Lire The Every Day French Girl sur Tumblr

Dans la catégorie des blogs qui m’inspirent, il y en avait un qui me tenait à cœur et que je suivais assidûment il y a plus de dix ans. C’était ma madeleine de Proust quotidienne avant que son auteur décide de le fermer, à mon grand dam et contre son gré.

Imaginez ma joie quand au détour d’une Story sur Instagram de la ravissante @madeleinemiranda, j’ai retrouvé sa trace que je pensais avoir perdue pour toujours !

Aux antipodes de ce que je peux écrire ici où je vous parle de Thermomix et du système de vote en Suisse, la jeune femme derrière The Every Day French Girl sait comme nulle autre nous entraîner dans sa vision d’un monde féerique plein de froufrous, de bulles de savon, de souliers vernis, de thés de Noël et de festivités automnales et hivernales, ses saisons préférées.

Contrairement à moi surtout, elle ose ! Elle assume totalement un style girly et glamour qui lui est propre, composé pour la plupart de robes colorées en dentelle, en velours, en satin, en tulle qu’elle agrémente avec des sacs à main à tête d’ange, à l’effigie de licorne ou de cactus et de chaussures qui réjouiraient la Marie-Antoinette de Sofia Coppola !

Etonnant, me direz-vous que je puisse m’enthousiasmer à ce point pour quelqu’un à l’opposé de ce que je suis en matière d’habillements et de comportement d’achats. J’apprécie en fait son audace et son originalité et je trouve rafraîchissant de suivre une personne aussi coquette et féminine, aussi instruite et douée pour la plume, qui sait décrire à merveille tout ce qui ravit les sens, comme par exemple, je cite : « les feuilles mortes cuivrées jonchent le sol et craquent sous les talons, il y a plein de potiron dans nos assiettes, le métro redevient respirable, j’ai tout le temps envie de boire du thé de Noël» ou encore « les matières douillettes, moelleuses, luxueuses, qui caressent la peau, et qui nous enveloppent de douceur » quand elle évoque le cachemire, la fourrure, l’angora et la laine.

Moi qui ai de la peine à dépenser pour ce que je considère être du superflu, je me prends à rêver de boire un « apple cider toffee » chaud servi dans une tasse en porcelaine et sa soucoupe alors que je ne sais pas ce que c’est et qu’on est bientôt en été – pas de souci, cela attendra – et à m’intéresser aux nouvelles collections de Lush ou de The Body Shop en me disant que ce serait sympa de mettre un peu plus de fun dans ma vie.

J’aime aussi la franchise de The Every Day French Girl qui n’hésite pas à raconter ses démêlés avec sa famille ou ses collègues qui sont loin d’être agréables pour ne pas dire plus. Etant plutôt épargnée par la vie, je réalise de plus en plus que l’existence est loin d’être facile pour plein de monde et cela me permet de sortir de ma bulle très confortable mais à côté de la plaque, où les relations familiales, amicales et professionnelles sont harmonieuses en général – je n’ai aucun mal à couper les ponts et à remettre les gens à leur place si nécessaire – et où l’on ne s’interroge pas sur l’angoisse créée par les fins de mois difficiles.

Quant au côté madeleine de Proust, c’est que je suis fascinée depuis mon enfance par les descriptions des lieux et des choses que dressent la Comtesse de Ségur et Frances H. Burnett dans « Les contes » pour l’une et « Petite Princesse » pour l’autre. J’éprouve une grande nostalgie pour cette atmosphère douce, tendre, parfois surannée, parfois grinçante mais toujours chaleureuse et élégante, que je retrouve dans l’univers de The Every Day French Girl qui arrive à mettre du romantisme dans le cœur et des paillettes dans les yeux. Pour moi, sa démarche de chercher partout la magie pour embellir les jours gris malgré l’adversité me rappelle celle de Princesse Sara qui arrivait à dresser une table de festin avec une douzaine de petits mouchoirs blancs sur un châle rouge et des guirlandes avec une couronne de fleurs détachée d’un vieux chapeau de paille.

Parfois, j’aimerais moi aussi ralentir le temps, prendre la peine de choisir mes vêtements avec soin, chausser des escarpins en satin (que je n’ai pas), laquer mes lèvres de rouge et organiser un rendez-vous avec une amie autour d’un High Tea et je suis sûre que The Every Day French Girl serait parfaite pour faire de ce goûter un moment inoubliable.

J’espère qu’elle continuera longtemps à s’exprimer sur la toile, car voyez-vous, elle m’apporte cette légèreté qui me manque telle une flûte de champagne millésimé. Comme elle m’a manqué ! ❤

Copyright @laprincessedisney
Copyright @laprincessedisney
Copyright @laprincessedisney

2 commentaires

  1. Et voilà que j’ai les larmes aux yeux… merci mille fois pour cet article et ces pleins de gentillesse et de bienveillance, tu vois sous ma plume des traits que je n’ose posséder. Mais je te suis si reconnaissante. Je suis heureuse de t’avoir retrouvée. Gros bisous !

  2. C’est drôle, la description me fait penser au blog de princesse Audrey, disparu lui aussi il y a plus de 10 ans. Je vais me pencher sur ce blog avec beaucoup d’intérêt. Merci pour la découverte !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s