Bling Bling Fashion

J’ai été récemment questionnée sur Facebook sur mes achats à la boutique Marciano à Lisbonne, Marciano/Guess étant considéré comme « voyant, bling bling, parfois vulgaire et de très mauvaise qualité » alors que je suis supposée « détester la Fast Fashion, aimer les jolies choses et les marques de luxe ».

En préambule, je tiens à préciser que je n’ai pas (trop) mal pris cette réflexion. Je ne peux pas plaire à tout le monde et c’est okay. Cependant, je crois avoir suffisamment répété sur mon blog que je n’étais pas une référence ni un modèle à suivre et que chacun est libre de faire ce qu’il veut et/ou peut de sa vie, pour que l’on ne me prête pas des intentions qui ne sont pas les miennes.

Ceci étant dit, j’assume sans rougir tous mes achats chez Marciano pour les raisons suivantes :

Marciano/Guess, c’est voyant, bling bling et vulgaire. Tous les goûts sont dans la nature ! Je ne peux guère me prononcer sur le sujet étant donné que je n’ai pas pour principe ni pour métier de juger les gens sur leur apparence physique ou sur leurs éventuels « fashion faux pas ». Par ailleurs, si je concède volontiers que mes MBT, mes Birkenstock et mes KyBoots sont d’une laideur remarquable, je revendique le droit de sortir en panoplie intégrale de cagole si je le souhaite. Quant aux marques de luxe, elles ne sont pas toujours synonymes de « bon goût » ni « de chic absolu », Céline, qui est une marque que j’adore, a commis d’étranges escarpins en fourrure pour le printemps 2013 ou encore des ballerines à talon pour cet été qui me laissent perplexe, mais c’est mon avis. Il y a du bon et du mauvais partout ! Guess peut même faire dans la sobriété, c’est dingue, non ? Okay, il faut chercher longtemps ;o)

celine-rtw-ss2013-details-53_105147422817
Céline SS2013 (c) Internet. Je me demande combien d’escarpins en fourrure ils ont vendu cette année-là
4092-Le-21eme-Adam-Katz-Sinding-Pier-57-Mercedes-Benz-New-York-Fashion-Week-Fall-Winter-2013-2014_AKS0398
Photo (c) Internet. On ne peut pas reprocher à Céline le manque d’originalité ! ;o)

Marciano/Guess, c’est de la très mauvaise qualité. J’ai passé en revue les robes que j’ai achetées chez Marciano et n’ai rien vu qui pourrait confirmer cet avis d’une manière empirique : les étoffes sont finement doublées pour la plupart, les étiquettes sont cousues avec soin et pas simplement prises dans l’ourlet avec un zigzag simple, les fermetures éclair sont surmontées d’un petit rivet discret aux encolures, etc. Quant aux Viivi Ankle Boots Marciano, même si la chaussure est étroite et le talon aiguille très haut, elles sont incroyablement plus confortables que mes Louboutin. Attention, je n’affirme pas que toute la production de Marciano/Guess est de qualité ni que les marques de luxe sont exemptées de défaut de fabrication : après un mois, un ami a pu dire adieu à sa ceinture (B*berry ou Louis V., je ne m’en rappelle plus mais je lui demanderai et éditerai mon article en fonction de sa réponse), d’où l’importance de vérifier la qualité par soi-même et ne pas se fier à une « réputation » bonne ou mauvaise.

guess-viivi-buckle-ancle-boot-black-mushclothing_com_2_
Mes bottines vulgaires de cagole : Viivi Ankle Boots Marciano (c) Internet

Je déteste la Fast Fashion. Il ne me semble pas avoir écrit un jour que je haïssais la Fast Fashion mais que j’évitais certaines chaînes de vêtements low cost pour plusieurs raisons, les principales étant qu’on trouve les mêmes enseignes partout dans le monde (quel intérêt d’acheter en Malaisie ce que je peux acheter en Suisse ?) et surtout parce que j’ai été bouleversée par les +/- 1’135 personnes qui ont perdu la vie et les +/- 2’000 blessés dans l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh en 2013, en majorité des femmes et des enfants qui se trouvaient dans la garderie de cet immeuble de confection textile. Si en début d’année, « nous étions tous Charlie » et écoeurés, avec raison, par le lâche assassinat de 12 personnes et de 11 autres blessées pour des dessins de presse, je peine à comprendre comment on peut accepter aussi facilement qu’un millier de personnes puissent mourir pour des vêtements et continuer à consommer comme si de rien n’était. La situation semble cependant avoir évolué avec la création d’un fonds pour venir en aide aux victimes et à l’exception de Benetton, Auchan et Carrefour qui refusent toujours d’y participer, je n’exclus pas d’acheter désormais des vêtements chez H&M/Cos et Inditex/Zara même si ce n’est pas prévu dans l’immédiat car j’ai d’autres priorités. Bien sûr, la situation est plus complexe que cela et je vous invite à consulter le site Clean Clothes Campaign pour obtenir des renseignements supplémentaires. Pour en revenir à Marciano/Guess, même si ses fondateurs ont des « goûts de ch*otte » ;o), ils n’en sont pas moins altruistes puisqu’ils ont créé la Fondation Guess en 1994 pour soutenir aussi bien la cause environnementale qu’humanitaire. Ils aident financièrement plusieurs associations comme Best Friends Animal Society, Environmental Media Association, Make-a-Wish, Feed the Children, Susan G. Komen Breast Cancer Foundation ou encore l’association Peace Over Violence pour Denim Day aux USA et bientôt en Europe qui encourage la population à porter un jean un jour dans l’année pour protester contre toutes formes de violence et d’abus sexuels. Rien que pour ça, j’irai acheter un jean chez Guess (un sobre, promis ! ;o)).

Pour finir, Marciano, Guess ou pas Guess, je me sens à l’aise avec mon statut de « bobo bourgeoise vulgaire » (ça en fait des qualificatifs ;o)) et continuerai probablement à faire plein de fautes de goût pour mon plus grand bonheur ! Pour le reste, ce n’est pas important, après tout, ce ne sont que des vêtements…

Bling Bling Fashion

15 réflexions sur “Bling Bling Fashion

  1. Bobo bourgeoise vulgaire… Je ne trouve pas. Je trouve dommage de toujours devoir se justifier sur ses achats, ses choix, ses goûts. Il faut être dans la norme.

    J’essaie de consommer plus responsable pour mes vêtements. Je sais ce qui s’est passé au Bangladesh et les conditions de travail des femmes et des enfants, sans parler des produits toxiques. Je suis abasourdie par le comportement de Benetton qui a totalement détruit son image. J’ai vu les industries textiles fermer autour de chez moi pour délocaliser (Dim entre autre mettant des milliers de femmes au chômage). J’ai constaté les dégâts économiques.

    En même temps, je trouve un peu indécent le discours culpabilisant de certains politiques disant d’acheter des vêtements fabriqués en France, sans regarder le prix d’un tel vêtement par rapport à un budget serré. Quand des personnes vivent en dessous du seuil de la pauvreté ou avec les SMIC, acheter une marinière française à plus de 70 euros est inenvisageable. Il resterait le marché de l’occasion mais celui-ci est maintenant aussi pris d’assaut par des acheteurs sans problème d’argent. Et les associations croulent sous les dons de vêtements de mauvaise qualité (dixit un responsable)
    Par contre, je pense que nous achetons trop de vêtements. En achetant moins, il est possible d’acheter mieux.

    Je ne pensais pas que des ceintures de marque de luxe pouvaient s’abimer rapidement. Je pensais qu’elles étaient inusables et étaient un investissement…

    1. Il est très difficile de consommer au plus près de sa conscience et de ses moyens. Ce n’est pas tout noir ni tout blanc et même l’association Clean Clothes Campaign n’appelle pas au boycott car la situation au Bangladesh serait bien pire si les ateliers de confection textile venaient à disparaître. Je partage ton avis sur certains politiques qui préconisent d’acheter du « made in France » qui est très bien sur le papier mais qui me fait penser à la célèbre réplique attribuée à tort à Marie-Antoinette, citée dans les confessions de Jean-Jacques Rousseau : « Qu’ils mangent de la brioche ! » quand on lui apprenait que le peuple n’avait plus de pain.

      Avant de consommer plus ou moins éthique, plus ou moins car ce serait illusoire de penser que l’on fait 100 % juste, il y a bien d’autres priorités comme le loyer, les impôts, la nourriture et l’éducation. Bien entendu, je m’exprime en mon nom propre et pas au nom des personnes qui ont tout juste de quoi boucler les fins de mois.

      Quant aux marques de luxe, il n’y a pas que les ceintures mais aussi d’autres affaires qui ne sont pas toujours de bonne qualité. Lobo se plaignait par exemple ce weekend de ses chaussettes Hugo Boss achetées plus de CHF 20.- la paire et qui ne valaient rien par rapport à d’autres bon marché. Il ne faut donc pas se laisser aveugler par un logo mais tester les choses par soi-même.

  2. cerberin dit :

    oui en effet dommage de devoir se justifier, la vie est déjà assez compliquée comme ça et les blogs sont faits pour se détendre et s’évader…j’adore le tien pour sa fraîcheur, ses photos et la variété des thèmes abordés (qui vont du minimalisme à Séoul en passant par les adresses gastronomiques et la beau, bref le rêve!). Je trouve aussi qu’il est plus sympa de sélectionner de beaux vêtements sans à priori, on peut trouver de belles pièces partout et je déteste aussi les poncifs comme quoi telle marque serait vulgaire, mais que veut dire vulgaire? je trouve les bottines en illustration très jolies, par contre, ce week end j’ai vu une dame très vulgaire et en jogging ( la totale, pantalon de jogging bas avec string apparent, hors ledit string ayant été enfilé à l’envers on voyait l’étiquette)! comme quoi vulgaire n’est pas
    synonyme de bling bling…:-)

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire. Plus que de devoir me justifier, c’était bien pour moi d’expliquer ma façon de faire pour éviter les problèmes de compréhension, les choses pouvant être mal comprises via un écran interposé. Par exemple, je ne me considère pas minimaliste étant donné que j’ai plus que ce qu’il me faut et que le véritable minimalisme consiste à vivre avec un minimum de choses – l’essentiel, mais là aussi, ce qui est essentiel pour les uns ne l’est pas forcément pour les autres – ce qui n’est pas mon cas. Il faudra d’ailleurs que je me ré-explique sur ce point.

      Je te donne raison pour le fait de trouver des belles pièces partout (et encore, qu’est-ce que ça veut dire beau ou belle…). Quant à la vulgarité, c’est plutôt une attitude qui peut être vulgaire plutôt qu’un vêtement à mon avis, quoique la description de la dame que tu as vue pourrait laisser supposer le contraire 😉 Après, il y a ce que l’on estime être de bon goût mais dans ce cas, on est vite vêtu comme la famille royale d’Angleterre : jupe au genou, épaules couvertes, etc., ce qui n’est pas ma tasse de thé mais c’est mon choix.

  3. je suis d’accord avec Musme, on est comme on est et on ne peut jamais faire l’unanimité! et puis d’ailleurs ce serait follement ennuyeux! Tu es féminine et griffée! voilà ce que tu es! 😉 Gros bisous vers la suisse!!!! ❤ Aemi

    1. Merci à toi Aemi ! C’est amusant car jusqu’à ici, je n’ai jamais attaché beaucoup d’importance à mon apparence et si je le pouvais, je vivrais toute l’année en T-shirt XXL et en tongs. Malheureusement pour moi, je travaille donc je dois avoir des vêtements plus ou moins stricts selon les circonstances (c’est ce que j’appelle mon uniforme), je fréquente différents cercles d’amis (je ne m’habille pas de la même manière si je sors en boîte ou si je pars à la campagne) et suis assez éclectique dans mes loisirs comme un peu tout le monde, j’imagine. Je pourrais bien sûr faire comme Steve Jobs qui était toute l’année en jean et col roulé noir mais voilà, c’était Steve Jobs… Gros bisous vers la France ❤

  4. Angelique dit :

    Une tête aussi belle à l’extérieur qu’à l’intérieur sur un beau corps, forcément ça fait des envieux(ses), la nature n’est pas juste, Est une raison pour trouver une faille à tout prix ? En tout cas moi je trouve que tu as la classe .Point
    Tu sublimerais n’importe quel bout de chiffon, qu’on pourrait le croire tout droit sorti des podiums.
    « La critique est aisée mais l’art est difficile » Destouches

    1. Merci Angélique, tu es bien trop bonne avec moi ! Je n’aurais pas pris la peine de me justifier si j’avais eu affaire à un Troll mais comme il s’agit d’une personne qui n’est pas envieuse et avec qui j’ai bu un verre un jour, il me semblait bon de répondre à ses interrogations. Sinon, je peux t’assurer que je suis loin de faire tout juste ! J’essaie, avec maladresse parfois, mais j’essaie 🙂

  5. J’adore ton blog! J’apprécie vraiment la variété de sujets abordés, surtout tes billets sur le minimalisme, l’envie de consommer mieux, les jolies voyages, les bonnes choses à manger… Et bien sûr le fait que tu abordes des sujets comme celui-ci, qui pourrait être de prime abord un peu difficile ou gênant. En effet, pas toujours facile de prendre les critiques si bien, et de pouvoir en parler avec éloquence.

    Tous les goûts sont dans la nature, et du moment où on expose une partie de sa vie sur internet, ça va forcément déplaire à certains… C’est dommage de devoir se justifier en quelque sorte, mais tu as très bien fait!

    Bisous!

    1. Tout à fait d’accord avec toi, Madeleine, sur le fait qu’il faut s’attendre à des avis contraires quand on s’expose sur la toile et je sais que nous regrettons toutes les deux le blog de Princesse Audrey. Dans le cas présent, je trouvais qu’il était normal que je réponde à une question qui m’a été posée. Quand on fait de mauvaises expériences avec telle ou telle marque ou qu’on l’évite pour X raison(s), c’est tout à fait légitime de comprendre ce qui a bien pu se passer dans la tête du blogueur que l’on ne s’imaginait pas comme ça a priori. Merci en tout cas pour ton travail fantastique sur ton blog, bisous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s