélectionnés avec grand soin pour leur qualité, la finesse de leur matériau et leur aspect classique et intemporel, bref, tout ce qui me plaît.

The-Merchant-and-co-18_fa6fa7ce-74f4-41f0-82e4-70cc0fa2adb3

Je compte ajouter très vite à cette casserole en aluminium de la collection K7 de la compagnie italienne KNIndustrie la Glass Pot KNPro de Massimo Castagna, si belle qu’elle est en vente à la boutique en ligne du MOMA !

The Merchant and Co. / 2000 Neuchâtel / Suisse

The-Merchant-and-Co-12_e1ecdc30-5cae-4499-bbdc-938af59d7190Achat de la semaine 12. Sitaku Butter Case*

Après le design anglais et italien, passons au design japonais avec cette boîte à beurre épurée, fruit d’une collaboration entre le designer Makoto Koizumi et la fabrique traditionnelle de porcelaine Kihara qui existe depuis 400 ans !

Mes acquisitions relèvent du pur snobisme, certes, mais répondent à ma volonté d’acheter moins mais mieux selon mes critères.

The Merchant and Co. / 2000 Neuchâtel / Suisse

*Copyrights (c) Internet, The Merchand and Co.

Un achat par semaine 1 à 5 à Orlando

Okay, mon pauvre blog est parfaitement décousu. Je présente un restaurant de fruits de mer à Cascais au Portugal et une semaine plus tard (voire deux, oups, puisque je suis partie en Tunisie entretemps), j’écris un article sur mes achats à Orlando aux USA. Il faut suivre !

IMG_3327
Des étoiles de Noël accrochées à des méduses, hum… why not?

Remontons le temps deux mois en arrière. Lui et moi étions à Orlando pour faire un maximum de parcs d’attraction (hiiiii, Universal Studios et Harry Potter !) et entre deux tours de manège et trois fast food dégueux (pléonasme), nous sommes allés faire un peu de shopping dans les Outlets et The Mall at Millenia, un grand centre commercial qui nous a sauvés de la malbouffe américaine, grâce, notamment, au restaurant PF Chang.

Cela fait deux ans que je me suis fixé comme objectif de ne faire qu’un achat par semaine, une habitude qui devient de moins en moins contraignante à la longue. Il est rare que je rentre dans un magasin sans savoir précisément ce que je suis venue y chercher et je note sur une liste toutes mes envies qui, bien souvent, sont passagères : une capeline beige (vraiment ?), des escarpins roses, un porte-documents C6, des sandales papillon (poke Belen ;o)), des cuissardes Luis Onofre (il n’y en avait plus à Lisbonne, flûte !), un coffret de cirage, un masque facial Easybreath, une cocotte Staub, des collants Fogal, des gants Causse, un bouchon d’évier esthétique, etc.

J’aime également prendre le temps de regarder, de toucher, d’essayer mes futures acquisitions, j’apprécie le contact avec les vendeurs et leurs conseils personnalisés, je suis sensible à la décoration intérieure de la boutique autant qu’à la matière, si possible naturelle, des vêtements que je choisis.

A Orlando, comme bientôt pour tous les pays que je visite, je n’ai acheté que des marques américaines, soit « locales », entre guillemets car la production ne l’est pas toujours.

IMG_3972Achat de la semaine 1. Converse All Stars Ox Canvas Trainers

Contrairement à beaucoup, la Converse n’est pas une chaussure à laquelle je peux rattacher des souvenirs car celle-ci est ma première paire. Je pense les porter dès les beaux jours avec une robe fleurie, un pullover marine et des shorts blancs ou tout simplement avec un slim noir, un T-shirt gris et un long cardigan en maille beige.

IMG_4428Achat de la semaine 2. Robe New Julian Two Mini Diane von Fürstenberg

La célèbre “Wrap Dress DvF” est mienne ! Elle a toute les qualités que je recherche dans une robe : intemporelle, infroissable, polyvalente (on peut ajuster le niveau de décolleté ainsi que la longueur de la robe grâce à la ceinture en tissu), confortable, féminine, bref, c’est un must have qui a passé l’épreuve du temps.

Je ne saurai cependant que vous conseiller de l’essayer avant de l’acheter. Malgré les apparences, les coupes sont différentes d’un modèle à l’autre et les imprimés, jolis sur le portant, donnent un rendu différent une fois portés.

IMG_4629Achat de la semaine 3. Des chaussettes Under Armour

Il n’y a rien de glamour dans l’achat de chaussettes de sport mais étant donné que je piquais celles de Lui, cela voulait dire que j’en avais besoin, n’est-ce pas ? Puis, tant qu’à faire, autant en avoir à ma taille ;o) Je suis très satisfaite de mes Under Armour noires, grises et blanches qui ne glissent pas dans les baskets !

aIMG_4631Achat de la semaine 4. Du maquillage américain

Cette année, j’ai décidé de réintégrer les cosmétiques dans cette rubrique, même s’ils sont destinés à disparaître une fois que je les aurais utilisés. Comme vous le savez, je ne stocke rien et me contente de remplacer mes produits de beauté au fur et à mesure.

  • They’re Real! push-up liner Benefit : un eyeliner facile à appliquer dans un format idéal pour les voyages
  • Anastasia Beverly Hills Dipbrow Pomade et Brow Gel Dark Brown : j’utilise la pommade, qui est une crème en fait, pour sculpter l’angle des sourcils et combler les trous au pinceau puis applique un peu de gel sur l’avant du sourcil afin de donner un aspect naturel et pas figé au regard
  • Too Face Primed Poreless Pressed Powder : j’adore cette poudre compacte ultra fine qui rappelle la poudre HD de Make Up For Ever. On peut l’utiliser après la crème hydratante comme base de maquillage pour une meilleure tenue du fond de teint mais je l’utilise seule sans rien dessus. Son seul défaut est la houpette qui se désintègre littéralement !

aIMG_4646Achat de la semaine 5. Under Armour Fly By Leggings

Disons-le tout de suite, on n’a pas besoin d’avoir le dernier cri en matière d’équipements sportifs pour se bouger. J’ai longtemps couru dans un leggings basique et un simple T-shirt sans me poser de questions, l’important pour moi étant d’investir dans les chaussures qui, elles, doivent être les plus adaptées possible pour amortir les impacts et protéger les articulations. J’aurais pu me passer de ce pantalon de course mais comme je vais le mettre souvent, je peux le considérer comme un achat raisonnable, puis, je trouve très pratique la poche intérieure qui permet d’y glisser une clé et un peu d’argent.

The Mall at Millenia / 4200 Convoy Road / Orlando / FL 32839 / United States of America

Un achat par semaine 34 à 47

Il manque de nombreuses photos pour illustrer mes achats de la semaine mais je les ajouterai au fur et à mesure. J’avais surtout hâte de boucler l’année 2015 où je n’ai pas dépassé le chiffre de 47 achats (pièce unique ou série identique) comme je me l’étais fixé, ce qui est une petite réussite en soi.

A-0198_mediaMainHDAchat de la semaine 34. CitiZ Travel Mug Nespresso*

Je cherchais depuis longtemps un beau mug que je puisse emporter partout avec moi et qui ne soit pas en plastique, difficile à nettoyer après les boissons lactées. Grâce à sa double paroi en inox, ce mug au design racé et élégant, permet de conserver les liquides chauds ou froids pendant 2h sans se brûler les doigts.

A l’achat d’un CitiZ Travel Mug, Nespresso offre un bon pour deux cafés Espresso, Lungo, Cappuccino et Latte Macchiato dans leur Boutique Bar à Lausanne.

Nespresso / Place Saint-François 1 / 1000 Lausanne / Suisse

Achat de la semaine 35. Marciano Amy Top

Un top blanc sans manches à l’encolure frangée marine que je peux nouer de différentes façons du plus bel effet.

Centre Colombo / Av. Lusiada / 1500-392 Lisboa / Portugal

Achat de la semaine 36. Robe Guess Lace Polka Dots

Une robe noire à pois dont j’aime particulièrement le dos-nu en dentelle. Je la porte parfois sous une veste de tailleur ou sous un cardigan au travail pour camoufler le côté sexy.

Centre Colombo / Av. Lusiada / 1500-32 Lisboa / Portugal

Achat de la semaine 37. Robe Guess Lace Details Sleeveless

Cette robe est la robe préférée de Lui quand je sors. Très moulante, elle comporte des empiècements en dentelle dans le dos et sur les côtés. Une paire d’escarpins et je n’ai pas besoin d’en faire plus.

Centre Colombo / Av. Lusiada / 1500-32 Lisboa / Portugal

Achat de la semaine 38. Guess Sweetheart Bustier Top

Un bustier pigeonnant aux pinces discrètes qui impose un ajustement parfait au corps pour ne pas tout dévoiler ;o) Afin de ne pas tomber dans la vulgarité, je le porte sous une veste ou sur une robe crayon noire et sobre qui s’arrête au genou ou juste au-dessus du genou.

Centre Colombo / Av. Lusiada / 1500-32 Lisboa / Portugal

IMG_1047Achat de la semaine 39. Laine Sublime « Bobbi »

Même si je suis omnivore et consomme de la viande, je ne cautionne pas la maltraitance animale ni les délires de la PETA non plus avec son syndrome BWVAKTBOOM « Boyfriend Went Vegan and Knocked the Bottom Out of Me » de très mauvais goût. Comme je ne voulais pas prendre le risque d’acheter de la laine de lapins angoras dont on aurait arraché le poil au lieu de les tondre, j’ai fait des recherches sur le net et suis arrivée sur la page de la Filature du Valgaudemar qui met un « point d’honneur à transformer l’angora français, dans un souci de perpétrer la passion des producteurs d’angora en France mais également dans le respect du bien-être des lapins angora » J’ai commandé plusieurs pelotes Sublime aux couleurs naturels de « Bobbi » que je suis patiemment en train de tricoter pour en faire un pull doux et moelleux pour cet hiver.

Filature du Valgaudemar / Le Moulin / Route du Moulin / 05800 Saint-Firmin / France

IMG_1336Achat de la semaine 40. La Quête de Robert Lyndon

C’est à la librairie Bon Marché Rive Gauche, mon grand magasin préféré à Paris qui a inspiré Emile Zola pour son roman « Au Bonheur des Dames » que j’ai trouvé ce roman d’aventures médiévales de Robert Lyndon, fauconnier de profession. J’ai un faible pour les gros pavés historiques (celui-ci fait 900 pages environ) à l’écriture fluide qui emmène le lecteur dans les lointaines contrées avec des personnages hauts en couleur et bien décrits.

Le Bon Marché / 24 Rue de Sèvres / 75007 Paris / France

IMG_3328Achat de la semaine 41. Un voyage en Floride et en République Dominicaine

La Floride parce que je rêvais d’aller aux Studios Universal voir The Wizarding World of Harry Potter et la République Dominicaine pour ses plages magiques et la mer turquoise et transparente des Caraïbes. Le Paradis existe !

Achat de la semaine 42. De la lingerie Victoria’s Secret

Je suis partie 3 semaines en septembre en Amérique du Nord (Lake Placid, NYC et Vancouver) où je me suis vite rendu compte que mes 7 culottes, chiffre recommandé par les minimalistes, n’allaient pas suffire, même en les portant à l’endroit puis à l’envers comme le font les grands explorateurs (beurk). Dominique Loreau et Madame Béa lavent probablement leurs sous-vêtements au savon de Marseille dans le lavabo de leur chambre d’hôtel et les font sécher, euh, sous un coussin (?), mais je ne suis pas aussi extrême et ai profité d’être à New York pour m’offrir des dessous chics Victoria’s Secret.

Victoria’s Secret / 115 5th Ave / New York City / United States of America

Achat de la semaine 43. Un parapluie The Umbrella Shop

J’ai cassé une baleine de mon unique parapluie Burberry par mégarde (je le ferai réparer) et ai profité de mon séjour à Vancouver pour en acheter un à The Umbrella Shop, ouvert en 1935 par la 3ème génération de la famille d’Isadore Flader, dernier fabricant de parapluies à la main de tout le Canada !

Ce parapluie violet à nœuds et à pois ne correspond pas à mon style ordinaire mais il apporte une touche de féminité et de gaîté bienvenue à mes tenues.

The Umbrella Shop / 526 W Pender St / Vancouver / BC V6B 1V3 / Canada

arton8667-3789eAchat de la semaine 44. Un trépied de voyage Cullmann Concept One 622T Aluminium*

Je m’encombre du minimum quand je voyage alors je ne vais certainement pas emporter ce trépied de 1,420 kg même s’il est compact avec ses 34 cm une fois replié. A quoi me sert-il donc ? Hé bien, la tige pour iPhone ayant montré ses limites, je souhaitais un trépied pour certaines prises de vue pour mon blog, notamment pour la macro quand la lumière est faible (je déteste utiliser le flash) ou lorsque je contrôle mon Sony RX100 ii avec mon téléphone. Enfin, c’est un outil indispensable pour réaliser des vidéos bien que ce n’est pas mon objectif premier.

Photo Vision SA / Rue Pichard 11 / 1003 Lausanne / Suisse

 IMG_3461Achat de la semaine 45. Outlander, tomes 1 et 2, de Diana Gabaldon

J’avais lu il y a quelques années « Le chardon et le tartan » qui était le titre français d’Outlander de Diana Gabaldon avant que Starz décide d’en faire une série (hiiiii, Jamie) et que les réseaux sociaux s’en emparent. Je me rappelle que ce livre ne m’avait pas fait une grande impression parce que je n’étais pas branchée grands Ecossais roux en kilt (hiiiii, Jamie) et parce que la rébellion jacobite n’était pas ma période historique préférée. Par ailleurs, j’avais du mal avec le côté fantastique qui amenait l’héroïne à remonter le temps 200 ans en arrière grâce au cercle de pierre sans qu’on sache vraiment pourquoi : « Je me balade dans la nature et pouf, je disparais et rencontre un homme du 18ème siècle tout blessé et cracra que je ne connais pas mais qu’il est beau, mandieu, qu’il est beau (hiiiii, Jamie) et tant pis pour mon mari Frank, l’émancipation féminine et le confort de la vie moderne, hein ?! »

5 ans plus tard et après avoir visionné plusieurs épisodes d’Outlander, saison 1, sur la RTS (il me reste les derniers à voir) qui m’ont beaucoup plu (hiiiii Jamie), je me suis replongée dans la saga de Diana Gabaldon qui m’a captivée par sa plume agile et par ce je-ne-sais-quoi que l’auteure sait distiller dans l’intrigue souvent rocambolesque qui nous tient en haleine. Un vrai livre cacahuète comme je les appelle !

Malgré les apparences, Outlander n’est pas qu’un livre à l’eau de rose et certains sujets abordés peuvent choquer les âmes sensibles de par leur gravité et leur violence.

A présent, je ne sais pas si l’auteure saura me tenir en haleine sur les 7 volumes de la série mais je suis bien contente d’avoir entamé  le tome 2 qui amène nos héros sur les routes de France.

Librairie Payot / Place Pépinet 4 / 1003 Lausanne / Suisse

Achat de la semaine 46. Des bottes cavalières italiennes

Certains achats font rêver par anticipation puis le charme disparaît une fois qu’on les acquiert. C’est ce qui s’est passé avec mes bottes cavalières italiennes de belle facture, tout en cuir à l’extérieur comme à l’intérieur. Le problème est que je ne sais pas avec quoi les porter. Je les garde toutefois car je sens qu’elles ont un bon potentiel et qu’un jour, tel Archimède dans son bain ou Newton sous son pommier, le déclic se fera dans ma tête. Oui, la comparaison avec ces deux illustres savants est très hasardeuse… Hum.

Stora Shoes / Avenue de Rumine 7 / 105 Lausanne / Suisse

1014539Achat de la semaine 47. Un agenda Smythson Mayfair 2016*

L’agenda Smythson Mayfair fait partie de mon rituel de fin d’année. J’ai cherché des alternatives comme Filofax, Hermès, Louis Vuitton, Moleskine, etc., mais aucun ne m’a convaincue. J’affectionne comme jamais son poids-plume, sa reliure confectionnée à la main et son cuir lumineux qui se patine au fil du temps. L’agenda Smythson est plus qu’un agenda, c’est le luxe à l’état pur.

Smythson / 400 Oxford Street / Marylebone / London W1C IJS / Great Britain

*Copyright (c) photos : Nespresso, Cullmann, Smythson