Un achat par semaine nos 6, 7 et 8

Canapé composable par éléments Long Island 2
Table de repas Axel de Studio Naos
Roche Bobois

*****

Flaw Chair Padded de Jean Marie Massaud pour Mdf Italia
Wohnshop Projecto

*****

Au départ, il était prévu de remplacer les chaises de la salle à manger sauvagement lacérées par les griffes de la petite Izzi qui nous faisaient honte (les chaises, pas Izzi). Je n’avais pas d’envie particulière mais je savais que je ne voulais pas des chaises Louis Ghost transparentes de Philippe Stark trop vues sur les réseaux sociaux.

2015-04-17_10-18-04_2012_2_Mah_Jong_Missoni_2012_V2_amb_pdf_ht_1_
Mah Jong, le canapé signature de Roche Bobois (c) photo : Internet.

Un jour où Lui et moi étions en train de prospecter les magasins de meubles sans avoir de coups de cœur, j’ai proposé que l’on s’arrête chez Roche Bobois pour voir à quoi ressemblait le canapé Mah Jong que j’envisageais pour le chalet 2.0. Je le trouvais magnifique sur le papier mais je me suis rendu compte qu’il présentait mieux en photo qu’en réalité, n’étant pas convaincue par l’accumulation de matelas bariolés au grand soulagement de mon Frangin qui ne se voyait pas du tout vautré dans un sofa de bobo style ashram macramé ;o)

2015-07-08_14-58-36_long_island_2_img_liste
Long Island 2 (c) Roche Bobois.
2015-10-27_15-54-11_axel_180_ceramique_face_SURVOL
Axel Dining Table by Studio Naos (c) Roche Bobois.

Nous allions repartir lorsque l’attention de Lui a été attirée par une table à repas en céramique et un canapé sobre et élégant décoré de gros coussins de velours. Je n’ai pas été longue à convaincre devant la beauté de ces modèles à la fois esthétiques et fonctionnels : tous les éléments du canapé, fabriqué sur mesure, étaient entièrement composables et déhoussables et la table présentait un système très ingénieux qui n’exigeait aucun effort pour installer les deux rallonges de 40 cm intégrées sur les côtés. Par ailleurs, le pied central permettait de gagner plus de place et de confort pour les jambes, à se demander pourquoi nous n’y avions pas pensé plus tôt.

IMG_E1267_edited_edited_edited
Izzi a de suite adoré le canapé. Elle s’est attribuée l’accoudoir gauche où elle aime jouer, somnoler, se toiletter, se faire coiffer…

Processed with VSCO with a9 preset

IMG_9515_edited_edited_edited
Dis, Izzi, c’est quoi cette position chelou ? ;o)

Nous avons commandé le canapé Long Island 2, gris perle, trois places avec méridienne et quatre grands coussins rectangulaires mauves et gris ainsi que la table Axel de Studio Naos pour Roche Bobois dont nous avons choisi le matériau, la couleur et les finitions du pied et du plateau en céramique. Nous avons ensuite patienté trois mois avant de les recevoir chez nous ce qui correspond au temps de fabrication et de livraison de l’ameublement haut de gamme en Europe.

Processed with VSCO with j2 preset
X comme Axel. Je prends la majeure partie de mes photos Instagram sur cette table.

IMG_0846_edited_edited_edited

Tout ceci était très bien mais nous n’avions toujours pas les chaises qui étaient notre objectif principal. Après quelques recherches, Lui m’a proposé la mythique Tulip Chair dessinée en 1956 par le designer finlandais Eero Saarinen pour la maison new-yorkaise Knoll et nous sommes partis la voir chez Wohnshop Projecto à Lausanne. La Tulip Chair est un monument du design et nous étions à deux doigts de l’acheter quand Lui (décidément, cet homme a bon goût) a aperçu la Flow Chair Padded du designer français Jean Marie Massaud pour Mdf Italia, plus moderne dans ses lignes et plus confortable avec son siège rembourré dans sa coque en polycarbonate. Ni une ni deux, nous en avons pris six pour la maison !

Processed with VSCO with j2 preset
Flow Chair Padded de Jean Marie Massaud pour Mdf Italia.
Processed with VSCO with a6 preset
Lendemain de fête. On ne vit pas dans un musée ! ;o)

Pourquoi des meubles de designers et pas de meubles Ikea, me direz-vous ? Sachez que je n’ai rien contre le géant suédois qui rend accessible à tous des articles dont certains ont été récompensés des prix de design les plus prestigieux du monde comme l’IF Design Award ou les Red Dot Awards. Je dois cependant à mes études en art plastique cette passion pour les œuvres de créateurs que je peux assouvir grâce à mon salaire même s’il ne s’agit pas toujours d’une question d’argent. En effet, je me souviens qu’après mes études, j’ai économisé pendant de longs mois pour m’offrir deux tables basses en verre dépoli Ligne Roset, la lampe On Pax de Jean-Charles de Castelbajac et la 301 Laleggera Chair – chaise empilable de Riccardo Blumer pour la maison italienne Alias, dont je ne me lasse pas et qui me suivent de déménagement en déménagement. Plus que des meubles, ce sont mes fidèles serviteurs et amis et je me plais beaucoup en leur compagnie.

la-leggera-20-ans-2
301 Laleggera Chair de Riccardo Blumer (c) photo : Internet. Je possède la chaise marron de droite. Grand prix du design international, cette chaise est faite de bois et de mousse de polyuréthane injectée qui la rend légère et incassable.
Un achat par semaine nos 6, 7 et 8

Un achat par semaine no 5

Un rouge à lèvres
01 Le Rouge – Rouge Pur Couture Yves Saint Laurent
Dazzling Lights Edition
Manor

*****

C’est facile de dire que je ne fais « qu’un achat par semaine » quand je vais chez le coiffeur et la manucure toutes les 5-6 semaines et que je fréquente les salons de thé et les restaurants plus que de raison. Je me sens toujours un peu mal à l’aise de vous présenter ce que j’achète sur mon blog : je ne sais pas qui me lit derrière cet écran et mon but n’est pas de vous montrer à quel point ma vie est tellement plus frivole, géniale ou moins bien que la vôtre.

En règle générale, les produits de soins et de cosmétiques ne font pas partie de ma liste « d’un achat par semaine » puisque ce sont des articles de première nécessité que je finis avant de les remplacer. Cependant, s’il s’agit d’un produit de luxe comme ce rouge à lèvres d’Yves Saint Laurent, je le considère comme un objet à part car je pourrais me contenter d’un rouge à lèvres bon marché disponible en grande surface. Ce n’est donc pas un rouge à lèvres que je me suis offert mais un objet de désir enchâssé dans un élégant emballage doré et décoré de paillettes scintillantes, spécialement créé pour les fêtes !

01 Le Rouge d’Yves Saint Laurent est le seul fard à lèvres que je possède. Au quotidien, je laisse mes lèvres au naturel et les hydrate avec le baume à la fraise Akyado, une marque suisse, donné par Jessica d’Ongle Attitude et un tube de Kiehl’s Lip Balm #1 trouvé dans mon calendrier de l’Avent fin 2016.

J’avoue que je n’ai pas l’habitude d’appliquer du rouge à lèvres qui est un geste sexy et moins anodin qu’il n’en a l’air. Je préfère rester dans l’ombre plutôt que dans la lumière mais je me dis qu’en porter plus souvent pourrait être un excellent moyen de sortir de ma zone de confort et d’assumer pleinement ma féminité. Une bonne résolution pour 2018 ? Bisou ❤

Processed with VSCO with j5 preset
J’aime tous les détails de cette édition limitée : les paillettes roses sur le capuchon doré et le feu d’artifice imprimé sur le raisin ! Quant à la couleur, c’est LE rouge.
Un achat par semaine no 5

Un achat par semaine no 4

Un billet d’avion pour le Costa Rica
Air France & KLM Business Class

*****

Malgré toute ma bonne volonté, il m’a été impossible d’écrire quoique ce soit sur mon blog la semaine passée. D’abord, parce que j’ai donné la priorité à mon travail pour lequel je n’ai quasi pas dormi entre mes levers à 5h30 du matin et mes couchers à 23h-minuit, ensuite parce que j’ai profité du week-end pour me reposer, ne quittant mon lit que pour petit-déjeuner et dîner (j’ai une vie de couple absolument trépidante ;o)).

Par conséquent, je posterai deux articles cette semaine.

L’avantage d’être suroccupée, c’est que je n’ai pas le temps de traîner dans les magasins ni de surfer sur Internet pour assouvir une quelconque frénésie d’achats. Je n’ai aucune idée des dernières tendances mode ou beauté et me limite généralement aux courses à faire pour la semaine.

Malheureusement, je n’économise pas pour autant puisque mes rares acquisitions sont onéreuses. C’est le cas pour ce billet d’avion pour nos prochaines vacances au Costa Rica, le pays « le plus heureux du monde » que je me réjouis de découvrir ! Nous n’avons pas établi de programme fixe pour l’instant, mais nous louerons certainement une voiture pour nous rendre dans les parcs nationaux et les réserves naturelles, marcher dans les forêts denses et luxuriantes, goûter la cuisine créole, nous baigner dans des baies majestueuses, escalader un volcan, visiter les marchés colorés, descendre une rivière en pirogue et nous émerveiller de la faune et de la flore exceptionnelles que la population de cet état le plus égalitaire d’Amérique latine a su préserver.

Ce week-end, je réalisais combien j’avais de la chance de vivre non seulement dans un pays prospère où il fait bon vivre mais aussi de pouvoir assouvir mes désirs d’évasion pour rompre avec le quotidien : plus de réveil, plus d’obligations de performance à tenir, plus de frigo à remplir, juste une paire de tongs, un T-shirt, la tête au soleil et les pieds dans l’eau !

(c) All photos: Internet.

costa-ricahighlights-of-costa-rica-40767153-1490693566-ImageGalleryLightboxLargeCloud forest from Costa Rica

Un achat par semaine no 4

Un achat par semaine no 3

Banane Springer Eastpak and Paul & Joe Voyager
Trendmania, Lausanne

*****

Vous avez bien lu, j’ai acheté une banane et alors ? ;o)

Synonyme de ringardise absolue pour les uns, la banane est probablement le dernier accessoire qu’une blogueuse mode mettrait dans son armoire sa penderie mais je ne suis pas une blogueuse mode et je m’en porte bien.

Pour éviter le total look casquette Cochonou vissée sur les oreilles et chaussettes blanches dans les Birkenstock, j’évite de l’attacher à la taille pour ne pas alourdir ma silhouette et la porte en bandoulière à la manière d’un cross body bag sur mes vêtements habituels, que ce soit un simple T-shirt uni ou un chemisier en soie.

Il y a aussi banane et banane. Seule une modeuse hyper pointue réussira à rendre désirable une banane sport qui ressemble à un K-way. De mon côté, j’ai préféré opter pour le modèle Springer de la collection capsule lancée par Eastpak en collaboration avec la marque de prêt-à-porter Paul & Joe, connue pour ses imprimés colorés et ludiques d’inspiration vintage.

1-paul_and_joe_hero_march17-696x839
J’aime beaucoup cette collection capsule développée par Eastpak en collaboration avec Paul & Joe qui propose deux types d’imprimés : un style camouflage gris, marron et vert et l’autre plus girly mais pas mièvre représentant des papillons roses sur un fond vert foncé (c) photos : Internet.

eastpak-x-pauljoe-ss17-collection-04-900x600

Mais pourquoi une banane et pas un joli sac, me direz-vous ? J’ai longtemps réfléchi à la question, en me disant que j’avais assez de sacs de différents formats, allant du cabas Goyard à la pochette Louis Vuitton, pour faire l’affaire mais aucun ne correspondait à 100 % aux critères suivants :

  • Un sac suffisamment petit pour un encombrement minimum mais suffisamment grand pour transporter mes indispensables de voyage : un mini porte-monnaie de la taille d’une carte de crédit acheté à Nanjing contenant quelques billets de banque et un peu de monnaie, mon appareil de photo Sony RX 100 II de la taille d’un paquet de cigarettes, mon iPhone, 2-3 mouchoirs et un baume à lèvres.
  • Un sac passe-partout sans signe extérieur de richesse : exit Louis Vuitton, Armani et Céline.
  • Un sac léger et peu salissant qui me permette d’avoir les mains libres : exit les sacs en cuir.
  • Un sac qui ne coûte pas un bras comme le Cityslide Messenger Bag Hermès. 

Le « Fanny Pack » s’est vite imposé comme le sac le plus pratique pour mes déplacements à l’étranger. J’ai en effet tendance à attribuer une fonction exclusive à chacun des objets que je possède et c’est toujours une joie pour moi de retrouver mes fidèles compagnons de voyage chaque fois que je pars comme ma valise Rimowa, mon porte-monnaie de Nanjing cité plus haut, mon couteau suisse offert par les Bédélen et cette banane qui vient d’intégrer l’équipe !

Je suis zinzin.

aeastpak-springer-paul-joe-butter-fly
Eastpak Springer by Paul & Joe Voyageur (c) photo : Internet.
IMG_0056
Le Speedy LV est trop grand et trop voyant, le sac brodé de maman trop étroit, seul le Springer est parfaitement adapté pour mon nécessaire de voyage. A noter que j’aime bien les imprimés.
 

Un achat par semaine no 3

Un achat par semaine no 2

Une paire de gants
Luvaria Ulisses Lisbonne

*****

J’aurais attendu 2017 pour m’offrir une paire de gants ! J’avais des gants Thierry Mugler dont je me suis débarrassé il y a quelques années car ils ne tenaient pas chaud en hiver et je me suis débrouillée comme je l’ai pu depuis, en enfouissant mes mains dans les poches quand il faisait vraiment trop froid, ce qui n’est ni élégant ni raffiné.

Il va de soi que j’aurais pu acheter des gants en laine dans n’importe quel grand magasin mais je suis pétrie de principes à la noix comme d’acquérir le meilleur de tout (ou plutôt ce que je pense être le meilleur de tout) quitte à me priver du nécessaire, ce qui n’est pas malin ! Or, seuls les gants Causse me faisaient envie à l’époque et j’attendais d’aller à Paris pour les acheter.

J’adore me compliquer la vie.

La description que Lui m’a faite de Luvaria Ulisses, une micro boutique de 4 m2 située au Chiado, le quartier aristocratique de Lisbonne fréquenté naguère par la haute-société, m’a fait rêver et j’avais hâte de découvrir cette adresse sise à la Rua do Carmo 87-A dans un bel immeuble à la façade néo-classique.

aimg_8959

L’accueil et le service, remarquables, nous ont ramenés en 1925, date de la fondation de la maison par Joaquim Rodrigues Simões. On n’essaie pas les gants n’importe comment à Luvaria Ulisses, on suit un cérémonial : D’abord, le Monsieur ou la Dame qui s’occupe de vous évalue du regard la taille de vos mains puis va chercher les modèles de gants choisis dans l’arrière-boutique avant de les travailler à la pince, les talquer et les glisser sur vos doigts en vous demandant de caler votre coude sur un coussin brodé prévu pour rendre l’expérience plus confortable.

Les gants, classiques ou colorés (vert canard, jaune poussin, orange vif), doublés ou non de soie, de cuir ou de flanelle, sont fabriqués à la main au Portugal et sont d’une qualité exceptionnelle. Je n’ai pas su résister à l’achat d’une paire marron foncé pour moi et d’une paire plus sport pour Lui qui ont, chacune, été emballées soigneusement dans une pochette en satin au nom de la marque.

Quid des gants Causse, me direz-vous ? Hé bien, je vais passer mon tour pour un moment, d’autant plus que Luvaria Ulisses répare leurs gants gratuitement et ce, pour un temps illimité.

alv

Un achat par semaine no 2