Se réunir pour la brisolée

L’automne en Suisse est une saison marquée par des festivités très sympathiques qui méritent d’être connues et qui explique peut-être pourquoi Halloween a de la peine à s’implanter chez nous. Dans les cantons de Fribourg et du Jura, réputés pour la Bénichon pour l’un et la Saint-Martin pour l’autre, on ripaille dans la joie et la bonne humeur lors de repas gargantuesques composés en grande partie de salaisons et de cochonnaille, tandis qu’en Valais, mon canton d’origine, on se réunit en famille pour une brisolée un tantinet plus « civilisée » puisqu’il n’est pas question d’engloutir une dizaine de plats de viande à la suite, mais de partager des châtaignes grillées au feu de bois avec des fromages d’alpage, des fruits de saison et du pain de seigle, en buvant du moût et du vin nouveau de la région.

aIMG_E1192
La brisolée tire son nom du brisoloir qui est l’instrument qui sert à rôtir les châtaignes. On en trouve sous deux formes : une poêle percée de trous ou un cylindre que l’on fait tourner sur le feu avec une manivelle comme chez tante Williamine © Lobo.

Cette année, le mois d’octobre ayant été particulièrement doux et clément, nous nous sommes réunis avec ma famille, Lui, Lobo et Céline, dans le jardin de la grande maison de tante Williamine pour une brisolée en version royale, c’est-à-dire accompagnée de délicieuse charcuterie du cru (saucisse de cerf, poire de bœuf séché, jambon et lard blanc), joliment dressée sur des planches en bois de la Potagère, un petit commerce spécialisé en produits locaux et du terroir situé à Saint-Pierre-de-Clages près de Chamoson, où je ne manquerai pas de m’approvisionner quand le chalet 2.0 sera terminé.

J’aime plus que tout ces occasions de faire la fête et de se retrouver en petit comité autour d’un repas campagnard composé de produits d’excellente qualité, de verres remplis de petite arvine ou de syrah à la belle robe pourpre et d’un bon dessert, dans une atmosphère simple et chaleureuse animée de discussions enjouées et d’éclats de rire au fur et à mesure que les heures passent (et que l’alcool fasse son effet ;o)).

Pour clôturer cette belle journée, ma cousine nous a emmenés à la boutique Morand à Martigny qui propose tout un assortiment d’eaux de vie, de liqueurs et de sirops à tomber. Je suis ressortie du magasin avec deux grandes bouteilles de sirop à la violette et à la pomme du Valais et une bombe de mousse de Williamine, un procédé révolutionnaire qui permet de monter la célèbre eau-de-vie de poire comme une Chantilly pour aromatiser le café ou un dessert. Je ne suis pas la seule à apprécier les bonnes choses, c’est de famille !

aIMG_1185aIMG_1189

aIMG_E1186
La viande séchée, le fromage d’alpage et le pain de seigle sont les mamelles du Valais.
aIMG_1194
La bouteille d’Amarone, apportée par Lui, n’a rien à faire sur cette belle tablée 100 % made in Valais. Elle n’a d’ailleurs pas été ouverte.
aIMG_E1182
Le Paris Brest de Lucien Moutarlier n’est pas non plus valaisan mais je tenais à offrir le meilleur des entremets lausannois à tante Williamine qui raffole de ce gâteau.
Se réunir pour la brisolée

Se réjouir du retour de l’automne

IMG_0737[1].jpg
Un dîner réconfortant : Souris d’agneau confite et la meilleure polenta de Suisse voire du monde au restaurant d’alpage La Cergniaulaz à Orgevaux

Et si on disait que pour fêter la rentrée et le retour de l’automne, je posterais un article par semaine sur mon blog ? Allez, chiche !

L’automne est toujours une saison professionnellement chargée pour moi, ponctuée d’assemblées générales et de réunions internationales majeures. Je préfère toutefois avoir la tête dans le guidon que bayer aux corneilles en attendant que le temps passe.

J’ai heureusement une vie en dehors de mon travail et si je m’ennuie, j’ai de quoi  bien occuper mes journées ;o) D’ailleurs, ce serait le moment que je me mette à illustrer les 90 points de ma liste qui constituent des sujets d’articles tout trouvés.

L’automne sera plutôt hygge sur mon blog avec des plats de saison et des boissons chaudes, les vêtements achetés en janvier à Lisbonne qui ont rejoint ma garde-robe, une reconstruction de chalet à la montagne situé à l’orée de la plus belle forêt de mélèzes d’Europe sans oublier la suite de mes aventures japonaises.

Pour l’heure, je vais fêter le 1er jour de l’automne au Tawan-Thaï à Cossonay, un restaurant thaïlandais que je vais découvrir ce soir avec ma copine Madame qui vient me chercher à la sortie du bureau. Je porte une robe d’été à dentelle et à pois que j’ai réchauffée avec des collants noirs opaques, un sweater gris Maison Standards et une veste matelassée noire Trussardi et comme accessoires, j’ai des Dicker Boots Isabel Marant beiges et mon nouveau sac de rentrée Gucci vert en cuir et soie brodée de fleurs.

Il me reste à laver mon gros verre à eau et mon mug que j’ai rempli d’Ovomaltine, une boisson suisse typique à base d’extrait de malt d’orge (écrit comme ça, ça ne donne pas très envie ;o)), à ranger mes affaires, à mettre un peu de baume à lèvres Akyado à la fraise et je serais prête pour le week-end ! Au programme, j’ai prévu de dormir (je vais me coucher entre minuit et 2 heures du matin en semaine, c’est mal), de profiter d’être en ville pour acheter des collants et boire un chocolat viennois chez Lucien Moutarlier, d’aller peut-être au cinéma voir The Beguiled, Mother !, Petit Paysan, American Assassin, Barry Seal ou Bigfoot Junior ;o), préparer une tarte aux pruneaux, choisir entre le Costa Rica où l’Afrique du Sud pour les vacances de cet hiver, et, si j’en ai le courage, ranger la partie épicerie de la cuisine et rentrer les fils de mon écharpe tricotée l’hiver passé (ouh, la paresseuse).

Bonne et heureuse fin de semaine à tous !

Se réjouir du retour de l’automne

Eat, Pray, Love… en Automne

IMG_3406

Le point 93 de mes activités d’été mentionnait « un programme pour l’automne ». Je vous le livre aujourd’hui en gardant à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un défi où il s’agit pour moi d’accomplir toute la liste avant l’hiver mais bien de profiter chaque jour du temps qui passe.

Difficile de définir la durée d’une saison. D’après le calendrier astronomique qui définit la saison comme l’intervalle de temps durant laquelle la Terre effectue sa rotation autour du soleil, nous sommes entrés dans l’équinoxe d’automne le mercredi 23 septembre jusqu’au 21-24 décembre 2015. En hémisphère nord, la durée des saisons est de plus ou moins 92,8 jours au printemps, 93,6 jours en été, 89,8 jours en automne et 89 jours en hiver. Je décide donc d’arrêter à 90 jours la durée de l’automne pour obtenir un chiffre rond.

Dans mes plaisirs de saison, il y a beaucoup de nourriture mais, outre le fait que c’est une de mes raisons de vivre ;o), le but de mon exercice est de profiter en pleine conscience du moment présent sans dépenser une fortune, une notion toutefois relative en fonction de notre niveau de vie.

  1. Une écharpe toute douce
  2. Une brisolée valaisanne (pléonasme, la brisolée ne peut être que valaisanne)
  3. Enfiler des chaussettes et paresser sur le canapé
  4. Cultiver l’art des Elevenses
  5. Marcher en forêt
  6. Cuisiner au feu de bois (Caroline Ingalls, sors de ce corps)
  7. Voir un spectacle
  8. Un bol de granola au petit-déjeuner
  9. Dresser un inventaire de mes pullovers
  10. Ma variété de pomme préférée
  11. Une bougie aux senteurs automnales
  12. Un 5 o’clock tea dans un Palace
  13. Un sachet de marrons glacés
  14. Rester au lit toute la journée et regarder des films ou une série TV
  15. Des pommes, des poires et des scoubidous bidous wouah
  16. Une wish-list de Noël
  17. La Toussaint
  18. Un plat de chasse (pauvre Bambi)
  19. De la soupe chaude, des finger sandwiches et un paquet de petits gâteaux d’un grand chef pâtissier
  20. La lumière dorée d’octobre
  21. Halloween
  22. M’emmitoufler dans des vêtements chauds et sortir marcher dans la neige
  23. Tester tous les chocolats chauds de la ville
  24. Des plats à base de fromage : fondue, raclette, vacherin Mont-d’Or…
  25. Un potage à la courge et des clémentines en dessert
  26. Imaginer ma zone refuge
  27. Une gelée de coing
  28. Mon adresse cosy préférée
  29. Une paire de gants
  30. Le nez rouge et les mains glacées autour d’une boisson chaude
  31. Relire des contes d’enfance
  32. Un joli parapluie
  33. Un corps tonique pour mieux profiter des plats caloriques
  34. Faire la fête aux champignons
  35. Des figues
  36. Un dîner de Noël
  37. La Bénichon
  38. Le chat tout fluffy, son museau rose, ses gants blancs et sa fourrure d’hiver
  39. La Saint-Martin
  40. Un rendez-vous dans un salon de beauté
  41. Une lumière crépusculaire
  42. Une brasserie
  43. Un sachet de marrons chauds à grignoter dans la rue
  44. Un travail manuel pour occuper les mains et l’esprit
  45. Remettre des bottes
  46. Réfléchir aux cadeaux de Noël
  47. Un marché artisanal de produits du terroir
  48. Consacrer une journée à préparer des plats chauds et réconfortants et apprécier chaque étape : ragoût fumant, tartes, soupes, quiches…
  49. Un thé d’automne à la pomme ou aux épices
  50. Me balader des heures en ville quand il fait bien froid, me prendre pour la petite fille aux allumettes, admirer les vitrines de Noël
  51. Fréquenter les salons de thé
  52. Un petit-déjeuner avec un café au lait, des croissants tout chauds sortis du four, du beurre et de la confiture
  53. Une crème gourmande pour les mains
  54. M’offrir un bon goûter
  55. Me soigner contre les refroidissements avec de l’huile essentielle d’eucalyptus (merci Danijela !)
  56. Un papet vaudois
  57. Un gros pull douillet et tout doux
  58. Des desserts d’automne : vermicelles de marron, tarte aux pruneaux, Apfelstrudel…
  59. Un tricot pour préparer l’hiver
  60. Un croqu’Olympe
  61. Une peau lumineuse et bien protégée
  62. Un paysage noyé sous une brume romantique
  63. Des feuillages somptueux
  64. Un calendrier de l’Avent
  65. Un festin sur le thème indien : curry, noix de coco, lentilles, épices…
  66. Un baume pour les lèvres
  67. Une soirée popcorn, un masque sur le visage et les cheveux, un vin pétillant et 2-3 magazines
  68. Eteindre la TV et jouir du silence avec un mug de thé de Noël Betjeman and Barton
  69. Une fleur de Noël : poinsettia, amaryllis…
  70. La Saint-Nicolas
  71. Des coussins moelleux et une bouillote chaude
  72. Un marché de Noël
  73. Huîtres, vin blanc, pain de seigle et beurre salé
  74. Une journée Tata Noël avec la Puce
  75. Un beau tube de rouge à lèvres
  76. Un bouquet de fleurs automnal
  77. Un bouquet de fleurs hivernal
  78. Le crépitement du feu dans la cheminée
  79. Les légumes d’automne : céleri, rave, chou rave, cèpes, pommes de terre, cresson, courge…
  80. Découvrir les boissons chaudes exotiques du monde : chaï latte, bubble tea…
  81. Une provision de collants et de chaussettes
  82. Un savon décoratif
  83. Avancer le niveau de mes personnages dans les jeux vidéos Fantasy Life sur New 3DS et FFXIV sur PS4
  84. Choisir un parfum capiteux signature pour les jours gris
  85. Une chapka et des boucles
  86. Nigella’s Sexy Spaghetti à déguster au fond du lit
  87. Sortir la porcelaine et nettoyer l’argenterie
  88. Préparer un pique-nique pour une personne et le savourer avec lenteur dans un jardin public
  89. Un stock de gaufres Meert de Lille
  90. Un programme d’hiver
Eat, Pray, Love… en Automne