Lire The Every Day French Girl sur Tumblr

Dans la catégorie des blogs qui m’inspirent, il y en avait un qui me tenait à cœur et que je suivais assidûment il y a plus de dix ans. C’était ma madeleine de Proust quotidienne avant que son auteur décide de le fermer, à mon grand dam et contre son gré.

Imaginez ma joie quand au détour d’une Story sur Instagram de la ravissante @madeleinemiranda, j’ai retrouvé sa trace que je pensais avoir perdue pour toujours !

Aux antipodes de ce que je peux écrire ici où je vous parle de Thermomix et du système de vote en Suisse, la jeune femme derrière The Every Day French Girl sait comme nulle autre nous entraîner dans sa vision d’un monde féerique plein de froufrous, de bulles de savon, de souliers vernis, de thés de Noël et de festivités automnales et hivernales, ses saisons préférées.

Contrairement à moi surtout, elle ose ! Elle assume totalement un style girly et glamour qui lui est propre, composé pour la plupart de robes colorées en dentelle, en velours, en satin, en tulle qu’elle agrémente avec des sacs à main à tête d’ange, à l’effigie de licorne ou de cactus et de chaussures qui réjouiraient la Marie-Antoinette de Sofia Coppola !

Etonnant, me direz-vous que je puisse m’enthousiasmer à ce point pour quelqu’un à l’opposé de ce que je suis en matière d’habillements et de comportement d’achats. J’apprécie en fait son audace et son originalité et je trouve rafraîchissant de suivre une personne aussi coquette et féminine, aussi instruite et douée pour la plume, qui sait décrire à merveille tout ce qui ravit les sens, comme par exemple, je cite : « les feuilles mortes cuivrées jonchent le sol et craquent sous les talons, il y a plein de potiron dans nos assiettes, le métro redevient respirable, j’ai tout le temps envie de boire du thé de Noël» ou encore « les matières douillettes, moelleuses, luxueuses, qui caressent la peau, et qui nous enveloppent de douceur » quand elle évoque le cachemire, la fourrure, l’angora et la laine.

Moi qui ai de la peine à dépenser pour ce que je considère être du superflu, je me prends à rêver de boire un « apple cider toffee » chaud servi dans une tasse en porcelaine et sa soucoupe alors que je ne sais pas ce que c’est et qu’on est bientôt en été – pas de souci, cela attendra – et à m’intéresser aux nouvelles collections de Lush ou de The Body Shop en me disant que ce serait sympa de mettre un peu plus de fun dans ma vie.

J’aime aussi la franchise de The Every Day French Girl qui n’hésite pas à raconter ses démêlés avec sa famille ou ses collègues qui sont loin d’être agréables pour ne pas dire plus. Etant plutôt épargnée par la vie, je réalise de plus en plus que l’existence est loin d’être facile pour plein de monde et cela me permet de sortir de ma bulle très confortable mais à côté de la plaque, où les relations familiales, amicales et professionnelles sont harmonieuses en général – je n’ai aucun mal à couper les ponts et à remettre les gens à leur place si nécessaire – et où l’on ne s’interroge pas sur l’angoisse créée par les fins de mois difficiles.

Quant au côté madeleine de Proust, c’est que je suis fascinée depuis mon enfance par les descriptions des lieux et des choses que dressent la Comtesse de Ségur et Frances H. Burnett dans « Les contes » pour l’une et « Petite Princesse » pour l’autre. J’éprouve une grande nostalgie pour cette atmosphère douce, tendre, parfois surannée, parfois grinçante mais toujours chaleureuse et élégante, que je retrouve dans l’univers de The Every Day French Girl qui arrive à mettre du romantisme dans le cœur et des paillettes dans les yeux. Pour moi, sa démarche de chercher partout la magie pour embellir les jours gris malgré l’adversité me rappelle celle de Princesse Sara qui arrivait à dresser une table de festin avec une douzaine de petits mouchoirs blancs sur un châle rouge et des guirlandes avec une couronne de fleurs détachée d’un vieux chapeau de paille.

Parfois, j’aimerais moi aussi ralentir le temps, prendre la peine de choisir mes vêtements avec soin, chausser des escarpins en satin (que je n’ai pas), laquer mes lèvres de rouge et organiser un rendez-vous avec une amie autour d’un High Tea et je suis sûre que The Every Day French Girl serait parfaite pour faire de ce goûter un moment inoubliable.

J’espère qu’elle continuera longtemps à s’exprimer sur la toile, car voyez-vous, elle m’apporte cette légèreté qui me manque telle une flûte de champagne millésimé. Comme elle m’a manqué ! ❤

Copyright @laprincessedisney
Copyright @laprincessedisney
Copyright @laprincessedisney

Un achat par semaine 13 à 14 à Lyon

Il est des week-ends qui nous marquent plus que d’autres et celui que j’ai passé à Lyon au printemps dernier en fait partie. Tout a commencé par une invitation de ma chère Mme Coco ex-Miss Fricadelle qui me proposait de faire connaissance de son fils qu’elle portait, bien à l’abri dans son ventre de femme enceinte, la dernière fois que nous nous étions vues. Le programme était alléchant : visite guidée de la ville, déjeuner dans un restaurant étoilé, soirée et nuit au domicile douillet et lumineux de M. et Mme Coco avant que Lui me rejoigne pour poursuivre le week-end.

60219354
(c) photo Le Royal Lyon
60219372
(c) photo Le Royal Lyon

img_6484a

Achat de la semaine 13. Un week-end à Lyon

Le lendemain de mon arrivée à Lyon, ne souhaitant pas abuser de l’hospitalité de M. et Mme Coco, j’ai posé mon bagage ou plutôt mon sac Goyard (je voyage toujours léger) à l’hôtel Le Royal Lyon, un boutique hôtel dirigé par l’Institut Paul Bocuse, idéalement situé sur la place Bellecour au centre de la ville.

J’ai aimé les murs de la chambre tapissés de toile de Jouy, l’amabilité de l’accueil et du service, le petit-déjeuner parfait dont je reparlerai bientôt et le service voiturier très pratique.

Hôtel Le Royal Lyon / 20 Place Bellecour / 69002 Lyon / France

untitledAchat de la semaine 14. Plateau feuillage (c) photo Mini Labo

Lalalère ayant malheureusement fermé ses portes, Mme Coco m’a recommandé une boutique tout aussi mignonne répondant au nom charmant de L’instant poétique.

img_4965

J’ai gravi à pied les pentes de la Croix-Rousse pour me retrouver dans un lieu girly à souhait rempli de choses qui ne servent à rien a priori si ce n’est à faire joli et à rendre la vie plus douce ce qui est déjà beaucoup : des cartables et des trousses de toutes les couleurs, des veilleuses en forme de poire, de pomme, de nuage, des colliers hibou origami, des doudous et des guitares en tissu, des chaussettes et du linge de lit, des mugs et des fanions, des stickers pour décorer les murs, etc.

img_7654

Après moultes hésitations, j’ai choisi un plateau en bois de bouleau de la marque française Mini Labo décoré de fines branches en fleurs en forme de pompons qui répond à mon envie de privilégier les marques locales quand je visite un pays et les matières naturelles si possible. Je l’utilise au bureau pour rendre mes snacks et mes boissons plus appétissants comme ce bagel mexicano de Bagel on the way à Lausanne.

L’instant poétique / 129 Boulevard de la Croix-Rousse / 69004 Lyon / France

Si vous le voulez bien, cette rentrée bloguesque sera consacrée à Lyon avec trois articles consacrés aux activités à Lyon, aux restaurants de Lyon et la recette de poulet au lait de sauge de Mme Coco !

Jiva Hill Resort

IMG_5911.JPG

Le mois de mai, je suis partie sur l’île de Madère où j’ai rencontré la chicissime Stéphanie de Paris qui se reconnaîtra, j’ai repris l’avion pour m’envoler à Göteborg et suis rentrée pour apprendre que Lui me réservait une surprise… et quelle surprise !

A vrai dire, j’étais dans une période où je n’avais envie de rien sauf de me pelotonner dans mon duvet et de me gaver de noix libanaises devant Game of Thrones, saison 6 et Vikings, saison 4. Je voulais juste disparaître du monde et me vider la tête, ne plus réfléchir et m’abrutir seule dans mon coin, fatiguée par cette impression constante de zapper ma vie depuis que maman n’est plus là.

IMG_5918

Lui a parfaitement anticipé mes besoins en m’invitant à me ressourcer au Jiva Hill Resort, un hôtel de luxe relais et châteaux situé à Crozet en France à 10 minutes à peine de l’aéroport de Genève. Il avait hésité à choisir une destination plus lointaine mais a estimé à juste titre que j’avais déjà assez pris l’avion ! :o)

IMG_5902IMG_5893IMG_5895

Comment décrire le plaisir que j’ai eu, d’abord olfactif à la réception de l’hôtel, de découvrir la chambre immense dotée d’un double balcon d’angle et d’une salle de bain somptueuse, le joli bouquet printanier que Lui avait pris soin de commander avant notre arrivée, les petites douceurs composées de macarons, de pâtes de fruits et de caramels au beurre salé (miam) et la vue imprenable sur les collines jurassiennes et la chaîne du Mont Blanc au loin ?

IMG_5891.JPG

Nous sommes restés silencieux à contempler cet environnement paisible au soleil en écoutant le crépitement des criquets et les stridulations des sauterelles.

IMG_5892

Puis, nous avons enfilé des chaussons et une robe de chambre et sommes descendus au Spa pour un massage relaxant qui m’a amenée dans cet état de semi-conscience entre la veille et le sommeil.

IMG_5899IMG_5931

Un apéritif au bar plus tard – un Martini Spritz pour Lui et un cocktail Have a Break pour moi – et nous voilà attablés au restaurant Shamwari où nous avons dégusté le menu « Cinq Sens » du Chef Vincent Betton avec une mise-en-bouche, une entrée, deux plats et un dessert.

IMG_5938IMG_6065BT.pngIMG_5934

Le plaisir n’est pas que gustatif mais aussi visuel. J’ai beaucoup aimé la cloche à beurre posée sur une ardoise rustique. Quant au pain, j’ai choisi de la baguette française et j’ai tout dit, tant la baguette en France est supérieure à la baguette helvétique (si vous avez une bonne adresse en Suisse, je suis preneuse, merci beaucoup !).

AR.pngMise-en-bouche

Une variation autour de l’artichaut en barigoule et en purée croustillante.

L’œuf de poulet « parfait », asperges vertes et son Cappuccino, morilles au Noilly Prat

L’association des asperges et des morilles est toujours une excellente idée et l’oeuf parfait est une spécialité apparemment tendance car on le trouve depuis quelque temps sur la carte de nombreux restaurants gastronomiques.

Sinon, je suis une blogueuse à la noix, j’ai oublié de photographier ce plat !

IMG_5932Pavé de turbot cuit au beurre d’algues, embeurrée de pak choi, couteaux à l’ail, jus brun citronné

L’embeurrée de pak choi était délicieuse comme le couteau à l’ail. Inutile de préciser que le turbot était parfaitement nacré à cœur.

IMG_5933Pigeon Miéral rôti sur son coffre, cuisses braisées en ballotine, mousseline de céleri fumé et noisettes, jus perlé

Nous avons commandé le pigeon saignant comme il se doit, même si au final je l’aurais préféré moins bleu. J’ai adoré les cuisses en ballotine ainsi que le craquant des noisettes qui apportaient un goût et une texture supplémentaires au plat mais ai laissé de côté le cromesquis d’abats après l’avoir goûté. Il était irréprochable mais les abats et moi, nous ne sommes pas vraiment copains.

IMG_6058.jpgPré-dessert

Une mousse au chocolat onctueuse apportée dans un mignon bocal en verre.

IMG_5900Grand cru Caraïbes

Je n’ai jamais été friande des desserts tout chocolat, surtout après un tel repas, mais le visuel était à tomber, la glace légère et le gâteau aérien.

IMG_6080IMG_5953

Il n’y a pas que la cuisine très soignée du restaurant du Jiva Hill Resort qui m’a séduite. J’ai adoré le design intérieur avec le mariage franchement réussi du bois brut et du mobilier contemporain ainsi que la sobriété élégante et classique de notre chambre. Je compte d’ailleurs m’inspirer de tous ces éléments pour la rénovation du chalet !

IMG_6048IMG_6044IMG_6046

Le buffet du petit-déjeuner, quant à lui, présentait un choix limité de produits français de très bonne qualité : beurre Bordier, yoghurts de la Savoie, confitures Alain Milliat et des œufs brouillés maintenus au chaud dans d’adorables petites cocottes Staub ! Seul ombre au tableau, le jus d’orange qui ressemblait plus à du Granini qu’à du jus fraîchement pressé mais dans l’ensemble nous nous sommes régalés !

Jiva Hill Resort / Route d’Harée / 01170 Crozet / France

Eat, Pray, Love… au Printemps

IMG_5096

Afin que mon blog ne vire pas à la neurasthénie, il est temps pour moi de redresser la barre et de terminer ma série de listes autour des plaisirs de saison ! Qu’importe si je n’arrive pas à accomplir tout ce que je note dans l’année, l’important pour moi est de me rappeler que le bonheur est à portée de main, toujours, quoiqu’il arrive, et que cela ne dépend que de moi et du regard que je porte sur le monde.

Encore adolescent, mon Frangin a décidé d’être heureux. Point.

Quant à moi, j’ai mis longtemps à y arriver. J’ai pris des chemins de traverse, me suis égarée dans des terrains minés, ai vécu de faux espoirs, me suis pris des portes fermées plein de fois (je suis têtue :o)) avant de parvenir à cette tranquillité intérieure qui pour l’instant ne me fait pas défaut.

Il m’arrive de piquer des crises, hein, pas plus tard que hier soir à propos d’un problème de clé… hum.

  1. Une averse de printemps
  2. Visiter un jardin botanique
  3. M’abriter sous un parapluie amusant
  4. Enfiler des chaussures ouvertes
  5. Un nouveau rituel pour la fête des mères
  6. Caresser un lapin (Miss Yoko ?)
  7. La brise printanière dans les rideaux
  8. Les rayons du soleil sur le visage
  9. Les jambes nues
  10. Ecouter le chant des oiseaux
  11. Repérer un arc-en-ciel
  12. Les arbres qui bourgeonnent
  13. Observer les abeilles qui butinent dans le jardin
  14. Le bruit de la pluie
  15. Une marinière
  16. Un bouquet d’anémones
  17. Une cruche de sangria au champagne
  18. Un sachet de bonbons
  19. Des fenêtres qui reluisent
  20. Cueillir des fraises
  21. Un abricot mûr
  22. Des escarpins roses
  23. Un gigot ou une souris d’agneau
  24. Des épinards frais et des pois mange-tout du marché
  25. Une margarita
  26. Ebouillanter de tendres artichauts et les manger feuille par feuille
  27. Planifier un congé de printemps
  28. Des asperges, vertes ou blanches
  29. Un étang
  30. Traverser un ruisseau
  31. Grimper à un arbre ou me prélasser dessous :o)
  32. Nourrir les cygnes…
  33. … et les canards aussi !
  34. Mettre les mains dans la terre
  35. Sauter dans les flaques
  36. Une balade à cheval
  37. Une bicyclette
  38. Un cerf-volant
  39. Marcher sur une plage déserte
  40. Visiter une ferme avec des animaux
  41. Un bouquet de narcisses
  42. Chercher un trèfle à quatre feuilles
  43. Traîner à la terrasse d’un café
  44. Une randonnée à la montagne
  45. Un bouquet de pivoines
  46. Bubble Gum
  47. Courir à l’extérieur
  48. Un plat avec de l’ail des ours
  49. Crocus et perce-neige
  50. Un dîner fastueux : asperges, burrata, jambon Bellota, légumes grillés et figues
  51. Une salade de pissenlit/dent-de-lion frais et tendre
  52. Un thé glacé
  53. Une paire de sandales
  54. Un pot de marguerites
  55. Des solaires à monture écaille
  56. Admirer les cerisiers en fleurs
  57. Un pique-nique dans un parc
  58. Planter quelque chose de vert
  59. Un dessert au citron
  60. Un bouquet romantique sur la table de la salle à manger
  61. Un petit bac à plantes de balcon
  62. Un joli savon
  63. Une journée shopping : une bouteille d’eau plate, des chaussures plates et deux pschitts d’eau de toilette
  64. Un bol de cracker jack
  65. Un short en dentelle
  66. Un produit de nettoyage écologique
  67. Une nappe en coton, une bouteille de champagne rosé Ruinart, des amis
  68. Un bocal de lemon curd
  69. Des sirops Cathy’s Biscuits
  70. Un bouquet de tulipes
  71. Un vernis rose pétale sur les mains
  72. Un trench coat Burberry
  73. Un ronron au creux du lit
  74. Une brosse à dent neuve
  75. Une chemise blanche qui revient du pressing
  76. Un goûter
  77. Faire un vœu
  78. Acheter des carottes feuillues
  79. Essayer une nouveau breuvage et l’adopter
  80. Ma friandise préférée
  81. Un stylo-plume qui glisse sans accroc sur la page blanche
  82. Un cadeau inattendu
  83. Rechercher le côté frais du coussin
  84. Recevoir du courrier
  85. Onesies
  86. Rouler sur une route déserte
  87. Des linges de bain épais et moelleux
  88. Un fruit fraîchement coupé
  89. Me démaquiller après une longue journée
  90. Dessiner

Eat, Pray, Love… en Automne

IMG_3406

Le point 93 de mes activités d’été mentionnait « un programme pour l’automne ». Je vous le livre aujourd’hui en gardant à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un défi où il s’agit pour moi d’accomplir toute la liste avant l’hiver mais bien de profiter chaque jour du temps qui passe.

Difficile de définir la durée d’une saison. D’après le calendrier astronomique qui définit la saison comme l’intervalle de temps durant laquelle la Terre effectue sa rotation autour du soleil, nous sommes entrés dans l’équinoxe d’automne le mercredi 23 septembre jusqu’au 21-24 décembre 2015. En hémisphère nord, la durée des saisons est de plus ou moins 92,8 jours au printemps, 93,6 jours en été, 89,8 jours en automne et 89 jours en hiver. Je décide donc d’arrêter à 90 jours la durée de l’automne pour obtenir un chiffre rond.

Dans mes plaisirs de saison, il y a beaucoup de nourriture mais, outre le fait que c’est une de mes raisons de vivre ;o), le but de mon exercice est de profiter en pleine conscience du moment présent sans dépenser une fortune, une notion toutefois relative en fonction de notre niveau de vie.

  1. Une écharpe toute douce
  2. Une brisolée valaisanne (pléonasme, la brisolée ne peut être que valaisanne)
  3. Enfiler des chaussettes et paresser sur le canapé
  4. Cultiver l’art des Elevenses
  5. Marcher en forêt
  6. Cuisiner au feu de bois (Caroline Ingalls, sors de ce corps)
  7. Voir un spectacle
  8. Un bol de granola au petit-déjeuner
  9. Dresser un inventaire de mes pullovers
  10. Ma variété de pomme préférée
  11. Une bougie aux senteurs automnales
  12. Un 5 o’clock tea dans un Palace
  13. Un sachet de marrons glacés
  14. Rester au lit toute la journée et regarder des films ou une série TV
  15. Des pommes, des poires et des scoubidous bidous wouah
  16. Une wish-list de Noël
  17. La Toussaint
  18. Un plat de chasse (pauvre Bambi)
  19. De la soupe chaude, des finger sandwiches et un paquet de petits gâteaux d’un grand chef pâtissier
  20. La lumière dorée d’octobre
  21. Halloween
  22. M’emmitoufler dans des vêtements chauds et sortir marcher dans la neige
  23. Tester tous les chocolats chauds de la ville
  24. Des plats à base de fromage : fondue, raclette, vacherin Mont-d’Or…
  25. Un potage à la courge et des clémentines en dessert
  26. Imaginer ma zone refuge
  27. Une gelée de coing
  28. Mon adresse cosy préférée
  29. Une paire de gants
  30. Le nez rouge et les mains glacées autour d’une boisson chaude
  31. Relire des contes d’enfance
  32. Un joli parapluie
  33. Un corps tonique pour mieux profiter des plats caloriques
  34. Faire la fête aux champignons
  35. Des figues
  36. Un dîner de Noël
  37. La Bénichon
  38. Le chat tout fluffy, son museau rose, ses gants blancs et sa fourrure d’hiver
  39. La Saint-Martin
  40. Un rendez-vous dans un salon de beauté
  41. Une lumière crépusculaire
  42. Une brasserie
  43. Un sachet de marrons chauds à grignoter dans la rue
  44. Un travail manuel pour occuper les mains et l’esprit
  45. Remettre des bottes
  46. Réfléchir aux cadeaux de Noël
  47. Un marché artisanal de produits du terroir
  48. Consacrer une journée à préparer des plats chauds et réconfortants et apprécier chaque étape : ragoût fumant, tartes, soupes, quiches…
  49. Un thé d’automne à la pomme ou aux épices
  50. Me balader des heures en ville quand il fait bien froid, me prendre pour la petite fille aux allumettes, admirer les vitrines de Noël
  51. Fréquenter les salons de thé
  52. Un petit-déjeuner avec un café au lait, des croissants tout chauds sortis du four, du beurre et de la confiture
  53. Une crème gourmande pour les mains
  54. M’offrir un bon goûter
  55. Me soigner contre les refroidissements avec de l’huile essentielle d’eucalyptus (merci Danijela !)
  56. Un papet vaudois
  57. Un gros pull douillet et tout doux
  58. Des desserts d’automne : vermicelles de marron, tarte aux pruneaux, Apfelstrudel…
  59. Un tricot pour préparer l’hiver
  60. Un croqu’Olympe
  61. Une peau lumineuse et bien protégée
  62. Un paysage noyé sous une brume romantique
  63. Des feuillages somptueux
  64. Un calendrier de l’Avent
  65. Un festin sur le thème indien : curry, noix de coco, lentilles, épices…
  66. Un baume pour les lèvres
  67. Une soirée popcorn, un masque sur le visage et les cheveux, un vin pétillant et 2-3 magazines
  68. Eteindre la TV et jouir du silence avec un mug de thé de Noël Betjeman and Barton
  69. Une fleur de Noël : poinsettia, amaryllis…
  70. La Saint-Nicolas
  71. Des coussins moelleux et une bouillote chaude
  72. Un marché de Noël
  73. Huîtres, vin blanc, pain de seigle et beurre salé
  74. Une journée Tata Noël avec la Puce
  75. Un beau tube de rouge à lèvres
  76. Un bouquet de fleurs automnal
  77. Un bouquet de fleurs hivernal
  78. Le crépitement du feu dans la cheminée
  79. Les légumes d’automne : céleri, rave, chou rave, cèpes, pommes de terre, cresson, courge…
  80. Découvrir les boissons chaudes exotiques du monde : chaï latte, bubble tea…
  81. Une provision de collants et de chaussettes
  82. Un savon décoratif
  83. Avancer le niveau de mes personnages dans les jeux vidéos Fantasy Life sur New 3DS et FFXIV sur PS4
  84. Choisir un parfum capiteux signature pour les jours gris
  85. Une chapka et des boucles
  86. Nigella’s Sexy Spaghetti à déguster au fond du lit
  87. Sortir la porcelaine et nettoyer l’argenterie
  88. Préparer un pique-nique pour une personne et le savourer avec lenteur dans un jardin public
  89. Un stock de gaufres Meert de Lille
  90. Un programme d’hiver