Planifier la semaine 3

Je ne sais pas si c’est très utile de planifier ma 3ème semaine de l’année un mercredi mais pourquoi pas ? Cela permet de faire le bilan des choses que j’ai faites et de réfléchir à celles qui me restent à faire.

Mes rendez-vous :

  • Un déjeuner avec ma tante pour fêter son anniversaire qui était le 22 décembre… Presque un mois plus tard, c’est de mieux en mieux, hum.
  • Un anniversaire à Zürich avec la famille de Lui.
  • Une manucure chez Jessica d’Ongle Attitude à Lausanne. Comme pour le salon de coiffure Red Room, une fois que j’ai trouvé une bonne adresse, je n’en change pas. Bien entendu, je pourrais laisser mes ongles et mes cheveux au naturel mais j’apprécie la touche de sophistication et de glamour qu’apportent une belle coupe de cheveux et des mains soignées. Puis, c’est minimaliste de se débarrasser de son kit de manucure (limes à ongles, vernis, base coat, top coat, dissolvant, etc.), non ? ;o)
  • Un déjeuner avec une collègue dans un restaurant de sushis.
  • Une formation digitale avec petit-déjeuner.
  • Un apéritif organisé par une agence de voyage avec des billets d’avion à gagner.

Mes plans cocooning :

  • Je n’ai pas vu un film mais deux au cinéma dimanche passé : Ferdinand, moins réussi que Rio et Ice Age, mais si ça peut sensibiliser les gens à supprimer les corridas, je suis pour, et Star Wars no 8, 9, euh… 10 (?), bref le dernier Star Wars qui m’a amusée plus d’une fois avec certaines scènes assez ridicules comme la Princesse Leia qui vole dans l’espace telle Super(wo)man, Kylo Ren qui ressemble plus à un ado grave révolté avec sa moue boudeuse, ses cheveux ébouriffés et sa balafre qui ne sert à rien (si les robots peuvent reconstruire une main, ils peuvent effacer une cicatrice sans problème, non ?) qu’au grand méchant Boss de fin de niveau qu’était son grand-papa. Une bonne fessée et tout devrait rentrer dans l’ordre. Je ne pense toutefois pas aller au cinéma cette semaine (c) photos : Internet.
  • La présentation des agriculteurs de l’Amour est dans le Pré a commencé sur M6, youpi ! J’attends également Top Chef avec beaucoup d’impatience.
  • Quant à Outlander, je préfère regarder la série que lire les romans. J’aimerais retrouver le plaisir de la lecture mais j’ai perdu la faculté de m’immerger dans un livre, vous savez, quand vous vous retenez de lire trop vite pour retarder la fin d’une histoire passionnante.
  • Dimanche, je prendrais le temps de me faire un spa maison avec un gommage du corps et du visage, le journal du dimanche et une grande tasse de Chai latte préparé avec du thé Mariage Frères et une cuillère à soupe de crème double de la Gruyère, une spécialité suisse avec 50 % de matière grasse bien meilleure que la clotted cream !

Mes achats :

  • Zéro achat cette semaine. Je ne suis toujours pas allée chercher les articles listés dans la semaine 1 et 2 à part la crème hydratante. Quant à la grande théière en verre, la petite planche à découper et le kit anti-cernes de Bobbi Brown, l’envie m’en est passée comme quoi cela vaut la peine d’attendre un peu pour savoir si ce sont de réels « besoins » ou de simples lubies passagères.
NZFE8078_edited
Je me suis amusée à plier les grandes serviettes en tissu de maman pour nos invités. J’ai d’abord réalisé une fleur de lys que Lui a comparée à un « pénis » ;o) avant de faire des mitres du pape plus consensuelles.
IMG_E1754_edited
Izzi se couche toujours sur cette chaise et pas une autre alors qu’elles se ressemblent toutes.

Mes tâches domestiques :

  • Recycler le papier et les bouteilles en verre et en PET.
  • Payer deux factures en retard.
  • Envoyer une confirmation de paiement à DHL.
  • Trouver une recette pour utiliser les deux poires qui restent dans la corbeille à fruits : des poires au chocolat ? ;o)
turn_skantherm_feuerhaus_koeln
Turn par Schweiger & Viererbl (c) Skantherm Fireworks.

Mes tâches pour le chalet :

  • Dresser une liste avec tous les nos de référence retenus pour les objets sanitaires, les portes du rez et des matériaux pour l’intérieur du chalet.
  • Planifier un rendez-vous avec le maître d’œuvre pour discuter de la peinture/crépi et pour nous mettre d’accord sur la commande du matériel et des fournitures.
  • Attendre une deuxième proposition d’agencement de cuisine d’un second cuisiniste, l’offre du premier cuisiniste ne m’ayant pas plu du tout.
  • Attendre une offre pour le poêle à bois Turn des designers allemands Schweiger & Viererbl pour Skantherm Fireworks.
  • Prendre congé pour choisir une paroi intérieure en pierre naturelle chez Ecopiedra à Vernayaz, fermé le samedi.
Planifier la semaine 3

Voir un film de Sofia Coppola

J’ai bien peur que mes articles soient un tantinet décousus cet automne, faute de ligne éditoriale, mais un article vaut mieux que rien du tout, n’est-ce pas ? ;o) Je suis passée en mode bulldozer et tête dans le guidon, je n’ai plus la notion du temps ni ne me préoccupe de savoir si je suis en week-end ou pas, si j’ai dépassé mes 42 heures de travail hebdomadaire (largement !) ou non et si c’est vraiment ça, la vie que je veux mener.

Pour tenir le coup, je me bourre de café chocolat froid et chaud (je bois rarement voire jamais de café, par goût) et m’accorde çà et là quelques moments de détente comme cette séance au cinéma où j’ai été voir « The Beguiled » de Sofia Coppola qui filme l’ennui comme personne, au sens propre et non figuré ;o). Je ne connaissais pas l’histoire de ce soldat nordiste blessé pendant la Guerre de Sécession, secouru et caché par 7 femmes rougissantes et froufroutantes qui n’ont pas ou prou vu le loup (vu l’âge de certaines, je l’espère bien !) dans leur vaste demeure à hautes colonnades mystérieusement intacte. De la guerre, on ne saura rien, à part quelques bruits de fusillade dans le lointain et la jambe salement amochée du Corporal Colin Farrell. En gros, c’est un peu Blanche Neige et les 7 nains sauf que les rôles sont inversés et que c’est toujours les femmes qui font la popote, le ménage et le repassage.

La photographie et les actrices sont aussi jolies et lumineuses que leurs robes aux teintes pastel et les images tirées du film permettent d’illustrer mon post du jour sans grand effort mais que c’est loooooooonnnng, doux Jésus ! J’avais parfois l’impression de voir un compte Instagram @southerngirlsinlove abusant des hashtags : #braidedhair #braidstyle #intothewoods #whatisthat #colinfarrell #handsomeman #handsomeface #injured #nursing #wow #hihihi #love #fallinlove #lovemyboy #loveislove #kiss #laundry #beautifuldress #dresstagram #jealousy #wtf #stairs #shithappens #dinner #mushrooms #nomnomnom #lovemushrooms.

Ce n’est qu’en sortant du cinéma et en lisant le résumé du film que je me suis rendu compte que j’avais vu un thriller et non un remake des Quatre filles du Dr March revisité à l’eau de toilette Daisy de Marc Jacobs. Alors, oui, après 1 heure où il ne se passe pas grand chose à part quelques regards et gloussements, épaules chastement dénudées, longue-vue, colliers de perle, chants, veillées de prière, re-longue-vue (pour voir quoi, on ne sait pas), claquements de bottines lacées sur le plancher et clé que l’on tourne dans la serrure, il y a bien un moment où Colin Farrell s’énerve (on le comprend, note) et pète les plombs en jetant rageusement une petite tortue au sol ! A part ce moment dramatique, surtout pour la tortue qui ne dit pas merci, on doit bien frôler le 2 de tension artérielle.

Dommage car je pense qu’il y avait mieux à faire que cette guimauve lisse, précieuse et hygiéniste et j’ai souvent pensé au huis clos du « Festin de Babette » du Danois Gabriel Axel, qui, malgré un synopsis minimaliste tenant sur quelques lignes, a réussi à me captiver jusqu’à la dernière seconde. Sans aller jusqu’aux scènes de confrontations brillantes et outrancières de Quentin Tarantino car ce n’est pas son style, Sofia Coppola aurait pu tenter quelques jupons sales, de la dentelle défraîchie et mal repassée, voire, audace suprême, des aisselles moites qui sentent un peu et des chaussettes raccommodées qui puent les pieds. 

All photos (c) Internet.

6a00d8341c2b7953ef01b8d2925a85970c24-the-beguiled.w600.h315.2x (1)4107_D022_05694_R2

Voir un film de Sofia Coppola