Visiter Tokyo

aDSC03949
Rue de Ginza.

Je ne vais pas me livrer à un compte-rendu détaillé de notre passage à Tokyo mais me contenter de vous donner un aperçu de la ville en images. Autrefois connue sous le nom de Edo, Tokyo a été détruite deux fois au XXème siècle, lors du séisme de Kanto le 1er septembre 1923 et le 10 mars 1945 lorsqu’elle fut bombardée par les Américains, tuant 100’000 personnes au passage, d’où l’impression de cité moderne et flambant neuve à peine sortie de terre.

aIMG_0456
Une des plus belles vues sur la Tour de Tokyo depuis notre hôtel et sa chambre d’artiste « Lucky Cat » par Hyogo Mino, censée apporter la bonne fortune et l’argent. Hyogo Mino s’est inspiré de son chat Kone, disparu à l’âge de 13 ans, et lui a dédié un poème qu’il a écrit sur le plafond.
aIMG_0470
Tout compte fait, c’était assez oppressant de dormir avec une armée de chats géants autour du lit ;o)

Logé dans une chambre très kitsch à Minato-ku, à deux pas de Ginza, le quartier chic de Tokyo, nous n’avons pas échappé au circuit touristique habituel : Marché de Tsukiji, le plus grand marché aux poissons du monde, Senso-ji à Asakusa, le plus vieux temple bouddhiste de Tokyo, le carrefour Hachiko dans le quartier de Shibuya avec ses célèbres passages cloutés et la statue de Hachi, le chien fidèle, le Palais impérial ou plutôt les jardins de l’Empereur, la résidence étant fermée au public, le Tocho (Tokyo Metropolitan Government Building), passage obligé pour la vue panoramique sur l’une des plus grandes agglomérations du monde (au dernière nouvelle, il semble qu’une ville chinoise l’a détrônée de la première place).

aDSC03967
Le marché de Tsukiji est un bric-à-brac où l’on trouve de tout : de la vaisselle, des ustensiles de cuisine, du thé, des gâteaux et des spécialités séchées aux noms inconnus pour ceux qui ne lisent pas le japonais ;o)
aDSC03968
J’aurais pu acheter Hocho, mon couteau japonais au stand Aritsugu au marché de Tsukiji mais cela aurait été me priver du service et de la beauté de la boutique à Kyoto.
aDSC03978
Marché de Tsukiji, le plus grand marché aux poissons du monde. Lui ne voulait pas y aller ; quant à moi, j’ai été un peu déçue. Le marché étant ouvert aux touristes à 10h, il n’y avait pas grand-chose à voir à part des emballages en polystyrène. Je crois que l’on peut s’inscrire à l’avance pour assister à la criée à l’aube mais j’ai regretté le marché aux poissons de Noryangjin à Séoul ouvert 24h/24 où l’on peut acheter son poisson encore vivant parmi toutes les créatures marines pour l’amener dans un des restaurants du marché où il sera apprêté à notre goût : cuit, cru, grillé, etc.

aDSC03981aDSC03983aDSC03985

aDSC03986
Un appareil pour fabriquer de la glace.

Ce que j’ai le plus aimé à Tokyo, ce sont ses petites ruelles où s’entassent les bars et les restaurants minuscules à la décoration surchargée, les carpes à grandes nageoires du jardin Koishikawa Kôrakuen, réputé dans tout le Japon pour sa beauté et tous les recoins moins lisses et moins maîtrisés cachés au regard par les hauts bâtiments des grandes avenues.

aDSC03951
De la paëlla et des spécialités espagnoles reproduites dans une vitrine à Ginza. Olé ! :o)

Il y a certainement beaucoup plus de choses à dire, à voir ou à faire à Tokyo : la jeunesse japonaise en cosplay à Harajuku, les salons de thé à thèmes « Alice au Pays des Merveilles », « Prison » ou « Manoir » avec des serveuses déguisées en soubrettes, la vie nocturne et les karaoke boxes de Roppongi, les salles de Pachinko, croisement entre un flipper et une machine à sous à Shinjuku, mais partout où je vais, je préfère le calme et la nature au bruit et à la frénésie (des trucs de vieux, quoi ! ;o)).

aDSC03974
On trouve des petits sanctuaires et des temples bouddhistes et shinto partout dans la Ville. Celui-ci était dédiée au dieu ou à la déesse du riz.
aDSC04002
La Gare de Tokyo, terminal des trains rapides Shinkansen.

aDSC04006

aDSC04007
Le Palais Impérial de Tokyo. Un espace immense et plutôt vide au coeur de Tokyo.

aDSC04014aDSC04013.jpgaDSC04025aDSC04026aDSC04029

aDSC04037
Les nénuphars du Jardin Koishikawa Korakuen.

aDSC04038

aDSC04042
L’arche du pont aurait dû former un cercle parfait avec son reflet dans l’eau qui était trouble ce jour-là.

aDSC04045aDSC04052aDSC04056aDSC04060aDSC04061

aDSC04091
Shibuya Crossing depuis le 2ème étage du Starbucks.

aDSC04092

A Senso-ji à Asakusa, n’oubliez pas de retirer votre omikuji ou « loterie sacrée », une divination inscrite sur un papier, que l’on tire au sort au moyen d’un bâtonnet contenu dans une boîte en métal à secouer contre une pièce de 100 Yens.

aIMG_0230

aDSC04113
Si l’omikuji est mauvais, il faut le nouer à un présentoir ou à un arbre près du sanctuaire et acheter une amulette de protection que l’on glissera dans son porte-monnaie. S’il est bon, c’est l’omikuji lui-même qui est un porte-bonheur ! Le mien faisait partie de la catégorie « Excellente chance » ! :o)

aDSC04117aIMG_0461

Visiter Tokyo

6 réflexions sur “Visiter Tokyo

  1. Anne M dit :

    J’aime beaucoup les photos de ton séjour à Tokyo, elles sont différentes de celles que l’on trouve habituellement. Je ne connais pas du tout cette ville mais elle semble pleine de contrastes, j’aimerais bien me promener dans les petites rues et flâner dans les jardins, la boutique remplie de livres me plairait bien aussi, on sent que l’espace est précieux !
    Ça doit quand même être difficile de résister à la « fièvre acheteuse »…je suis sûre que je ramènerais plein de vaisselle 🙂
    J’espère que tu as encore quelques photos à partager…À bientôt
    Bises

    1. Merci Anne, dans mes articles de voyage, je cherche surtout à livrer mes impressions parfaitement subjectives et j’aime découvrir un pays par moi-même et non par des adresses que l’on m’aurait données ou par des endroits incontournables où il faut aller, ce qui explique peut-être pourquoi mes photos sont différentes. A vrai dire, j’ai préféré la campagne japonaise que les grandes villes qui correspond plus à mes envies de « terre et nature » du moment. Quant à la vaisselle, c’est vrai que la tentation est grande mais je me suis dit que j’avais déjà tout ce qu’il me fallait à la maison. J’ai néanmoins ramené un bol en laque que je me ferais un plaisir de vous montrer bientôt. Bisous.

  2. angelique dit :

    Superbe reportage et légendes qui permettent d’avoir une autre approche de Tokyo. Merci, on a vraiment l’impression de voyager, cela nous permet de nous faire une idée différente de ce qu’on peut voir ailleurs, au moins on peut savoir si c’est une destination qui nous plairait (ou pas). En tout cas je vois que tu as été raisonnable niveau shopping, je ne crois pas que j’aurais pu l’être autant, car j’adore tout ce qu’on ne trouve pas chez nous et j’avoue que j’aurais sans doute perdu un peu la tete devant tout ce déballage. J’aime beaucoup aussi l’esprit zen des jardins, et je trouve mignon l’omikuji, j’aime ces petites croyances qui ne font de mal à personne et peuvent sans doute faire du bien à beaucoup.
    Merci du partage. Bisous

    1. Merci à toi, Angélique. J’ai été très très très raisonnable du point de vue shopping alors que j’aurais pu aisément remplir ma valise à ras bord mais je ne sais pas ce qui se passe, faire les magasins m’ennuie de plus en plus. J’aime savoir ce que je veux acheter puis je fais le nécessaire pour y aller mais pas l’inverse. Quant à l’omikuji qui était la meilleure des prédictions, je me dis que ce n’est pas pour cette année – quoique 2017 n’est pas terminée – car je me suis rarement mise autant en questions que ces derniers temps. Enfin, c’est peut-être ça l’aspect positif, même si sur le moment, ce n’est pas rigolo ;o) Bisous.

  3. J’ai l’impression d’y retourner avec ton article! Ton angle de prise de vue est different j’ai beaucoup aimé tes photographies mais par contre moi j’ai adore le tsukiji market j’ai vraiment trouve l’atmosphere particuliere meme si en effet les horaires d’ouverture aux touristes ne permettent pas de voir vraiment ce qu’il est! Merci pour ton article! Au plaisir de te lire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s