Cela fait déjà 21 jours que nous avons souhaité une bonne ou une meilleure année 2021 et que la Suisse s’est reconfinée depuis hier jusqu’à fin février… Comme la plupart des gens, je pense, j’ai rêvé d’avoir suffisamment de temps devant moi pour m’occuper de mon intérieur au sens propre et figuré, de cuisiner, de lire, de flemmarder et de rester toute la journée en pyjama. Hé bien, c’est le moment de le faire à présent que les restaurants et les commerces non-essentiels sont malheureusement fermés !

Je vais essayer d’écrire quelques articles sur le thème de « comment puis-je m’occuper en période de pandémie sans sombrer dans la dépression ou dans l’alcool, déjà que ce n’est pas rigolo en hiver alors qu’il fait nuit, froid et qu’on manque cruellement de vitamine D, que les seules personnes que je vois sont masqués ou sur Zoom et que les seuls exercices physiques que je pratique se font avec une Wii U GamePad ?»

Comme dans la règle des trois unités du théâtre classique français, résumée par Boileau dans l’Art poétique en 1674 (une réminiscence de mes études dans mon école privée des bonnes sœurs catholiques), il se trouve que la pandémie nous plonge dans les unités de temps (semi-confinement jusqu’en février 2020), de lieu (à la maison pour ceux qui font du télétravail comme moi) et d’action (ce n’est pas comme si on avait une tonne d’activités à faire puisque les restaurants et les commerces non-essentiels sont fermés ainsi que tout ce qui se rapporte aux loisirs et à la culture :o( Bref, il ne nous reste plus que le boulot et le dodo, super !).

J’ai trouvé cette liste de « 50 objets à jeter une bonne fois pour toutes » dans le 20 Minutes que tout le monde lit car il est gratuit et je me suis dit que ce serait intéressant de m’y atteler. Si le semi-confinement est difficile à vivre, je me réveillerai au moins avec un chez moi propre et ordonné ! :o) Sauf que j’ai déjà jeté la plupart des 50 objets et que du point de vue du rangement et du ménage, je n’ai pas grand-chose à faire à part nettoyer la cuisine, la salle de bain et la litière des chats, lancer les robots aspirateur et laveur de sols et amener mon linge à repasser au pressing (tiens, est-ce que le pressing est-il considéré comme un commerce essentiel comme les fleuristes, les chocolateries et les boutiques de macarons Ladurée ? Il faut que je me renseigne car sinon je vais m’habiller avec des vêtements froissés mais comme personne ne me voit, ce n’est pas grave, en plus, les leggings, cela ne se repasse pas ! :o)).

Voici donc la liste et mes commentaires :

  1. Le tas de magazines que vous avez gardés pour trouver l’inspiration. Je n’achète plus de magazines, donc, l’affaire est réglée ! Je viens aussi de demander à Lausanne Cités, le journal gratuit de la ville de Lausanne, de me retirer de leur liste de distribution car je ne le lis pas. Il paraît que je vais recevoir un autocollant à mettre sur ma boîte à lettres où j’ai déjà la plaque « Pas de publicité ». Effet secondaire, je ne reçois plus que des factures à présent, youpi ! :o(
  2. Les vieux médicaments qui ne font probablement pas de mal mais qui ne servent plus vraiment non plus. Je n’ai qu’une boîte d’aspirines et les médicaments sur ordonnance que je dois prendre et c’est tout. Idem pour les chats.
  3. Le tas de tickets de caisse tout froissés qui se trouvent dans le tiroir fourre-tout. Dans mon tiroir fourre-tout, on trouve des torchons, un double de clés, des cure-dents, des sachets en plastique que j’utilise pour la litière des chats, des post-it, mais pas de tickets de caisse.
  4. Tous les stylos qui ne fonctionnent plus. J’ai un stylo plume S. T. Dupont Défi Grille et un stylo bille Cross avec mon prénom gravé que l’on m’a offerts et qui fonctionnent à merveille. J’ai aussi gardé la Montblanc de papa mais je ne l’utilise pas.
  5. Les produits cosmétiques périmés, notamment les crèmes solaires et hydratantes. Comme je n’ai qu’un produit cosmétique de chaque que je remplace une fois que je l’ai terminé, la question ne se pose pas pour moi.
  6. Les modes d’emploi d’appareils qui ne sont même plus en votre possession. Ou encore mieux, tous les modes d’emploi, vu qu’on trouve la plupart d’entre eux sur Internet. Je suis d’accord pour jeter tous les modes d’emploi, y compris les garanties. Je n’ai jamais utilisé la moindre garantie !
  7. Les boucles d’oreilles dont vous avez perdu la jumelle il y a déjà deux ans. Ce point ne me concerne pas, je n’ai pas les oreilles percées donc j’ai zéro boucle d’oreille ! :o)
  8. Les vernis à ongles durcis ou dans des couleurs que vous ne porterez de toute façon jamais. Je me souviens de la mode des vernis O.P.I. et Essie que les filles collectionnaient il y a quelques années, certaines avaient mêmes des meubles ou des réfrigérateurs spéciaux pour les conserver. Je ne sais pas ce qu’elles ont fait de leurs vernis mais je n’ai jamais eu envie de collectionner quoique ce soit. Quant aux vernis, je n’en ai pas car je vais chez Jessica de Beauté Attitude pour mes manucures. Merci Jessica ! ❤
  9. Les câbles d’appareils qui ne sont plus en votre possession depuis belle lurette. Je n’ai que les câbles des appareils que j’utilise.
  10. Les jouets (pour enfants) avec lesquels plus personne ne joue. Pas d’enfants donc pas de jouets pour enfants :o) J’ai même donné mon Monchhichi, c’est dire !
  11. Le réveil que vous n’avez plus utilisé depuis 2013 parce que vous vous réveillez avec votre smartphone. Je n’ai jamais eu de réveil, en fait, maintenant que j’y pense.
  12. Les coussins décoratifs qui ne vous plaisent en fait pas du tout. Là, c’est tout le contraire, j’ai envie d’acheter des coussins pour mon chez moi à Lausanne et pour le chalet. Des coussins dans les tons blancs, gris et/ou violet pour mon canapé à Lausanne et des beaux coussins en plume avec des housses en soie (mon amie Corachou m’a dit que la soie, c’était excellent pour les cheveux) pour ma chambre au chalet.
  13. La pièce de rechange que vous avez en trois exemplaires pour quelque chose qui ne s’est encore jamais cassé. Alors, là, je ne vois pas ce que j’aurais en trois exemplaires qui auraient besoin d’une pièce de rechange ?
  14. Un pantalon avec lequel vous ne pouvez pas vous asseoir tellement il est serré. Je n’ai aucun pantalon trop serré, je n’ai que des leggings avec des trous :o) Même plus car je l’ai jeté !
  15. Des chaussures qui sont certes jolies mais qui vous font extrêmement mal aux pieds. Je déteste mes Louboutin parce qu’elles me font mal aux pieds et je déteste les Louboutin tout court aujourd’hui car je les trouve belles mais ringardes. Je les garde malgré tout parce qu’elles font leur effet quand je les porte… Le syndrome de la Petite Sirène sans doute (soupir).
  16. Les sous-vêtements que vous ne portez plus que les jours où vous êtes sûr(e)s que personne ne vous verra en petite tenue. En plus de la lingerie, j’ai des sous-vêtements basiques en coton mais je ne vois pas pourquoi j’aurai honte de les porter.
  17. Le vêtement jamais porté qui est accroché dans votre armoire depuis deux ans parce qu’il faisait partie de vos pièces préférées. J’aime tous les vêtements dans mon armoire. Je donne ceux qui ne me plaisent plus.
  18. Les poids pour la musculation pour lesquels vous étiez tout feu tout flamme au moment de les acheter, mais que vous n’avez jamais utilisés par la suite. Cela me fait penser que je veux acheter un tapis de gym mais j’hésite. J’utilise mon tapis de bain pour l’instant pour mes exercices à la maison.
  19. Les jouets et la nourriture pour animaux que votre chien ou votre chat n’aime pas. Je crois que c’est comme pour les enfants, c’est fou la quantité de jeux que j’achète pour Kumba et Kaly qui y jouent un moment puis plus du tout. J’en cache certains que je ressors au fur et à mesure. Quant à la nourriture que Kumba et Kaly ne mangent pas, je les donne à ma copine Madame. Ses chats sont nettement moins difficiles que mes Raggies pourris gâtés !
  20. Les livres de recettes que vous n’avez de toute façon jamais utilisés. Au contraire, je veux acheter le grand livre de la cuisine française de Jean-François Piège qui est en rupture de stock !
  21. Le parfum que vous trouvez un peu trop lourd/fleuri/sucré. Je n’ai qu’un seul parfum ou plutôt une eau de toilette : Patchouli de Réminiscence. J’adorais Philosykos de Diptyque mais on le sentait partout et j’aime avoir une signature olfactive.
  22. Les objets publicitaires que vous avez reçus à des manifestations, mais que vous n’avez jamais portés parce que vous ne voulez pas ressembler à un panneau publicitaire ambulant. Je donne la plupart des objets que je reçois à notre réceptionniste uruguayenne pour faire des heureux dans son pays.
  23. Les rouges à lèvres qui ont une odeur de rance. Je n’ai qu’un tube de rouge à lèvres : le rouge pur couture no 1 de Yves-Saint-Laurent qui n’a pas le temps de sentir le rance.
  24. Les porte-clés dont vous ne vous servirez jamais. J’ai deux porte-clés : un ours Prada pour Lausanne et un joli cœur en peau de vache offert par ma cousine Mumu pour le chalet.
  25. Le sac en toile imprimé que vous avez en cinq exemplaires du tiroir à sacs. Euh… C’est du français, ça ? On dirait moi quand je parle :o) Je ne vois pas du tout de quoi il s’agit ?
  26. Tous les sacs en papier et plastique déchirés ou sales. Je conserve les sacs en plastique pour jeter la litière des chats mais ils ne sont pas déchirés (ça vaut mieux pour la litière :o)) ni sales (enfin si, quand j’y mets la litière souillée :o)).
  27. Les vieux vases qui n’ont encore jamais vu une fleur. Pas de vieux vases. J’ai gardé les beaux vases en cristal de maman.
  28. Les serviettes à mains qui sont rêches et délavées qu’elles ne donnent pas envie de s’essuyer avec. Là aussi, je doute que c’est du bon français ! :o) J’ai une serviette de toilette pour les mains (je dois en acheter deux) et trois draps de bain.
  29. Les jeux que vous trouvez de toute façon idiots, auxquels vous perdez toujours ou dont il manque une partie des pièces. Aucun jeu de société chez moi, je joue en ligne.
  30. Les élastiques à cheveux détendus. Cela me rappelle Béa Johnson, la papesse du Zero Waste Home, qui ramassait les élastiques à cheveux par terre dans la rue au lieu d’en acheter. Beurk.
  31. Les pullovers en laine à trous irréparables. Je n’en ai pas. Des pullovers en laine, oui, mais sans trous.
  32. Les vieux DVDs pour lesquels vous n’avez même plus de lecteur. A l’heure de la télévision numérique, quel est l’intérêt d’avoir des DVD ? D’ailleurs, cela n’existe plus les magasins qui loue des DVD. Je n’ai pas de lecteur, juste une Playstation qui peut lire les DVD que je n’ai pas.
  33. L’horrible cadeau que vous avez reçu à Noël en 2019 et que vous avez, jusqu’à présent, caché au fond d’un placard. Je considère que du moment que je reçois un cadeau, il devient ma propriété donc je peux en faire ce que je veux. Je ne garde pas de cadeau moche mais on ne m’en offre pas non plus ! :o)
  34. Les livres que vous ne lirez jamais. Il y a les deux premiers pavés de Outlander que je lirais peut-être un jour mais que je vais sans doute amener dans une des boîtes à livres de Lausanne.
  35. Les livres que vous n’avez pas envie de relire (et avec lesquels vous n’impressionnerez personne, juste parce qu’ils sont sur votre étagère). Je n’ai ni la Pléiade ni même de bibliothèque à la maison.
  36. Le linge de lit qui vient encore de chez vos parents et qui n’est même pas vraiment aux bonnes dimensions. Là aussi, j’ai trois parures de lit et c’est tout. Je n’ai pas gardé le linge de lit de maman qui était constitué de draps lourds et difficiles à laver et à repasser puis, je dors à la nordique.
  37. Les appareils ménagers qui sont « plutôt pratiques » mais qui n’ont pas servi une seule fois au cours de l’année écoulée. En matière d’appareils ménagers, j’ai un Thermomix TM5 au chalet et TM6 à Lausanne, une machine à café Nespresso, une mini cuiseuse à riz, une mini friteuse, mes robots aspirateurs et laveurs de sol, un aspirateur à main Dyson, un dégivreur de pare-brise et un nettoyeur de vitres Kärcher et je les utilise tous. Je me tâte pour acheter un toaster et une bouilloire électrique…
  38. Les chaussettes qui ont perdu leur jumelle. Là, c’est un vrai mystère. Où passe la deuxième chaussette dans le lave-linge ?
  39. Tous les habits qui sont trop petits, mais que vous gardez « parce que vous rentrerez peut-être à nouveau dedans un jour ». Comme pour les pantalons cités plus haut, pas de ça chez moi.
  40. Les cartes postales de gens auxquels vous ne tenez pas particulièrement. A l’heure des SMS, c’est rare que je reçoive des lettres. Quant aux cartes postales, je m’en servais à l’époque comme marque-page mais je suis passée aux livres numériques donc adieu les cartes postales. En revanche, j’écoule le stock de vieilles cartes postales religieuses que j’ai trouvées au chalet, quitte à passer pour une bigote mais ça m’amuse ! :o)
  41. Les limes à ongles usagées. Une seule lime et le tour est joué !
  42. Les épices que vous n’utilisez jamais. Je remplace certaines épices rares (poivre blanc de Kampot, balsamite, sumac, mahlepi, mastic, corète potagère, etc.) dans certaines recettes ou fais sans plutôt que d’en acheter.
  43. Les boîtes de conservation en plastique auxquels il manque le couvercle. J’utilise des bocaux à la place des boîtes de conservation en plastique.
  44. Les couvercles auxquels il manque la boîte de conservation en plastique. Pas de boîtes de conservation donc pas de couvercle, CQFD.
  45. Le troisième kit de couture d’urgence rapporté d’un séjour à l’hôtel. Je ne ramène rien des hôtels où je vais.
  46. Les pinceaux et éponges de maquillage qu’on n’arrive plus vraiment à nettoyer. Là aussi, un pinceau pour chaque usage. Je dois d’ailleurs acheter un pinceau Bobbi Brown pour la poudre.
  47. Les restes de bougies. Si vous aimez bricoler, vous pouvez fabriquer une nouvelle bougie à partir des restes. Ce n’est pas mon truc le bricolage avec des restes de bougies ni avec des allumettes…
  48. La décoration de Noël, Halloween ou de Pâques que vous n’avez de toute façon jamais trouvée jolie. Je préfère acheter des bouquets ou des décorations florales plutôt que de la décoration pour les fêtes. J’aime ce qui est éphémère. Je n’ai gardé que la crèche que maman a réalisée elle-même au chalet.
  49. Les guirlandes lumineuses dont la moitié des ampoules ne fonctionnent plus. Cf. point 48.
  50. Les vieux calendriers. Mais pourquoi les garder ? Déjà que je ne conservais pas mes agendas Smythson !
8. Ma dernière manucure réalisée par Jessica. Trop jolie !
12. Les coussins ont été choisis par ma copine Madame qui a très bon goût !
20. Une page du sublime livre de Jean-François Piège « Le grand livre de la cuisine française. Recettes bourgeoises et populaires ». Il sera mien un jour !
21. Patchouli, Réminiscence Paris
Publié par :KoyangiBacalhau

4 commentaires sur “Jeter 50 objets une bonne fois pour toutes

  1. Hellooo, c’est une bonne liste de choses qu’on garde et qui ne servent à rien ! J’ai du mal à jeter avec les éternels « on ne sait jamais » et « au cas où » mais je progresse sur le sujet et je vais suivre ta liste pour encore plus de vide 🙂

    1. Je me suis demandé si j’avais des objets « on ne sait jamais » et « au cas où » mais je ne crois pas. Il y a certainement des objets que je n’utilise guère comme le sécateur ou le marteau mais jamais, je ne crois pas… ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s